LA FELICITÀ È UN SISTEMA COMPLESSO

0h 1min
2021
Story of LA FELICITÀ È UN SISTEMA COMPLESSO
LA FELICITÀ È UN SISTEMA COMPLESSO

Enrico (Valerio Mastandrea) exerce un métier hors du commun : dans le milieu des affaires, il se lie d’amitié avec des chefs d’entreprise incompétents et dépassés par les problèmes économiques. Il gagne leur confiance pour les convaincre de vendre leur entreprise en déclin au profit de ses patrons, la famille Bernini. Enrico est le seul à exercer ce métier, et il n’échoue jamais. On fait donc appel à ses services le jour où les époux Lievi décèdent dans un tragique accident de voiture et laissent à leurs deux enfants la charge de leur grande entreprise. Filippo a 18 ans et Camilla 13 (Filippo De Carli, Camilla Martini). Le jeune âge de ces nouveaux "clients" devrait être un avantage pour la réussite de cette affaire. Mais au contraire les circonstances et l’arrivée inattendue d’Achrinoam (Hadas Yaron), la petite amie de son frère Nicola (Daniele De Angelis) amènent Enrico à douter du bien-fondé de son activité.

 

« Un adolescent et sa sœur, tous deux très jeunes, soudainement seuls et sans défense mais investis d’un pouvoir énorme et disproportionné dont ils prennent conscience, qui ne pouvaient que se poser des questions. Où iraient-ils ? Que feraient-ils, non seulement de leur vie, mais aussi de toutes celles qui désormais, d’une certaine manière, dépendraient d’eux ? À qui pourraient- ils au moins demander conseil ? Deux adolescents qui peuvent tout faire.

Et là est arrivé Enrico Giusti, le protagoniste. […] Enrico n’aime pas non plus son costume, mais - à la différence du jeune homme - il doit faire semblant du contraire. Parce qu’Enrico est à un moment de sa vie où les questions seules ne suffisent pas, il faut aussi des réponses. C’est un âge dur, celui où, si on veut, on peut vraiment essayer de changer quelque chose, même si cela implique de se salir les mains… "Se salir les mains", mais à quel prix ? »

Gianni Zanasi, Dossier de presse

    • LA FELICITÀ È UN SISTEMA COMPLESSO

      Enrico (Valerio Mastandrea) exerce un métier hors du commun : dans le milieu des affaires, il se lie d’amitié avec des chefs d’entreprise incompétents et dépassés par les problèmes économiques. Il gagne leur confiance pour les convaincre de vendre leur entreprise en déclin au profit de ses patrons, la famille Bernini. Enrico est le seul à exercer ce métier, et il n’échoue jamais. On fait donc appel à ses services le jour où les époux Lievi décèdent dans un tragique accident de voiture et laissent à leurs deux enfants la charge de leur grande entreprise. Filippo a 18 ans et Camilla 13 (Filippo De Carli, Camilla Martini). Le jeune âge de ces nouveaux "clients" devrait être un avantage pour la réussite de cette affaire. Mais au contraire les circonstances et l’arrivée inattendue d’Achrinoam (Hadas Yaron), la petite amie de son frère Nicola (Daniele De Angelis) amènent Enrico à douter du bien-fondé de son activité.

       

      « Un adolescent et sa sœur, tous deux très jeunes, soudainement seuls et sans défense mais investis d’un pouvoir énorme et disproportionné dont ils prennent conscience, qui ne pouvaient que se poser des questions. Où iraient-ils ? Que feraient-ils, non seulement de leur vie, mais aussi de toutes celles qui désormais, d’une certaine manière, dépendraient d’eux ? À qui pourraient- ils au moins demander conseil ? Deux adolescents qui peuvent tout faire.

      Et là est arrivé Enrico Giusti, le protagoniste. […] Enrico n’aime pas non plus son costume, mais - à la différence du jeune homme - il doit faire semblant du contraire. Parce qu’Enrico est à un moment de sa vie où les questions seules ne suffisent pas, il faut aussi des réponses. C’est un âge dur, celui où, si on veut, on peut vraiment essayer de changer quelque chose, même si cela implique de se salir les mains… "Se salir les mains", mais à quel prix ? »

      Gianni Zanasi, Dossier de presse

    • Réalisation
      Gianni Zanasi
    • Scenario
      Gianni Zanasi, Michele Pellegrini, Lorenzo Favella
    • Image
      Vladan Radovic
    • Montage
      Rita Rognoni
    • Musique
      Niccolò Contessa
    • Producer (s)
      Rita Rognini, Beppe Caschetto
    • Productions
      Pupkin Production, IBC Movie, Rai Cinema
    • Vente à l’étranger
      Rai Com
    • Interprètes
      Valerio Mastandrea, Hadas Yaron, Giuseppe Battiston, Filippo De Carli, Camilla Martini, Maurizio Donadoni, Teco Celio, Daniele De Angelis, Maurizio Lastrico, Paolo Briguglia, Domenico Diele
    • Année
      2015
    • Durée
      1h 57
    • Pays de production
      Italie
    • Format
      VOST
    • Citation
      Tu fais des conneries parce que tu es vivant. Les personnes vivantes font des conneries, elles doivent en faire.
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom