LA LEGGENDA DI AL, JOHN E JACK

0h 1min
2021
Story of LA LEGGENDA DI AL, JOHN E JACK
LA LEGGENDA DI AL, JOHN E JACK L’action se déroule à New York en 1959. Dans un drive-in, le boss Sam Genovese est surveillé par trois hommes, Al, John et Jack qui, grâce à un micro placé sur la voiture du boss, découvrent qu'il envisage de les éliminer. À ce moment-là Al s'électrocute et perd la mémoire... Chambre d'hôtel... Al se réveille et ne reconnaît pas John et Jack; il souffre d'une forme rarissime d'amnésie qui lui fait tout oublier dès qu'il s'endort. Ses deux compères lui rappellent alors qui il est: Al Caruso, gangster du clan des Genovese. Et surtout ils lui apprennent qu'ils pourraient, le soir-même, être des hommes morts. John lui raconte alors comment ils en sont arrivés à cette situation. C'est le début du flashback: quatre jours plus tôt, les trois hommes -  petits mafieux chargés des sales besognes - reçoivent l'ordre d'éliminer Franckie, un concurrent du boss. Mais ils ont une fâcheuse tendance à être maladroits – ce qui donne lieu à de nombreux gags – et ils se trompent de cible. C’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase et le boss décide de les supprimer. Mais comme tous ont droit à une dernière chance, il leur propose de jouer leurs vies aux dés. Fort heureusement, ils 'gagnent' la partie et ont la vie sauve. Sam Genovese leur confie alors une dernière mission, très délicate et personnelle: s'occuper pendant une journée de sa vieille tante venue lui rendre visite à New York... Bien entendu, cette fois encore la tentative se conclut par un échec – et une tragédie – et les trois hommes n'ont qu'une solution pour échapper à la colère du boss: fuir, se cacher... Et le seul lieu possible où les hommes du boss ne viendraient pas les chercher, c'est chez le frère d’Al, Herbert... Les trois hommes cherchent et trouvent la solution pour se tirer de ce mauvais pas: monter une mise en scène pour sauver la vie du boss qui, reconnaissant, leur laissera la vie sauve. C'est alors que l'accident d’Al survient; or ce dernier est essentiel dans la réussite du plan qui pourrait les sauver. John le lui explique une énième fois, et Al se lance dans ce plan de la dernière chance...   Par rapport aux films précédents du trio comique, celui-ci  présente plusieurs nouveautés. Tout d'abord, il n'est pas 'bon enfant', bien au contraire: puisque les protagonistes sont des tueurs invétérés, il y a beaucoup de cadavres, même si ils tuent de façon involontaire et sans effusion de sang, comme dans les dessins animés. Ensuite, la trame est plus complexe, racontée en corniche et en suivant le fameux enseignement d’Alfred HITCHCOCK pour qui le flash-back peut très bien être mensonger. Enfin, le film recrée un coin de l'Amérique des années '50, avec tout un décor d'époque.

la Repubblica, 14 décembre 2002

    • LA LEGGENDA DI AL, JOHN E JACK

      L’action se déroule à New York en 1959. Dans un drive-in, le boss Sam Genovese est surveillé par trois hommes, Al, John et Jack qui, grâce à un micro placé sur la voiture du boss, découvrent qu'il envisage de les éliminer. À ce moment-là Al s'électrocute et perd la mémoire...

      Chambre d'hôtel... Al se réveille et ne reconnaît pas John et Jack; il souffre d'une forme rarissime d'amnésie qui lui fait tout oublier dès qu'il s'endort. Ses deux compères lui rappellent alors qui il est: Al Caruso, gangster du clan des Genovese. Et surtout ils lui apprennent qu'ils pourraient, le soir-même, être des hommes morts. John lui raconte alors comment ils en sont arrivés à cette situation.

      C'est le début du flashback: quatre jours plus tôt, les trois hommes -  petits mafieux chargés des sales besognes - reçoivent l'ordre d'éliminer Franckie, un concurrent du boss. Mais ils ont une fâcheuse tendance à être maladroits – ce qui donne lieu à de nombreux gags – et ils se trompent de cible. C’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase et le boss décide de les supprimer. Mais comme tous ont droit à une dernière chance, il leur propose de jouer leurs vies aux dés. Fort heureusement, ils 'gagnent' la partie et ont la vie sauve. Sam Genovese leur confie alors une dernière mission, très délicate et personnelle: s'occuper pendant une journée de sa vieille tante venue lui rendre visite à New York... Bien entendu, cette fois encore la tentative se conclut par un échec – et une tragédie – et les trois hommes n'ont qu'une solution pour échapper à la colère du boss: fuir, se cacher... Et le seul lieu possible où les hommes du boss ne viendraient pas les chercher, c'est chez le frère d’Al, Herbert...

      Les trois hommes cherchent et trouvent la solution pour se tirer de ce mauvais pas: monter une mise en scène pour sauver la vie du boss qui, reconnaissant, leur laissera la vie sauve. C'est alors que l'accident d’Al survient; or ce dernier est essentiel dans la réussite du plan qui pourrait les sauver. John le lui explique une énième fois, et Al se lance dans ce plan de la dernière chance...

       

      Par rapport aux films précédents du trio comique, celui-ci  présente plusieurs nouveautés. Tout d'abord, il n'est pas 'bon enfant', bien au contraire: puisque les protagonistes sont des tueurs invétérés, il y a beaucoup de cadavres, même si ils tuent de façon involontaire et sans effusion de sang, comme dans les dessins animés. Ensuite, la trame est plus complexe, racontée en corniche et en suivant le fameux enseignement d’Alfred HITCHCOCK pour qui le flash-back peut très bien être mensonger. Enfin, le film recrée un coin de l'Amérique des années '50, avec tout un décor d'époque.

      la Repubblica, 14 décembre 2002

    • Réalisation
      Aldo Giovanni e Giacomo, Massimo Venier
    • Scenario
      Aldo Giovanni e Giacomo, Walter Fontana, Paolo Cananzi, Massimo Venier
    • Image
      Arnaldo Catinari
    • Montage
      Claudio Cormio
    • Musique
      Andrea Guerra
    • Productions
      A.GI.DI., Medusa Film
    • Vente à l’étranger
      ADRIANA CHIESA ENTERPRISES
    • Interprètes

      Aldo Giovanni e Giacomo

    • Année
      2002
    • Durée
      1h 45
    • Pays de production
      Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom