L’ULTIMA MAZURKA

L’ULTIMA MAZURKA

Guiseppe Bertolucci

0h 1min
1986
Story of L’ULTIMA MAZURKA
L'ULTIMA MAZURKA Dans l’Italie troublée des années 20, une troupe de théâtre répète «  LA MAZURKA BLEUE » de Franz LEHAR et rêve à ses débuts au théâtre Diana de Milan. Le rêve devient réalité après bien des compromis, et la troupe s’installe à l’hôtel Diana qui jouxte le théâtre, tous les deux sous la direction d’un même homme : LANZA. Les comédiens ne savent que leur nouveau logis est le lieu de rencontre d’espions, d’indicateurs et de tout ce qui à Milan tire les ficelles d’un jeu fort dangereux à cette époque. Les répétitions de l’opérette se font de plus en plus laborieuses dans un décor d’intrigues politiques où s’opposent l’extrême gauche anarchiste et l’extrême droite fasciste sur le point de prendre le pouvoir. Comment s’étonner alors que cette MAZURKA soit la dernière ?   BETTTINI, sémiologue qui enseigne la communication de masse et auteur de deux importants téléfilms STREGONE DI CITTA et SEMMELWEISS a enfin réalisé un de ses vieux projets : raconter la mise en scène de l’opérette de Franz LEHAR montée à Milan en 1921 et faire coïncider la première avec l’attentat au théâtre Diana organisé par des anarchistes et récupéré par le fascisme pour faciliter son accession au pouvoir. BIANCO E NERO
    • L'ULTIMA MAZURKA

      Dans l’Italie troublée des années 20, une troupe de théâtre répète «  LA MAZURKA BLEUE » de Franz LEHAR et rêve à ses débuts au théâtre Diana de Milan. Le rêve devient réalité après bien des compromis, et la troupe s’installe à l’hôtel Diana qui jouxte le théâtre, tous les deux sous la direction d’un même homme : LANZA. Les comédiens ne savent que leur nouveau logis est le lieu de rencontre d’espions, d’indicateurs et de tout ce qui à Milan tire les ficelles d’un jeu fort dangereux à cette époque. Les répétitions de l’opérette se font de plus en plus laborieuses dans un décor d’intrigues politiques où s’opposent l’extrême gauche anarchiste et l’extrême droite fasciste sur le point de prendre le pouvoir.

      Comment s’étonner alors que cette MAZURKA soit la dernière ?

       

      BETTTINI, sémiologue qui enseigne la communication de masse et auteur de deux importants téléfilms STREGONE DI CITTA et SEMMELWEISS a enfin réalisé un de ses vieux projets : raconter la mise en scène de l’opérette de Franz LEHAR montée à Milan en 1921 et faire coïncider la première avec l’attentat au théâtre Diana organisé par des anarchistes et récupéré par le fascisme pour faciliter son accession au pouvoir.

      BIANCO E NERO

    • Réalisation
      Gianfranco BETTETINI
    • Scenario
      Gianfranco Bettetini, Luigi Lunari
    • Image
      Giulio Albonico
    • Montage
      Gianni Lari
    • Musique
      Gino Negri
    • Producer (s)
      Anna Maria Cerato
    • Productions
      RAI, Regione Lombardia, Comune di Milano
    • Interprètes
      Erland Josephson, Senta Berger, Mario Scaccia, Marina Berti, Paolo Bonacelli
    • Année
      1986
    • Durée
      1h 56
    • Pays de production
      Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom