LO CHIAMAVANO JEEG ROBOT
ON L’APPELLE JEEG ROBOT

LO CHIAMAVANO JEEG ROBOT

Gabriele Mainetti

Story of LO CHIAMAVANO JEEG ROBOT
LO CHIAMAVANO JEEG ROBOT ON L’APPELLE JEEG ROBOT

À Tor Bella Monaca, un quartier périphérique de Rome, Enzo (Claudio Santamaria) n’est personne. Il vit de petits larcins pour subvenir à ses besoins : consommer de façon excessive des flans à la vanille et visionner des films pornos. Tout bascule le jour où il plonge dans le Tibre pour échapper aux policiers qui le poursuivent pour le vol d’une montre. Accidentellement il plonge dans un baril radioactif et en ressort presque mort recouvert d’une substance inconnue. Ce n’est qu’au petit matin qu’il se réveille doté d’une force surhumaine. Mais alors, que faire d’une telle force lorsque l’on est un délinquant ? Peut-on devenir un super-héros ? C’est ce que croit Alessia (Illenia Pastorelli), une jeune femme fragile psychologiquement qui fait une fixation sur la série télévisée du manga Jeeg Robot d’acier jusqu’au point de penser que ce super-héros existe vraiment à travers Enzo.

 

« Faire un bon film signifie pour moi raconter avec originalité. Et quand on s’aventure dans un genre qu’on ne maîtrise pas totalement, le risque d’échouer dans une imitation est forte. C’est pour cela que nous n’avons pas voulu raconter les aventures d’un surhomme en collant. […] Nous devions convaincre le spectateur d’y croire dès le début. Comment ? Avec les vérités qui sont les nôtres, avec des personnages tangibles, fragiles, qui j’espère arrivent à transporter le spectateur dans un film qui lentement se dénoue en une fable urbaine faite de super-pouvoirs. »

Gabriele Mainetti, Dossier de presse

 

À la fois acteur, réalisateur, compositeur et producteur, Gabriele Mainetti est un touche-à-tout dans le milieu du cinéma. Il commence en tant qu’acteur dans Il cielo in una stanza de Carlo Vanzina (1999), puis dans des séries télévisées (Crimini et Tutti per Bruno). En 2011 il fonde sa société de production Goon Films et réalise le court-métrage Tiger Boy (Nastro d’argento 2013). Lo chiamavano Jeeg Robot (2015) est son premier long-métrage. Il obtient 7 David di Donatello en 2016.

    • LO CHIAMAVANO JEEG ROBOT

      ON L’APPELLE JEEG ROBOT

      À Tor Bella Monaca, un quartier périphérique de Rome, Enzo (Claudio Santamaria) n’est personne. Il vit de petits larcins pour subvenir à ses besoins : consommer de façon excessive des flans à la vanille et visionner des films pornos. Tout bascule le jour où il plonge dans le Tibre pour échapper aux policiers qui le poursuivent pour le vol d’une montre. Accidentellement il plonge dans un baril radioactif et en ressort presque mort recouvert d’une substance inconnue. Ce n’est qu’au petit matin qu’il se réveille doté d’une force surhumaine. Mais alors, que faire d’une telle force lorsque l’on est un délinquant ? Peut-on devenir un super-héros ? C’est ce que croit Alessia (Illenia Pastorelli), une jeune femme fragile psychologiquement qui fait une fixation sur la série télévisée du manga Jeeg Robot d’acier jusqu’au point de penser que ce super-héros existe vraiment à travers Enzo.

       

      « Faire un bon film signifie pour moi raconter avec originalité. Et quand on s’aventure dans un genre qu’on ne maîtrise pas totalement, le risque d’échouer dans une imitation est forte. C’est pour cela que nous n’avons pas voulu raconter les aventures d’un surhomme en collant. […] Nous devions convaincre le spectateur d’y croire dès le début. Comment ? Avec les vérités qui sont les nôtres, avec des personnages tangibles, fragiles, qui j’espère arrivent à transporter le spectateur dans un film qui lentement se dénoue en une fable urbaine faite de super-pouvoirs. »

      Gabriele Mainetti, Dossier de presse

       

      À la fois acteur, réalisateur, compositeur et producteur, Gabriele Mainetti est un touche-à-tout dans le milieu du cinéma. Il commence en tant qu’acteur dans Il cielo in una stanza de Carlo Vanzina (1999), puis dans des séries télévisées (Crimini et Tutti per Bruno). En 2011 il fonde sa société de production Goon Films et réalise le court-métrage Tiger Boy (Nastro d’argento 2013). Lo chiamavano Jeeg Robot (2015) est son premier long-métrage. Il obtient 7 David di Donatello en 2016.

    • Réalisation
      Gabriele Mainetti
    • Scenario
      Nicola Guaglianone, Menotti
    • Image
      Michele D’Attanasio
    • Montage
      Andrea Maguolo, Federico Conforti
    • Musique
      Gabriele Mainetti, Michele Braga
    • Producer (s)
      Gabriele Mainetti
    • Productions
      Goon Films, Rai Cinema, avec la contribution du MiBACT et le soutien de Regione Lazio
    • Distribution France
      Nour Films
    • Interprètes
      Claudio Santamaria, Luca Marinelli, Illenia Pastorelli, Antonia Truppo, Stefano Ambrogi, Maurizio Tesei, Francesco Formichetti, Daniele Trombetti, Gianluca Di Gennaro, Salvo Esposito
    • Année
      2015
    • Durée
      1h 58
    • Pays de production
      Italie
    • Format
      VOST
    • Citation
      Sauve-les, sauve les tous, c’est toi qui peux… devenir Jeeg.
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom