395

IL VENDITORE DI MEDICINE

0h 1min
2021
Story of IL VENDITORE DI MEDICINE
IL VENDITORE DI MEDICINE

Bruno (Claudio Santamaria) est un visiteur médical de Zafer, un grand laboratoire pharmaceutique. Il a constitué un réseau de relations amicales et de complicités avec bon nombre de médecins. Selon les méthodes préconisées par le management du laboratoire, il les gratifie de somptueux cadeaux pour qu’ils prescrivent ses médicaments. Les temps sont durs et la concurrence est féroce. Giorgia (Isabella Ferrari), son supérieur direct, n’hésite pas à licencier les collaborateurs dont les résultats sont insuffisants. Bruno est sous pression, au travail comme à la maison. Anna (Evita Ciri), sa femme, voudrait un enfant et le moment est mal choisi car Giorgia le pousse à se consacrer de plus en plus à son travail. Dernier challenge, il doit conquérir le marché d’un grand hôpital dont le patron, le professeur Maliverni (Marco Travaglio), leur est hostile. Bruno est prêt à tout pour le faire céder.

 

« J’ai commencé à faire des recherches dans ce domaine lorsque mon père est tombé malade et qu’il lui fallait des médicaments particuliers. Avant d’écrire le scénario j’ai rencontré des visiteurs médicaux, j’ai parlé avec leurs managers ainsi qu’avec plusieurs médecins. Dès le départ j’avais conscience qu’il fallait que j’évite deux écueils : le film-enquête et le pathos. Mon film n’est pas un documentaire, c’est une fiction et c’est ainsi qu’il faut le voir. Indépendamment du fait que tout ce que nous montrons est rigoureusement vrai ».

Antonio Morabito, propos rapportés par Oscar Cosulich, Il Mattino, 23 avril 2014

 

Antonio Morabito a fait ses études à Paris au Conservatoire Européen d’Écriture Cinématographique. Il est l’auteur remarqué du documentaire Non son l’uno per cento – Anarchici a Carrara (2007). Il venditore di medicine est son deuxième long-métrage de fiction après Cecilia (2001).

    • IL VENDITORE DI MEDICINE

      Bruno (Claudio Santamaria) est un visiteur médical de Zafer, un grand laboratoire pharmaceutique. Il a constitué un réseau de relations amicales et de complicités avec bon nombre de médecins. Selon les méthodes préconisées par le management du laboratoire, il les gratifie de somptueux cadeaux pour qu’ils prescrivent ses médicaments. Les temps sont durs et la concurrence est féroce. Giorgia (Isabella Ferrari), son supérieur direct, n’hésite pas à licencier les collaborateurs dont les résultats sont insuffisants. Bruno est sous pression, au travail comme à la maison. Anna (Evita Ciri), sa femme, voudrait un enfant et le moment est mal choisi car Giorgia le pousse à se consacrer de plus en plus à son travail. Dernier challenge, il doit conquérir le marché d’un grand hôpital dont le patron, le professeur Maliverni (Marco Travaglio), leur est hostile. Bruno est prêt à tout pour le faire céder.

       

      « J’ai commencé à faire des recherches dans ce domaine lorsque mon père est tombé malade et qu’il lui fallait des médicaments particuliers. Avant d’écrire le scénario j’ai rencontré des visiteurs médicaux, j’ai parlé avec leurs managers ainsi qu’avec plusieurs médecins. Dès le départ j’avais conscience qu’il fallait que j’évite deux écueils : le film-enquête et le pathos. Mon film n’est pas un documentaire, c’est une fiction et c’est ainsi qu’il faut le voir. Indépendamment du fait que tout ce que nous montrons est rigoureusement vrai ».

      Antonio Morabito, propos rapportés par Oscar Cosulich, Il Mattino, 23 avril 2014

       

      Antonio Morabito a fait ses études à Paris au Conservatoire Européen d’Écriture Cinématographique. Il est l’auteur remarqué du documentaire Non son l’uno per cento – Anarchici a Carrara (2007). Il venditore di medicine est son deuxième long-métrage de fiction après Cecilia (2001).

    • Réalisation
      Antonio Morabito
    • Scénario
      Antonio Morabito, Michele Pellegrini, Amedeo Pagani
    • Image
      Duccio Cimatti
    • Montage
      Francesca Bracci
    • Musique
      Andrea Guerra
    • Producteur (s)
      Amedeo Pagani, Elena Pedrazzoli
    • Productions
      Classic, Peacock Film, en collaboration avec Rai Cinema, Cinecittà Luce, Dinamo Film, Fondazione Eutheca, RSI Radiotelevisione svizzera, avec la contribution du MiBACT, avec le soutien d’Eurimages et d’Apulia Film Commission
    • Vente à l’étranger
      Lion Pictures International
    • Interprètes
      Claudio Santamaria, Isabella Ferrari, Evita Ciri, Roberto De Francesco, Ignazio Oliva, Marco Travaglio, Giorgio Gobbi, Alessia Barela, Ippolito Chiarello
    • Année
      2013
    • Durée
      1h 45
    • Pays de production
      Italie
    • Format
      VOST
    • Citation
      Il m’a quasiment offert une BMW
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom