LÀ-BAS – EDUCAZIONE CRIMINALE

0h 1min
2021
Story of LÀ-BAS – EDUCAZIONE CRIMINALE
LÀ-BAS - EDUCAZIONE CRIMINALE Castelvolturno, à 30 km de Naples, est selon Saviano « la plus africaine des villes européennes ». Près de vingtmille immigrés y résident, dont beaucoup de clandestins. C’est là qu’arrive le jeune Yssouf, venu rejoindre son oncle Moses. Mais ce dernier n’est pas au rendez-vous. Yssouf trouve refuge auprès d’autres immigrés et se rend compte de la précarité de leur situation. L’oncle lui avait fait miroiter une autre existence. Lorsqu’il le retrouve enfin, il constate qu’il ne l’avait pas trompé, il est riche et respecté. En fait Moses est à la tête d’une bande de dealers et il instruit Yssouf pour en faire son bras droit. Yssouf semble satisfait de sa nouvelle vie et ne se pose pas de questions, malgré les remarques acides de certains de ses compatriotes honnêtes. Toutefois, cette vie n’est pas sans danger. Le commerce de Moses heurte les intérêts de la Camorra locale. Après une série d’intimidations, une bande armée fait irruption dans le magasin d’un tailleur noir et tue six Africains. C’était le 18 septembre 2008. Le film s’inspire de cet événement.   Un jeune Africain vend des mouchoirs à un carrefour. Il est là depuis quelques jours ou depuis plusieurs années. Comme on dit à Naples, et comme le répètent ses amis, il arrive tout juste à garder la tête hors de l’eau. Demain, il peut se trouver quelqu’un qui l’aborde et lui dise : au lieu de travailler toute une journée pour dix euros, ne voudrais-tu pas en gagner cent en une heure ? C’est la proposition qu’on a faite à Yssouf et il a choisi ce qui lui a semblé le plus logique. Il a une chance de réaliser le rêve qui l’a conduit là-bas, c’est ainsi que les Africains appellent l’Europe, alors qu’il a découvert que Castelvolturno ressemble un peu à l’Afrique, avec ses palmiers, son soleil brûlant, mais surtout sans réelle possibilité de travailler. Dans cet endroit qui fut jadis une destination touristique mais qui est maintenant laissé à l’abandon la seule alternative est d’être exploité ou de devenir criminel. Mon film parle de ces gens et de cette alternative. Guido LOMBARDI, Dossier de presse Basé sur des faits réels (le massacre de plusieurs immigrés par la Camorra), Là-bas est un thriller social rythmé qui rend compte de l’intérieur du phénomène de l’immigration.   Prix De Laurentiis (meilleure œuvre première), Venise 2011
    • LÀ-BAS - EDUCAZIONE CRIMINALE

      Castelvolturno, à 30 km de Naples, est selon Saviano « la plus africaine des villes européennes ». Près de vingtmille immigrés y résident, dont beaucoup de clandestins. C’est là qu’arrive le jeune Yssouf, venu rejoindre son oncle Moses. Mais ce dernier n’est pas au rendez-vous. Yssouf trouve refuge auprès d’autres immigrés et se rend compte de la précarité de leur situation. L’oncle lui avait fait miroiter une autre existence. Lorsqu’il le retrouve enfin, il constate qu’il ne l’avait pas trompé, il est riche et respecté. En fait Moses est à la tête d’une bande de dealers et il instruit Yssouf pour en faire son bras droit. Yssouf semble satisfait de sa nouvelle vie et ne se pose pas de questions, malgré les remarques acides de certains de ses compatriotes honnêtes. Toutefois, cette vie n’est pas sans danger. Le commerce de Moses heurte les intérêts de la Camorra locale. Après une série d’intimidations, une bande armée fait irruption dans le magasin d’un tailleur noir et tue six Africains. C’était le 18 septembre 2008. Le film s’inspire de cet événement.

       

      Un jeune Africain vend des mouchoirs à un carrefour. Il est là depuis quelques jours ou depuis plusieurs années. Comme on dit à Naples, et comme le répètent ses amis, il arrive tout juste à garder la tête hors de l’eau. Demain, il peut se trouver quelqu’un qui l’aborde et lui dise : au lieu de travailler toute une journée pour dix euros, ne voudrais-tu pas en gagner cent en une heure ?
      C’est la proposition qu’on a faite à Yssouf et il a choisi ce qui lui a semblé le plus logique. Il a une chance de réaliser le rêve qui l’a conduit là-bas, c’est ainsi que les Africains appellent l’Europe, alors qu’il a découvert que Castelvolturno ressemble un peu à l’Afrique, avec ses palmiers, son soleil brûlant, mais surtout sans réelle possibilité de travailler. Dans cet endroit qui fut jadis une destination touristique mais qui est maintenant laissé à l’abandon la seule alternative est d’être exploité ou de devenir criminel. Mon film parle de ces gens et de cette alternative.
      Guido LOMBARDI, Dossier de presse

      Basé sur des faits réels (le massacre de plusieurs immigrés par la Camorra), Là-bas est un thriller social rythmé qui rend compte de l’intérieur du phénomène de l’immigration.

       

      Prix De Laurentiis (meilleure œuvre première), Venise 2011

    • Scenario
      Guido Lombardi
    • Image
      Francesca Amitrano
    • Montage
      Beppe Leonetti
    • Musique
      Giordano Corapi
    • Producer (s)
      Dario Formisano, Gaetano Di Vaio, Pietro Pizzimento, Gianluca Curti
    • Productions
      Bronx Film, Eskimo, Minerva Pictures, Rai Cinema, avec la collaboration de Regione Campania
    • Vente à l’étranger
      Minerva Pictures Group
    • Interprètes
      Salvatore Ruocco, Abdou Kader Alassane, Moussa Mone, Esther Elisha, Fatima Traore, Billi Serigne Faye
    • Année
      2011
    • Durée
      1h40
    • Pays de production
      Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom