L’ESTATE DI GIACOMO

L'ÉTÉ DE GIACOMO

Alessandro Comodin

0h 1min
2021
Story of L’ESTATE DI GIACOMO
L'ESTATE DI GIACOMO L'ÉTÉ DE GIACOMO C’est l’été dans la campagne du nord de l’Italie. Giacomo est un adolescent sourd et son rapport au monde semble entière­ment dicté par son handicap. Un jour, avec Stefania, son amie d’enfance, ils vont au fleuve pour faire un pique-nique. Les deux jeunes s’écartent tellement des sentiers battus qu’ils finissent par se perdre dans la forêt. Ils arrivent dans un endroit pa­radisiaque et se retrouvent seuls et libres pendant une après-midi qui pourrait durer un été entier. La sensualité accompagne les jeux d’enfants jusqu’à ce que Stefania et Giacomo prennent conscience que l’aventure qu’ils viennent de vivre ensemble n’est rien d’autre qu’un souvenir doux amer d’un temps déjà perdu. Plus tard, Giacomo retourne au même endroit avec Barbara, une jeune fille sourde comme lui dont il est tombé amoureux.   « Giacomo est le petit frère de mon meilleur ami ; il est devenu sourd à l’âge de 8 ans suite à une méningite très tardivement détectée. Quant à mon désir de film, il remonte précisément à l’été 2008. Nous étions à la plage avec Giacomo. Son frère le pousse à me dire ce qu’il avait décidé, qu’il voulait se faire opérer pour entendre… C’était comme une sorte d’adieu à un état de nature, du moins à une forme de retrait du monde. C’était comme s’il allait perdre sa pureté, sa singularité. Mais c’était ma vision des choses, lui, évidemment, il voulait être comme les autres. Je ne crois tout simplement pas à la distinction entre fic­tion et documentaire, je crois au cinéma, au bon mo­ment et au bon endroit pour saisir une réalité, peu im­porte d’où l’on part et comment on y parvient. Ce qui ne fait aucun doute pour moi, c’est mon attachement à une démarche documentaire : de vraies personnes, de vrais lieux, un certain respect de la réalité en tant que telle, sans la modifier. Pour L’Été de Giacomo, je suis parti du documentaire pour aboutir à quelque chose de l’ordre de la fiction, peut-être que, la prochaine fois, les choses s’inverseront. » Alessandro COMODIN, propos recueillis par Arnaud HEE, dossier de presse, niz-lesite.com
    • L'ESTATE DI GIACOMO

      L'ÉTÉ DE GIACOMO

      C’est l’été dans la campagne du nord de l’Italie. Giacomo est un adolescent sourd et son rapport au monde semble entière­ment dicté par son handicap. Un jour, avec Stefania, son amie d’enfance, ils vont au fleuve pour faire un pique-nique. Les deux jeunes s’écartent tellement des sentiers battus qu’ils finissent par se perdre dans la forêt. Ils arrivent dans un endroit pa­radisiaque et se retrouvent seuls et libres pendant une après-midi qui pourrait durer un été entier. La sensualité accompagne les jeux d’enfants jusqu’à ce que Stefania et Giacomo prennent conscience que l’aventure qu’ils viennent de vivre ensemble n’est rien d’autre qu’un souvenir doux amer d’un temps déjà perdu.

      Plus tard, Giacomo retourne au même endroit avec Barbara, une jeune fille sourde comme lui dont il est tombé amoureux.

       

      « Giacomo est le petit frère de mon meilleur ami ; il est devenu sourd à l’âge de 8 ans suite à une méningite très tardivement détectée. Quant à mon désir de film, il remonte précisément à l’été 2008. Nous étions à la plage avec Giacomo. Son frère le pousse à me dire ce qu’il avait décidé, qu’il voulait se faire opérer pour entendre… C’était comme une sorte d’adieu à un état de nature, du moins à une forme de retrait du monde. C’était comme s’il allait perdre sa pureté, sa singularité. Mais c’était ma vision des choses, lui, évidemment, il voulait être comme les autres.

      Je ne crois tout simplement pas à la distinction entre fic­tion et documentaire, je crois au cinéma, au bon mo­ment et au bon endroit pour saisir une réalité, peu im­porte d’où l’on part et comment on y parvient. Ce qui ne fait aucun doute pour moi, c’est mon attachement à une démarche documentaire : de vraies personnes, de vrais lieux, un certain respect de la réalité en tant que telle, sans la modifier. Pour L’Été de Giacomo, je suis parti du documentaire pour aboutir à quelque chose de l’ordre de la fiction, peut-être que, la prochaine fois, les choses s’inverseront. »

      Alessandro COMODIN, propos recueillis par Arnaud HEE,

      dossier de presse, niz-lesite.com

    • Réalisation
      Alessandro Comodin
    • Scénario
      Alessandro Comodin
    • Image
      Tristan Bordmann, Jean Jacques Quinet
    • Montage
      Alessandro Comodin, João Nicolau
    • Musique
      Jonathan Richman-Dupap
    • Producteur (s)
      Paolo Benzi, Alessando Comodin et Marie Géhin, Réjane Michel et Valérianne Boué
    • Productions
      Faber Film, Les Films Nus, Les Films d’ici, en coproduction avec Wallpaper Productions, CBA Centre de l’audiovisuel à Bruxelles, Tucker Film
    • Distribution France
      NiZ !
    • Interprètes
      Giacomo Zulian, Stefania Comodin, Barbara Colombo, Stephane Lehembre
    • Année
      2011
    • Durée
      1h 18
    • Pays de production
      Italie, France, Belgique
    • Format
      VOST
    • Citation
      Moi d’habitude, je ne suis pas heureux.
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom