LASCIA PERDERE JOHNNY

0h 1min
2021
Story of LASCIA PERDERE JOHNNY
LASCIA PERDERE JOHNNY Caserta, milieu des années 70. Faustino a dix-huit ans, il est passionné de musique et joue dans de la guitare dans le petit orchestre Falasco en espérant que l'imprésario Raffaelle Niro lui offrira un  contrat. En fait Faustino devient son homme à tout faire. Après avoir participé à une émission télévisée, Faustino se voit offrir la possibilité d'accompagner à la guitare Augusto Riverberi, un musicien de Milan, lors d'un spectacle à Capri. Le lendemain, après une nuit passée à la dérive et un débarquement sur une plage de Sorrento, Raffaele Niro disparaît sans payer les musiciens. C'est ainsi que se termine la tournée du "petit orchestre". Augusto repart pour Milan, Faustino reste à Caserta. Lorsqu'en décembre arrive un appel d'Augusto, Faustino part pour Milan. Mais à la gare, il n'y a personne qui l'attend, et il se retrouve seul dans un petit hôtel de Rho... La veille de Noël, découragé, ne pouvant pas payer sa chambre, il laisse sa guitare et décide de rentrer à pieds à Caserta. Les pompiers le récupèrent transi de froid et lui offrent une chambre. Le jour de Noël, Faustino écrit une lettre à sa mère pour lui dire que tout va bien et qu'il travaille avec Augusto. Au même moment, en regardant par la fenêtre, il voit un homme qui avance dans la neige, une guitare à la main...   Un film très raisonné mais qui vole léger sans aucun signe de fatigue, qui raconte avec simplicité la famille, la musique et le côté ingénu des années '70 à travers l'éducation émotionnelle et artistique d'un jeune musicien. Un résultat atteint grâce à la complicité des interprètes, des frères Servillo ainsi que de la " Piccola Orchestra Avion Travel " bien plus que protagoniste - "Lascia perdere Johnny" est en effet inspiré aux récits de Fausto Mesolella, guitariste du groupe Avion Travel et compositeur de la Bande Originale du film. www.repubblica.it/
    • LASCIA PERDERE JOHNNY

      Caserta, milieu des années 70. Faustino a dix-huit ans, il est passionné de musique et joue dans de la guitare dans le petit orchestre Falasco en espérant que l'imprésario Raffaelle Niro lui offrira un  contrat. En fait Faustino devient son homme à tout faire.

      Après avoir participé à une émission télévisée, Faustino se voit offrir la possibilité d'accompagner à la guitare Augusto Riverberi, un musicien de Milan, lors d'un spectacle à Capri. Le lendemain, après une nuit passée à la dérive et un débarquement sur une plage de Sorrento, Raffaele Niro disparaît sans payer les musiciens.
      C'est ainsi que se termine la tournée du "petit orchestre". Augusto repart pour Milan, Faustino reste à Caserta.

      Lorsqu'en décembre arrive un appel d'Augusto, Faustino part pour Milan. Mais à la gare, il n'y a personne qui l'attend, et il se retrouve seul dans un petit hôtel de Rho...
      La veille de Noël, découragé, ne pouvant pas payer sa chambre, il laisse sa guitare et décide de rentrer à pieds à Caserta. Les pompiers le récupèrent transi de froid et lui offrent une chambre. Le jour de Noël, Faustino écrit une lettre à sa mère pour lui dire que tout va bien et qu'il travaille avec Augusto. Au même moment, en regardant par la fenêtre, il voit un homme qui avance dans la neige, une guitare à la main...

       

      Un film très raisonné mais qui vole léger sans aucun signe de fatigue, qui raconte avec simplicité la famille, la musique et le côté ingénu des années '70 à travers l'éducation émotionnelle et artistique d'un jeune musicien. Un résultat atteint grâce à la complicité des interprètes, des frères Servillo ainsi que de la " Piccola Orchestra Avion Travel " bien plus que protagoniste - "Lascia perdere Johnny" est en effet inspiré aux récits de Fausto Mesolella, guitariste du groupe Avion Travel et compositeur de la Bande Originale du film.

      www.repubblica.it/

    • Réalisation
      Fabrizio Bentivoglio
    • Scenario
      Fabrizio Bentivoglio, Umberto Contarello, Filippo Gravino, en collaboration avec Valia Santella
    • Image
      Luca Bigazzi
    • Montage
      Esmeralda Calabria
    • Musique
      Fausto Mesolella
    • Producer (s)
      Domenico Procacci
    • Productions
      Fandango, avec la contribution du MiBAC, en collaboration avec Medusa Film et Sky
    • Vente à l’étranger
      Fandango Portobello Sales
    • Interprètes
      Toni Servillo, Peppe Servillo, Valeria Golino, Ernesto Mahieux, Fabrizio Bentivoglio, Lina Sastri, Roberto De Francesco, Ugo Fangareggi, Daria D'antonio, Antimo Merolillo
    • Année
      2007
    • Durée
      1h 44
    • Pays de production
      Italie
    • Citation
      "Tu ne dois jouer que dans les villes de mer : c'est là que vont les vrais musiciens."
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom