L’ARBITRO
L'ARBITRO

L’ARBITRO

Paolo Zucca

0h 1min
2021
Story of L’ARBITRO
L'ARBITRO On est à la fin des matches aller et l’Atletico Pabarile végète en queue de classement de la dernière division de la ligue sarde de football. Mais ce sont surtout les défaites récurrentes contre Montecrastu qui humilient les villageois de Pabarile, car Montecrastu c’est l’équipe de Brai (Alessio di Clemente), propriétaire terrien hautain et arrogant. Voilà qu’un beau jour revient au pays un certain Matzutzi (Jacopo Cullin) qui avait suivi jadis sa famille en Argentine. On le repère immédiatement et il devient le maître à jouer de l’Atletico qui dès lors aligne les victoires. À l’opposé de la hiérarchie footballistique, Cruciani (Stefano Accorsi) est un arbitre de renommée internationale qui rêve de diriger la finale de la Coupe d’Europe. C’est un homme aux principes rigoureux, soutenu dans son ambition par Candido (Marco Messeri), qui a une vision plus pragmatique des choses. Il finit par convaincre Cruciani de se laisser corrompre. Hélas, il se fait prendre la main dans le sac. Dès lors, Cruciani est déclassé et envoyé arbitrer… les matches de la dernière division en Sardaigne. Le premier match qu’il doit diriger oppose Pabarile à Montecrastu.   « Mon film est le développement de mon court métrage qui avait remporté en 2009 le David di Donatello et le Prix spécial du jury à Clermont-Ferrand, le festival de courts métrages le plus important en Europe. L’une des voies que je me suis tracées dans ma recherche esthétique consiste à mélanger les tonalités et les genres. Ce qui prévaut, c’est la comédie, mais j’ai choisi de lui opposer des moments plus sombres, par exemple dans certaines des étapes du parcours de Cruciani vers la damnation, ou bien encore dans une trame parallèle liée aux codes ancestraux du monde pastoral sarde. De la même façon il y a une coexistence entre l’épopée et la farce qui parfois se succèdent brutalement. […] J’ai choisi de tourner en noir et blanc pour obtenir un effet d’abstraction maximal et éviter que le film ne soit pris pour une représentation objective du monde du football ou d’un moment particulier. » Paolo ZUCCA,, Note di regia   Paolo Zucca (1972) est sarde. Après des études de lettres, il obtient un diplôme de mise en scène de la Nuova Università del Cinema e della Televisione (NUCT) de Rome. À partir de 2002, il tourne divers courts métrages dont L’arbitro (2009). Simultanément, il a collaboré à plusieurs scénarios. De son court métrage il a tiré le sujet de son premier long métrage intitulé aussi L’arbitro.
    • L'ARBITRO

      On est à la fin des matches aller et l’Atletico Pabarile végète en queue de classement de la dernière division de la ligue sarde de football. Mais ce sont surtout les défaites récurrentes contre Montecrastu qui humilient les villageois de Pabarile, car Montecrastu c’est l’équipe de Brai (Alessio di Clemente), propriétaire terrien hautain et arrogant. Voilà qu’un beau jour revient au pays un certain Matzutzi (Jacopo Cullin) qui avait suivi jadis sa famille en Argentine. On le repère immédiatement et il devient le maître à jouer de l’Atletico qui dès lors aligne les victoires. À l’opposé de la hiérarchie footballistique, Cruciani (Stefano Accorsi) est un arbitre de renommée internationale qui rêve de diriger la finale de la Coupe d’Europe. C’est un homme aux principes rigoureux, soutenu dans son ambition par Candido (Marco Messeri), qui a une vision plus pragmatique des choses. Il finit par convaincre Cruciani de se laisser corrompre. Hélas, il se fait prendre la main dans le sac. Dès lors, Cruciani est déclassé et envoyé arbitrer… les matches de la dernière division en Sardaigne. Le premier match qu’il doit diriger oppose Pabarile à Montecrastu.

       

      « Mon film est le développement de mon court métrage qui avait remporté en 2009 le David di Donatello et le Prix spécial du jury à Clermont-Ferrand, le festival de courts métrages le plus important en Europe. L’une des voies que je me suis tracées dans ma recherche esthétique consiste à mélanger les tonalités et les genres. Ce qui prévaut, c’est la comédie, mais j’ai choisi de lui opposer des moments plus sombres, par exemple dans certaines des étapes du parcours de Cruciani vers la damnation, ou bien encore dans une trame parallèle liée aux codes ancestraux du monde pastoral sarde. De la même façon il y a une coexistence entre l’épopée et la farce qui parfois se succèdent brutalement. […] J’ai choisi de tourner en noir et blanc pour obtenir un effet d’abstraction maximal et éviter que le film ne soit pris pour une représentation objective du monde du football ou d’un moment particulier. »
      Paolo ZUCCA,, Note di regia

       

      Paolo Zucca (1972) est sarde. Après des études de lettres, il obtient un diplôme de mise en scène de la Nuova Università del Cinema e della Televisione (NUCT) de Rome. À partir de 2002, il tourne divers courts métrages dont L’arbitro (2009). Simultanément, il a collaboré à plusieurs scénarios. De son court métrage il a tiré le sujet de son premier long métrage intitulé aussi L’arbitro.

    • Réalisation
      Paolo Zucca
    • Scenario
      Paolo Zucca, Barbara Alberti
    • Image
      Patrizio Patrizi
    • Montage
      Walter Fasano, Sarah McTeigue
    • Musique
      Andrea Guerra
    • Producer (s)
      Amedeo Pagani, Daniel Burman, Diego Dubcovsky
    • Productions
      Classic, BD Cine, Rai Cinema avec le soutien du MiBac, de la Regione Autonoma della Sardegna, de la Sardinian Film Commission, de l’Istituto Superiore Regionale Etnografico per la Promozione dell'Antropologia Visuale in Sardegna, de la Regione Lazio et du Programme MEDIA de la Communauté Européenne
    • Distribution France
      Le Pacte
    • Interprètes
      Stefano Accorsi, Geppi Cucciari, Jacopo Cullin, Marco Messeri, Benito Urgu, Francesco Pannofino, Alessio Di Clemente, Grégoire Oestermann
    • Année
      2013
    • Durée
      1h 30
    • Pays de production
      Italie
    • Format
      VOST
    • Citation
      Si vous teniez vraiment à votre carrière, vous n’auriez pas dû vous vendre pour un plat de lentilles. Ou bien ne pas vous faire prendre.
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom