LA STRATEGIA DELLA MASCHERA

0h 1min
1998
Story of LA STRATEGIA DELLA MASCHERA
LA STRATEGIA DELLA MASCHERA Briano Teo Galvani dirige le musée archéologique de Kamarina, en Sicile. Tout le monde est en émoi car on vient de découvrir vingt masques anciens. Galvani reste froid : un papyrus révèle en effet que les masques devraient être trente et non vingt. Quelqu'un a forcément détourné les dix qui manquent. La recherche du coupable occupe les derniers moments de sa vie. Par recoupements successifs, il finit par soupçonner l'un de ses assistants qui était reparti pour Rome juste après la découverte des masques, mais il se sent trop vieux et trop faible pour se lancer à ses trousses. Il meurt et c'est son neveu qui devient le "détective" par délégation. A Rome, il retrouve l'archéologue félon et la trace des masques disparus.   L'affection et l'estime que je porte depuis de nombreuses années à Rocco Mortelliti (je lui dois par ailleurs le premier de mes petits-fils) m'ont obligé à accepter un rôle dans son film. Je suis d'ailleurs persuadé qu'il l'avait écrit spécialement pour moi... J'ai accepté aussi pour deux autres raisons. Après avoir passé des années à faire des mises en scène pour le théâtre ou pour la télévision, j'ai pensé que je devais faire un détour par le monde des comédiens. Il me semblait qu 'ainsi je leur rendais une sorte d'hommage : sans eux, comme homme de théâtre, je n 'existerais pas. La deuxième raison a été que j'allais me retrouver au milieu de gens qui ont été jadis mes élèves à l'Accademia Nazionale d'Arte Drammatica "Silvio D'Amico". Par la suite j'ai ou la version définitive du film. Je ne suis pas un critique, ni même un cinéphile, je suis quelqu'un qui malheureusement va trop peu souvent au cinéma. Ma réaction est donc celle d'un spectateur quelconque qui s'est posé une question précise : au bout du compte, quelle signification peuvent bien avoir ces masques ?Je suis convaincu que si quelque spectateur se pose la même question que moi et qu'il lui donne une réponse personnelle, valable pour lui seul et pas pour les autres, alors ce film de Rocco Martellito, au-delà des qualités des images et des interprètes, aura des résonances profondes et durables. Andrea Camilleri
    • LA STRATEGIA DELLA MASCHERA

      Briano Teo Galvani dirige le musée archéologique de Kamarina, en Sicile. Tout le monde est en émoi car on vient de découvrir vingt masques anciens. Galvani reste froid : un papyrus révèle en effet que les masques devraient être trente et non vingt. Quelqu'un a forcément détourné les dix qui manquent. La recherche du coupable occupe les derniers moments de sa vie. Par recoupements successifs, il finit par soupçonner l'un de ses assistants qui était reparti pour Rome juste après la découverte des masques, mais il se sent trop vieux et trop faible pour se lancer à ses trousses. Il meurt et c'est son neveu qui devient le "détective" par délégation. A Rome, il retrouve l'archéologue félon et la trace des masques disparus.

       

      L'affection et l'estime que je porte depuis de nombreuses années à Rocco Mortelliti (je lui dois par ailleurs le premier de mes petits-fils) m'ont obligé à accepter un rôle dans son film. Je suis d'ailleurs persuadé qu'il l'avait écrit spécialement pour moi... J'ai accepté aussi pour deux autres raisons. Après avoir passé des années à faire des mises en scène pour le théâtre ou pour la télévision, j'ai pensé que je devais faire un détour par le monde des comédiens. Il me semblait qu 'ainsi je leur rendais une sorte d'hommage : sans eux, comme homme de théâtre, je n 'existerais pas. La deuxième raison a été que j'allais me retrouver au milieu de gens qui ont été jadis mes élèves à l'Accademia Nazionale d'Arte Drammatica "Silvio D'Amico".

      Par la suite j'ai ou la version définitive du film. Je ne suis pas un critique, ni même un cinéphile, je suis quelqu'un qui malheureusement va trop peu souvent au cinéma. Ma réaction est donc celle d'un spectateur quelconque qui s'est posé une question précise : au bout du compte, quelle signification peuvent bien avoir ces masques ?Je suis convaincu que si quelque spectateur se pose la même question que moi et qu'il lui donne une réponse personnelle, valable pour lui seul et pas pour les autres, alors ce film de Rocco Martellito, au-delà des qualités des images et des interprètes, aura des résonances profondes et durables.

      Andrea Camilleri

    • Réalisation
      Rocco Mortelliti
    • Scenario
      Rocco Mortelliti
    • Image
      Maurizio Dell'Orco
    • Montage
      Carlo Pulera
    • Musique
      Paolo Ghigo
    • Productions
      Nuovo Film Sri
    • Vente à l’étranger
      Cecchi Gori Group
    • Interprètes

      Rocco Mortelliti, Andréa Camilleri, Pino Micol, Béatrice Macola, Pino Caruso, Simona Marchini 

    • Année
      1998
    • Durée
      1h 45
    • Pays de production
      Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom