INCANTESIMO NAPOLETANO

INCANTESIMO NAPOLETANO

Luca Miniero

1h 30min
2021
Story of INCANTESIMO NAPOLETANO
INCANTESIMO NAPOLETANO Que peut-il arriver de pire à un couple de Napolitains très attachés à la culture tradi­tionnelle de leur ville ? Avoir un enfant qui rejette en bloc cette culture ! C'est le cas de Gianni, pêcheur, et de sa femme, Patrizia, à qui le destin a joué un bien mauvais tour puisqu'ils ont donné naissance à une fille "milanaise". En effet, la petite Assuntina ne parle pas un mot de napolitain alors qu'elle s'exprime en parfait milanais, qu'elle pré­fère manger du risotto et du panettone plutôt que de la pastiera, du ragù ou des anguilles, qu'elle aime le brouillard et qu'elle rêve de créer une entreprise. Tout ceci au grand désespoir de son père qui cherche à la "guérir" par tous les moyens : consul­tation d'un spécialiste, cours de dialecte napolitain sur cassette, baptême avec l'eau du golfe de Naples, séjour linguistique à Torre Annunziata où l'on ne parle que dialecte... Mais rien n'y fait ! Le conflit entre le père et la fille s'aggrave encore lorsque cette der­nière revient à la maison enceinte, et ignorant même l'identité du père.   Une aimable comédie où se mêlent l'irréel et le grotesque et qui n'épargne aucun lieu commun de la culture napolitaine afin de tourner en dérision l'intégrisme régional. Paolo Genovese, Romain, diplômé en économie, et Luca Miniero, napolitain, diplô­mé en lettres modernes, travaillent ensemble à Rome comme publicitaires chez McCann Erickson. Ils ont réalisé des spots publicitaires primés dans divers festivals natio­naux et internationaux et trois courts métrages, Piccole cose di valore non quantificabile (1999), Scoperta di Watter (1999) et Incantesimo napoletano (1998), dont ils repren­nent le titre et développent la trame dans leur premier long métrage.   "On a lu dans un avis de décès : Assunta Aiello (patronyme purement napolitain), épouse Brambilla (patronyme purement milanais), 8O ans, s'est éteinte sereinement à Milan en pensant à Naples, sa ville natale. On s'est dit que c'était tout un univers, une histoire, on a imaginé la vie de cette pauvre femme avec son milanais de mari qui protestait à cause des anguilles dans la baignoire, qui ne pouvait pas se laver les mains parce qu'il y avait des palourdes en train de tremper dans l'évier, qui s'empiffrait de panettone. Bref, on a inversé l'histoire et on en a tiré quelque chose de différent : une fillette qui naît àNaples et parle milanais. " Luca Miniero et Paolo Genovese (interview des réalisateurs sur le site officiel du film : www. luclofred.it/incantesim)   "Genovese et Miniero ont réintroduit la satire dans la comédie italienne, une satire assai­sonnée de purs instants de comique. Servis par d'excellents interprètes (particulièrement Marina Confalone et Gianni Ferrero), ils réussissent un premier film fort attrayant. " Adèle de Gennaro - film.it
    • INCANTESIMO NAPOLETANO

      Que peut-il arriver de pire à un couple de Napolitains très attachés à la culture tradi­tionnelle de leur ville ? Avoir un enfant qui rejette en bloc cette culture ! C'est le cas de Gianni, pêcheur, et de sa femme, Patrizia, à qui le destin a joué un bien mauvais tour puisqu'ils ont donné naissance à une fille "milanaise". En effet, la petite Assuntina ne parle pas un mot de napolitain alors qu'elle s'exprime en parfait milanais, qu'elle pré­fère manger du risotto et du panettone plutôt que de la pastiera, du ragù ou des anguilles, qu'elle aime le brouillard et qu'elle rêve de créer une entreprise. Tout ceci au grand désespoir de son père qui cherche à la "guérir" par tous les moyens : consul­tation d'un spécialiste, cours de dialecte napolitain sur cassette, baptême avec l'eau du golfe de Naples, séjour linguistique à Torre Annunziata où l'on ne parle que dialecte... Mais rien n'y fait ! Le conflit entre le père et la fille s'aggrave encore lorsque cette der­nière revient à la maison enceinte, et ignorant même l'identité du père.

       

      Une aimable comédie où se mêlent l'irréel et le grotesque et qui n'épargne aucun lieu commun de la culture napolitaine afin de tourner en dérision l'intégrisme régional.

      Paolo Genovese, Romain, diplômé en économie, et Luca Miniero, napolitain, diplô­mé en lettres modernes, travaillent ensemble à Rome comme publicitaires chez McCann Erickson. Ils ont réalisé des spots publicitaires primés dans divers festivals natio­naux et internationaux et trois courts métrages, Piccole cose di valore non quantificabile (1999), Scoperta di Watter (1999) et Incantesimo napoletano (1998), dont ils repren­nent le titre et développent la trame dans leur premier long métrage.

       

      "On a lu dans un avis de décès : Assunta Aiello (patronyme purement napolitain), épouse Brambilla (patronyme purement milanais), 8O ans, s'est éteinte sereinement à Milan en pensant à Naples, sa ville natale. On s'est dit que c'était tout un univers, une histoire, on a imaginé la vie de cette pauvre femme avec son milanais de mari qui protestait à cause des anguilles dans la baignoire, qui ne pouvait pas se laver les mains parce qu'il y avait des palourdes en train de tremper dans l'évier, qui s'empiffrait de panettone. Bref, on a inversé l'histoire et on en a tiré quelque chose de différent : une fillette qui naît àNaples et parle milanais. "

      Luca Miniero et Paolo Genovese (interview des réalisateurs sur le site officiel du film : www. luclofred.it/incantesim)

       

      "Genovese et Miniero ont réintroduit la satire dans la comédie italienne, une satire assai­sonnée de purs instants de comique. Servis par d'excellents interprètes (particulièrement Marina Confalone et Gianni Ferrero), ils réussissent un premier film fort attrayant. "

      Adèle de Gennaro - film.it

    • Réalisation
      Paolo Genovese et Luca Miniero
    • Scénario
      Paolo Genovese, Luca Miniero
    • Image
      Andrea Locatelli
    • Montage
      Paola Freddi
    • Musique
      Enzo Auitabile
    • Producteur (s)
      Gianluca Arcopinto, Andréa Occhipinti, Amedeo Pagani
    • Productions
      Axelotil Film, Eyescreen, Storie
    • Vente à l’étranger
      Rai Com
    • Interprètes
      Chiara Papa, Marina Confalone, Tonino Taiuti Gianni Ferreri, Riccardo Zinna, Serena Improta
    • Année
      2002
    • Durée
      90 min
    • Pays de production
      Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom