LA MEDAGLIA

0h 1min
1997
Story of LA MEDAGLIA
LA MEDAGLIA Turin, au début des années 50. La guerre froide, le procès des époux Rosenberg, les manifestations contre la Démocratie Chrétienne. C'est dans ce climat qu'Anna a passé son enfance avec sa mère, Lidia, veuve d'un partisan mort à la guerre. Lidia est communiste, d'un militantisme à toute épreuve. Et les épreuves sont nombreuses pour les militants des partis de gauche. Lidia travaille comme employée dans une grande entreprise. C'est une syndicaliste courageuse, capable de se dresser seule contre les patrons, au milieu des employés généralement soumis. Elle fait la connaissance d'un ingénieur, Ferrero, qui commence à la courtiser. Elle le rencontre plusieurs fois. Selon ses camarades, elle trahit la cause. Ils la somment de rompre. Lidia n'accepte pas cette ingérence dans sa vie privée. En quittant le parti, c'est tout un pan de sa vie qui s'effondre. Anna est troublée par tous ces événements. De plus, comme elle est la seule de sa classe à ne pas avoir fait sa première communion, elle a beau travailler du mieux qu'elle peut, la médaille qui récompense l'élève la plus méritante n'est jamais pour elle. Elle la veut, pourtant, cette médaille qui ressemble tant à celle de son père. Elle insiste auprès de sa mère pour faire sa communion. Lidia finit par accepter. Et la maîtresse, une farouche anticommuniste, la récompense aussitôt. Lidia apprend que Ferrero l'avait séduite dans le seul but de la discréditer auprès de ses camarades et de la neutraliser. Elle est complètement seule et meurtrie. Anna réalise alors que la médaille tant désirée n'était qu'un leurre.   Sergio Rossi  a commencé à travailler pour la Rai en 1967, comme réalisateur de certaines émissions quotidiennes. En 1968 et 1969 il réalise deux documentaires sur le tremblement de terre du Belice, en Sicile. C'est en 1971 qu'il réalise son premier long-métrage de fiction, Policeman. Son deuxième film Luisa, Carla, Lorenza e... le affettuose lontananze est de 1989. Sa carrière se poursuit essentiellement à la télévision dans le domaine du documentaire. La medaglia est le troisième long-métrage de fiction.
    • LA MEDAGLIA

      Turin, au début des années 50. La guerre froide, le procès des époux Rosenberg, les manifestations contre la Démocratie Chrétienne. C'est dans ce climat qu'Anna a passé son enfance avec sa mère, Lidia, veuve d'un partisan mort à la guerre. Lidia est communiste, d'un militantisme à toute épreuve. Et les épreuves sont nombreuses pour les militants des partis de gauche. Lidia travaille comme employée dans une grande entreprise. C'est une syndicaliste courageuse, capable de se dresser seule contre les patrons, au milieu des employés généralement soumis.

      Elle fait la connaissance d'un ingénieur, Ferrero, qui commence à la courtiser. Elle le rencontre plusieurs fois. Selon ses camarades, elle trahit la cause. Ils la somment de rompre. Lidia n'accepte pas cette ingérence dans sa vie privée. En quittant le parti, c'est tout un pan de sa vie qui s'effondre. Anna est troublée par tous ces événements. De plus, comme elle est la seule de sa classe à ne pas avoir fait sa première communion, elle a beau travailler du mieux qu'elle peut, la médaille qui récompense l'élève la plus méritante n'est jamais pour elle. Elle la veut, pourtant, cette médaille qui ressemble tant à celle de son père. Elle insiste auprès de sa mère pour faire sa communion. Lidia finit par accepter. Et la maîtresse, une farouche anticommuniste, la récompense aussitôt. Lidia apprend que Ferrero l'avait séduite dans le seul but de la discréditer auprès de ses camarades et de la neutraliser. Elle est complètement seule et meurtrie. Anna réalise alors que la médaille tant désirée n'était qu'un leurre.

       

      Sergio Rossi  a commencé à travailler pour la Rai en 1967, comme réalisateur de certaines émissions quotidiennes. En 1968 et 1969 il réalise deux documentaires sur le tremblement de terre du Belice, en Sicile. C'est en 1971 qu'il réalise son premier long-métrage de fiction, Policeman. Son deuxième film Luisa, Carla, Lorenza e... le affettuose lontananze est de 1989. Sa carrière se poursuit essentiellement à la télévision dans le domaine du documentaire. La medaglia est le troisième long-métrage de fiction.

    • Réalisation
      Sergio Rossi
    • Scenario
      Maria Rosa Valli, Sergio Rossi, Paolo Castaldini
    • Image
      Franco Lecca
    • Montage
      Patrizio Marone
    • Musique
      Alessandro Molinari
    • Producer (s)
      Gianni Minervini
    • Productions
      Ama Film en collaboration avec Rai Tre
    • Interprètes

      Franco Nero, Antonella Ponziani, Tresy Taddey, Sonia Grassi, Maria Monti, Ludovica Ponzio, Enzo Salomone, Luigi Montini

    • Année
      1997
    • Durée
      1h 52
    • Pays de production
      Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom