LASCIATI ANDARE

Francesco Amato

0h 1min
2021
Story of LASCIATI ANDARE
LASCIATI ANDARE

Elia (Toni Servillo), psychanalyste romain d’un certain âge, vit séparé de sa femme Giovanna (Carla Signoris)… mais ils habitent sur le même palier et il profite ainsi des avantages pratiques de ce  voisinage. Il n'éprouve plus guère d'intérêt pour ses patients et se sent un rien désabusé. Après un malaise il est obligé de se mettre sérieusement au régime et de faire de l’exercice. Comme il ne supporte pas les salles de fitness, il choisit une coach personnelle, Claudia (Verónica Echegui), une jeune espagnole dynamique et excentrique qui prend son rôle très à cœur. Avec elle il découvre qu’il peut s’amuser, éprouver des sentiments, s’intéresser à autre chose qu’à lui-même. Peu à peu elle l'implique dans ses problèmes de mère et sa relation orageuse avec Ettore (Luca Marinelli) qui profite d’une sortie de douze heures pour s’évader de prison.

« Dans mon film j’ai essayé de mettre en relation deux milieux que j’aime et que je connais bien : les salles de fitness et le cabinet du psychanalyste. Deux univers incompatibles, mais avec un point commun. J’ai essayé d’imaginer mon psy faisant du vélo spinning, et les confidences de ma coach sur le divan. L’un part de la tête, l’autre du corps, mais le psy et le coach font le même travail : remettre les gens sur pied. C’est en partant de là qu’on a commencé à écrire le scénario. Le film raconte une histoire d’amitié entre un psychanalyste qui n’est pas en forme et une sportive tête en l’air. Une rencontre spéciale dans la vie d’Elia et Claudia où les barrières intellectuelles et physiques sont balayées par une curiosité réciproque, une sorte de "désir d’altérité", d’où chacun tire un réel avantage de sa relation avec l’autre. »

Francesco Amato, Dossier de presse

    • LASCIATI ANDARE

      Elia (Toni Servillo), psychanalyste romain d’un certain âge, vit séparé de sa femme Giovanna (Carla Signoris)… mais ils habitent sur le même palier et il profite ainsi des avantages pratiques de ce  voisinage. Il n'éprouve plus guère d'intérêt pour ses patients et se sent un rien désabusé. Après un malaise il est obligé de se mettre sérieusement au régime et de faire de l’exercice. Comme il ne supporte pas les salles de fitness, il choisit une coach personnelle, Claudia (Verónica Echegui), une jeune espagnole dynamique et excentrique qui prend son rôle très à cœur. Avec elle il découvre qu’il peut s’amuser, éprouver des sentiments, s’intéresser à autre chose qu’à lui-même. Peu à peu elle l'implique dans ses problèmes de mère et sa relation orageuse avec Ettore (Luca Marinelli) qui profite d’une sortie de douze heures pour s’évader de prison.

      « Dans mon film j’ai essayé de mettre en relation deux milieux que j’aime et que je connais bien : les salles de fitness et le cabinet du psychanalyste. Deux univers incompatibles, mais avec un point commun. J’ai essayé d’imaginer mon psy faisant du vélo spinning, et les confidences de ma coach sur le divan. L’un part de la tête, l’autre du corps, mais le psy et le coach font le même travail : remettre les gens sur pied. C’est en partant de là qu’on a commencé à écrire le scénario. Le film raconte une histoire d’amitié entre un psychanalyste qui n’est pas en forme et une sportive tête en l’air. Une rencontre spéciale dans la vie d’Elia et Claudia où les barrières intellectuelles et physiques sont balayées par une curiosité réciproque, une sorte de "désir d’altérité", d’où chacun tire un réel avantage de sa relation avec l’autre. »

      Francesco Amato, Dossier de presse

    • Réalisation
      Francesco Amato
    • Scénario
      Francesco Bruni, Davide Lantieri, Francesco Amato
    • Image
      Vladan Radovic
    • Montage
      Luigi Mearelli
    • Musique
      Andrea Farri
    • Producteur (s)
      Riccardo Tozzi, Marco Chimenz, Giovanni Stabilini
    • Productions
      Cattleya, Rai Cinema
    • Vente à l’étranger
      Rai Com
    • Interprètes
      Toni Servillo, Verónica Echegui, Carla Signoris, Luca Marinelli, Pietro Sermonti, Carlo Luca De Ruggieri, Valentina Carnelutti, Giulio Beranek, Vincenzo Nemolato, Odette Adado, Antonio Petrocelli, Paolo Graziosi
    • Année
      2017
    • Durée
      1h 42
    • Pays de production
      Italie
    • Format
      VOST
    • Citation
      Un patient guéri est un client perdu.
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom