IL PERMESSO – 48 ORE FUORI

0h 1min
2021
Story of IL PERMESSO – 48 ORE FUORI
IL PERMESSO - 48 ORE FUORI

Prison de Civitavecchia, Latium. Deux jours de permission ont été accordés à quatre détenus aux peines très différentes. Ils ne se connaissent pas, viennent de milieux différents et chacun a des comptes à régler à l’extérieur.

Luigi (Claudio Amendola) a été condamné pour meurtre et a déjà fait 17 ans de prison, Donato (Luca Argentero) est un ex-boxeur de combats clandestins, Rossana (Valentina Bellè) a été arrêtée pour détention de cocaïne en revenant d’un séjour au Brésil et Angelo (Giacomo Ferrara) est incarcéré pour vol en bande organisée sans avoir dénoncé ses complices. Ils ont 48 heures de liberté et chacun constate amèrement que le monde a changé pendant leur incarcération. Cette liberté provisoire est l’occasion de rattraper le temps perdu entre vengeance et rédemption mais toujours par amour.

« Si débuter dans la mise en scène est un pas important dans la carrière d’un réalisateur, le second film l’est encore plus. Après avoir lu la première version de Il permesso - 48 ore fuori j’ai compris que c’était la bonne histoire. Les personnages et la trame sont typiques d’un genre de cinéma que j’ai eu la chance d’interpréter en tant qu’acteur dans de nombreux films et je crois qu’il me représente. La chose qui m’a peut-être le plus convaincu c’est le dénominateur commun qui pousse les personnages, parce que, malgré le fait qu’il s’agisse d’une histoire dure et violente, le sentiment qui les anime est toujours l’amour ; que ce soit pour un fils ou une femme. L’amour à trouver.

La structure imbriquée du scénario m’a beaucoup touché et fasciné, je crois qu’elle contribue à maintenir la tension sans distraire le spectateur, en tout cas je l’espère. »

Claudio Amendola, Dossier de presse

Claudio Amendola (1963) a débuté sa carrière d’acteur à 19 ans entre cinéma et télévision. Il a plus de soixante films à son actif, principalement des rôles de gangsters, par exemple dans Suburra. L’un de ses rôles les plus populaire a été celui de Giulio Cesaroni dans la série télévisée I Cesaroni. Il permesso - 48 ore fuori est son second film après La mossa del pinguino en 2014.

    • IL PERMESSO - 48 ORE FUORI

      Prison de Civitavecchia, Latium. Deux jours de permission ont été accordés à quatre détenus aux peines très différentes. Ils ne se connaissent pas, viennent de milieux différents et chacun a des comptes à régler à l’extérieur.

      Luigi (Claudio Amendola) a été condamné pour meurtre et a déjà fait 17 ans de prison, Donato (Luca Argentero) est un ex-boxeur de combats clandestins, Rossana (Valentina Bellè) a été arrêtée pour détention de cocaïne en revenant d’un séjour au Brésil et Angelo (Giacomo Ferrara) est incarcéré pour vol en bande organisée sans avoir dénoncé ses complices. Ils ont 48 heures de liberté et chacun constate amèrement que le monde a changé pendant leur incarcération. Cette liberté provisoire est l’occasion de rattraper le temps perdu entre vengeance et rédemption mais toujours par amour.

      « Si débuter dans la mise en scène est un pas important dans la carrière d’un réalisateur, le second film l’est encore plus. Après avoir lu la première version de Il permesso - 48 ore fuori j’ai compris que c’était la bonne histoire. Les personnages et la trame sont typiques d’un genre de cinéma que j’ai eu la chance d’interpréter en tant qu’acteur dans de nombreux films et je crois qu’il me représente. La chose qui m’a peut-être le plus convaincu c’est le dénominateur commun qui pousse les personnages, parce que, malgré le fait qu’il s’agisse d’une histoire dure et violente, le sentiment qui les anime est toujours l’amour ; que ce soit pour un fils ou une femme. L’amour à trouver.

      La structure imbriquée du scénario m’a beaucoup touché et fasciné, je crois qu’elle contribue à maintenir la tension sans distraire le spectateur, en tout cas je l’espère. »

      Claudio Amendola, Dossier de presse

      Claudio Amendola (1963) a débuté sa carrière d’acteur à 19 ans entre cinéma et télévision. Il a plus de soixante films à son actif, principalement des rôles de gangsters, par exemple dans Suburra. L’un de ses rôles les plus populaire a été celui de Giulio Cesaroni dans la série télévisée I Cesaroni. Il permesso - 48 ore fuori est son second film après La mossa del pinguino en 2014.

    • Réalisation
      Claudio Amendola
    • Scénario
      Giancarlo De Cataldo, Roberto Jannone, Claudio Amendola
    • Image
      Maurizio Calvesi
    • Montage
      Roberto Siciliano
    • Musique
      Paolo Vivaldi
    • Producteur (s)
      Claudio Bonivento, Federico Carniel, Claudia Bonivento
    • Productions
      Carniel Bonivento Film
    • Vente à l’étranger
      Eagle Pictures
    • Interprètes
      Luca Argentero, Claudio Amendola, Giacomo Ferrara, Valentina Bellè, Antonino Iuorio, Valentina Sperlì, Ivan Franek, Alessandra Roca, Simone Liberati, Massimo De Santis, Silva Degrandi, Stefano Rabatti, Andrea Carpenzano, Davide Argenti, Gerry Mastrodomenico, Alice Pagani
    • Année
      2017
    • Durée
      1h 31
    • Pays de production
      Italie
    • Format
      VOST
    • Citation
      Cette fois-ci ils ne nous attraperont pas !
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom