L'INTRUSA

L’INTRUSA

0h 1min
2021
Story of L’INTRUSA
L'INTRUSA

Dans une banlieue proche de Naples, Giovanna (Raffaella Giordano), une femme d’âge mûr, belle et combattive, dirige bénévolement La Masseria, un centre d’accueil pour enfants qu’elle a fondé dans un quartier populaire, véritable rempart contre la mainmise du crime organisé. Un jour, la jeune Maria (Valentina Vannino), épouse d’un boss de la camorra accusé de meurtre, vient s’installer avec ses deux enfants dans le centre avec l’accord plus ou moins tacite de Giovanna. Sa présence, ainsi que le fait que Giovanna l’ait accueillie, troublent les esprits. Pour les familles qui viennent au centre, Maria représente ce dont elles veulent protéger leurs enfants. Du coup Giovanna se trouve face à un choix difficile qui pourrait remettre en cause le sens même de son travail. Cette Antigone moderne va devoir faire face à des situations qui vont générer des décisions aptes à bouleverser sa vie sociale mais également personnelle.

 

« Au cœur de L’intrusa, on trouve quelques-uns des "héros" des temps modernes. Des gens dont selon moi on ne parle pas assez eu égard à leur importance sociale et aux problématiques auxquelles ils se confrontent. Des gens qui, en raison de leurs convictions politiques, religieuses ou simplement humanistes, décident de dédier leur vie à une cause sociale. Ils ont affaire aux pauvres, aux déclassés de nos banlieues où le crime organisé est quasi institutionnalisé. Je ne parle pas de ce que les économistes appellent le "secteur solidaire" où, malheureusement, la logique entrepreneuriale prévaut de plus en plus. Ce qui est intéressant, ici, c’est le système de valeurs du bénévolat, de groupes formés de façon spontanée - dans la plupart des cas -, souvent autofinancés et nés d’une forte motivation personnelle. »

Leonardo Di Costanzo, Cannes 2017, Quinzaine des réalisateurs

 

Leonardo Di Costanzo (Ischia) a réalisé plusieurs documentaires primés dans les plus grands festivals internationaux. Son premier long-métrage L’intervallo (2012) est présenté à la Mostra de Venise et distribué dans de nombreux pays. L'Intrusa est son second long-métrage.

    • L'INTRUSA

      Dans une banlieue proche de Naples, Giovanna (Raffaella Giordano), une femme d’âge mûr, belle et combattive, dirige bénévolement La Masseria, un centre d’accueil pour enfants qu’elle a fondé dans un quartier populaire, véritable rempart contre la mainmise du crime organisé. Un jour, la jeune Maria (Valentina Vannino), épouse d’un boss de la camorra accusé de meurtre, vient s’installer avec ses deux enfants dans le centre avec l’accord plus ou moins tacite de Giovanna. Sa présence, ainsi que le fait que Giovanna l’ait accueillie, troublent les esprits. Pour les familles qui viennent au centre, Maria représente ce dont elles veulent protéger leurs enfants. Du coup Giovanna se trouve face à un choix difficile qui pourrait remettre en cause le sens même de son travail. Cette Antigone moderne va devoir faire face à des situations qui vont générer des décisions aptes à bouleverser sa vie sociale mais également personnelle.

       

      « Au cœur de L’intrusa, on trouve quelques-uns des "héros" des temps modernes. Des gens dont selon moi on ne parle pas assez eu égard à leur importance sociale et aux problématiques auxquelles ils se confrontent. Des gens qui, en raison de leurs convictions politiques, religieuses ou simplement humanistes, décident de dédier leur vie à une cause sociale. Ils ont affaire aux pauvres, aux déclassés de nos banlieues où le crime organisé est quasi institutionnalisé. Je ne parle pas de ce que les économistes appellent le "secteur solidaire" où, malheureusement, la logique entrepreneuriale prévaut de plus en plus. Ce qui est intéressant, ici, c’est le système de valeurs du bénévolat, de groupes formés de façon spontanée - dans la plupart des cas -, souvent autofinancés et nés d’une forte motivation personnelle. »

      Leonardo Di Costanzo, Cannes 2017, Quinzaine des réalisateurs

       

      Leonardo Di Costanzo (Ischia) a réalisé plusieurs documentaires primés dans les plus grands festivals internationaux. Son premier long-métrage L’intervallo (2012) est présenté à la Mostra de Venise et distribué dans de nombreux pays. L'Intrusa est son second long-métrage.

    • Réalisation
      Leonardo Di Costanzo
    • Scenario
      Leonardo Di Costanzo, Maurizio Braucci, Bruno Oliviero
    • Image
      Hélène Louvart
    • Montage
      Carlotta Cristiani
    • Musique
      Marco Cappelli, Adam Rudolph
    • Producer (s)
      Carlo Cresta Dina, Tiziana Soudani, Thierry Lounas
    • Productions
      Tempesta, Rai Cinema, Amka Film Productions, Capricci, en coproduction avec RSI Radiotelevisione svizzera, ZDF - Das Kleine Fernsehspiel, en collaboration avec Arte et avec le soutien d’ Eurimages, d’Aide aux cinémas du monde, Centre national du cinéma et de l'image animée et de Regione Lazio
    • Distribution France
      Capricci Films
    • Interprètes
      Raffaella Giordano, Valentina Vannino, Martina Abbate, Anna Patierno, Marcello Fonte, Gianni Vastarella, Flavio Rizzo, Maddalena Stornaiuolo, Riccardo Veno, Emma Ferulano, Giovanni Manna, Vittorio Gargiulo, Alessandra Esposito, Flora Faliti, Francesca Zazzera, Maria Noioso, Christian Giroso, Carmine Paternoster
    • Année
      2017
    • Durée
      1h 35
    • Pays de production
      Italie, France, Suisse, Allemagne
    • Format
      VOST
    • Citation
      Elle doit partir d’ici !
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom