L’INTERVALLO

L'INTERVALLO

0h 1min
2021
Story of L’INTERVALLO
L'INTERVALLO Salvatore (Alessio Gallo) est un adolescent timide et mal dans sa peau qui gagne sa vie en vendant des granités dans les rues de Naples. Un matin, des « grands » lui intiment l’ordre de garder pendant une journée Veronica (Francesca Riso), 15 ans, que leur chef, Bernardino (Carmine Paternoster), doit voir le soir. Ils sont conduits dans un vieil hôpital désaf­fecté et l’attente commence. Veronica est agitée, rebelle, elle parle beaucoup, elle provoque Salvatore qui répond par l’in­différence et le silence. Petit à petit, cependant, une certaine complicité s’instaure entre les deux jeunes gens et Veronica entraîne Salvatore dans l’exploration de ce vaste bâtiment abandonné, de ses caves inondées, de son parc en friche. Au fur et à mesure que la journée avance la tension monte. Veronica est de plus en plus inquiète sur le sort que Bernardino va lui réserver pour la punir de sa faute.   « Mon projet est contemporain de Gomorra, de l’époque où à Naples il y avait un mort par jour du fait de la guerre des gangs. Mais ce sont deux films qui diffèrent par le regard porté sur la camorra. Saviano et le film de Gar­rone décrivent la réalité. Nous, nous voulions réfléchir sur la mentalité, les rites et les valeurs de la camorra qui sont profondément enracinés dans certains quartiers de Naples et qui découlent de la société patriarcale. Nous avons essayé de comprendre les raisons d’un choix, et il nous a semblé bon de le faire à travers des adolescents car à l’adolescence la personnalité n’est pas encore définie, c’est le moment où l’on se prépare à choisir son côté. La camorra n’est pas un choix sans alternative, tout dépend de ce que l’on veut faire de sa vie. » Leonardo DI COSTANZO, propos recueillis par Maria Pia FUSCO, la Repubblica, 5 septembre 2012
    • L'INTERVALLO

      Salvatore (Alessio Gallo) est un adolescent timide et mal dans sa peau qui gagne sa vie en vendant des granités dans les rues de Naples. Un matin, des « grands » lui intiment l’ordre de garder pendant une journée Veronica (Francesca Riso), 15 ans, que leur chef, Bernardino (Carmine Paternoster), doit voir le soir. Ils sont conduits dans un vieil hôpital désaf­fecté et l’attente commence. Veronica est agitée, rebelle, elle parle beaucoup, elle provoque Salvatore qui répond par l’in­différence et le silence. Petit à petit, cependant, une certaine complicité s’instaure entre les deux jeunes gens et Veronica entraîne Salvatore dans l’exploration de ce vaste bâtiment abandonné, de ses caves inondées, de son parc en friche. Au fur et à mesure que la journée avance la tension monte. Veronica est de plus en plus inquiète sur le sort que Bernardino va lui réserver pour la punir de sa faute.

       

      « Mon projet est contemporain de Gomorra, de l’époque où à Naples il y avait un mort par jour du fait de la guerre des gangs. Mais ce sont deux films qui diffèrent par le regard porté sur la camorra. Saviano et le film de Gar­rone décrivent la réalité. Nous, nous voulions réfléchir sur la mentalité, les rites et les valeurs de la camorra qui sont profondément enracinés dans certains quartiers de Naples et qui découlent de la société patriarcale. Nous avons essayé de comprendre les raisons d’un choix, et il nous a semblé bon de le faire à travers des adolescents car à l’adolescence la personnalité n’est pas encore définie, c’est le moment où l’on se prépare à choisir son côté. La camorra n’est pas un choix sans alternative, tout dépend de ce que l’on veut faire de sa vie. »

      Leonardo DI COSTANZO,

      propos recueillis par Maria Pia FUSCO, la Repubblica, 5 septembre 2012

    • Réalisation
      Leonardo Di Costanzo
    • Scénario
      Leonardo Di Costanzo, Maurizio Braucci, Mariangela Barbanente
    • Image
      Luca Bigazzi
    • Montage
      Carlotta Cristiani
    • Musique
      Marco Cappelli
    • Producteur (s)
      Massimiliano Violante, Marco Morabito, Luca Guadagnino, Valentina Avenia
    • Productions
      Tempesta Film, Amka Films Productions, Rai Cinema, avec la contribution du MiBAC
    • Distribution France
      Bellissima Films
    • Vente à l’étranger
      Rai Trade Department
    • Interprètes
      Francesca Riso, Alessio Gallo, Carmine Paternoster, Salvatore Ruocco, Antonio Buil
    • Année
      2012
    • Durée
      1h 30
    • Pays de production
      Italie
    • Format
      VOST
    • Citation
      T’es d’un côté ou de l’autre, tu dois choisir. – Moi je ne suis avec personne.
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom