LA SICILIANA RIBELLE

LA SICILIANA RIBELLE

LA SICILIENNE

0h 1min
2021
Story of LA SICILIANA RIBELLE
LA SICILIANA RIBELLE LA SICILIENNE D’après une histoire vraie. Nous sommes en novembre 1991. Une jeune fille de 17 ans, le sac à dos sur l’épaule, se présente au Procureur de la république de Palerme pour dénoncer les assassins de son père et de son frère, tous deux mafieux, et ainsi venger leur mort. Elle est la fille de Don Vito Mancuso, assassiné six ans auparavant. Pendant six ans elle a tout noté des faits et gestes de l’assassin, mais son frère l’empêchait de parler. Lorsqu’à son tour il est assassiné, Rita décide de parler. C’est la première fois qu’une fille d’une famille mafieuse se révolte contre les principes machistes de l’organisation. Comme toutes les autres femmes Rita aurait dû respecter la loi du silence. Elle aurait dû fermer les yeux, se soumettre, comme sa mère, comme la mère de sa mère. Mais Rita est différente et sa vie devient un défi épique au destin. Menacée, reniée par sa mère et par toute la communauté, Rita doit quitter la Sicile et vivre à Rome sous une fausse identité, protégée comme témoin à charge. Mais Rita est jeune et elle aimerait vivre comme toutes les autres filles de son âge.   « La mafia n’a pas fini d’imprimer la pellicule transalpine. Au vu de Gomorra et de cette Sicilienne, on ne peut que s’en réjouir. "Une femme seule face à la mafia", nous dit le sous-titre de ce premier long métrage du sicilien Marco Amenta, avant d’ajouter : "D’après une histoire vraie". Et quelle histoire ! Rita, une femme dont le père et le frère ont été assassinés dans le cadre d’une guerre de clans, porte l’affaire devant les tribunaux. Traquée, planquée, acculée, la Sicilienne devient la femme à abattre. Interprétée avec force par Veronica D’Agostino au côté de notre Jugnot national en VO, ce drame touche juste et bien. » Thomas BAUREZ, Studio Cinélive, 12 mai 2009
    • LA SICILIANA RIBELLE

      LA SICILIENNE

      D’après une histoire vraie.
      Nous sommes en novembre 1991. Une jeune fille de 17 ans, le sac à dos sur l’épaule, se présente au Procureur de la république de Palerme pour dénoncer les assassins de son père et de son frère, tous deux mafieux, et ainsi venger leur mort. Elle est la fille de Don Vito Mancuso, assassiné six ans auparavant. Pendant six ans elle a tout noté des faits et gestes de l’assassin, mais son frère l’empêchait de parler. Lorsqu’à son tour il est assassiné, Rita décide de parler.
      C’est la première fois qu’une fille d’une famille mafieuse se révolte contre les principes machistes de l’organisation. Comme toutes les autres femmes Rita aurait dû respecter la loi du silence. Elle aurait dû fermer les yeux, se soumettre, comme sa mère, comme la mère de sa mère. Mais Rita est différente et sa vie devient un défi épique au destin.
      Menacée, reniée par sa mère et par toute la communauté, Rita doit quitter la Sicile et vivre à Rome sous une fausse identité, protégée comme témoin à charge. Mais Rita est jeune et elle aimerait vivre comme toutes les autres filles de son âge.

       

      « La mafia n’a pas fini d’imprimer la pellicule transalpine. Au vu de Gomorra et de cette Sicilienne, on ne peut que s’en réjouir. "Une femme seule face à la mafia", nous dit le sous-titre de ce premier long métrage du sicilien Marco Amenta, avant d’ajouter : "D’après une histoire vraie". Et quelle histoire ! Rita, une femme dont le père et le frère ont été assassinés dans le cadre d’une guerre de clans, porte l’affaire devant les tribunaux. Traquée, planquée, acculée, la Sicilienne devient la femme à abattre. Interprétée avec force par Veronica D’Agostino au côté de notre Jugnot national en VO, ce drame touche juste et bien. »

      Thomas BAUREZ, Studio Cinélive, 12 mai 2009

    • Réalisation
      Marco Amenta
    • Scénario
      Sergio Donati, Marco Amenta, Gianni Romoli
    • Image
      Luca Bigazzi
    • Montage
      Mirco Garrone
    • Musique
      Pasquale Catalano
    • Producteur (s)
      Tilde Corsi, Gianni Romoli, Simonetta Amenta, Marco Amenta, Raphaël Berdugo
    • Productions
      R&C Produzioni, Eurofilm, Rai Cinema
    • Distribution France
      Rezo Films
    • Interprètes
      Gérard Jugnot, Veronica D'Agostino, Marcello Mazzarella, Lucia Sardo, Primo Reggiani, Paolo Briguglia, Mario Pupella, Francesco Casisa, Carmelo Galati
    • Année
      2008
    • Durée
      1h 50
    • Pays de production
      Italie, France
    • Citation
      "Un monde honnête n’existera peut-être jamais, mais qu’est-ce qui nous empêche de le rêver ? "
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom