L’UOMO IN PIÙ

L’UOMO IN PIÙ

L'UOMO IN PIU (L'HOMME EN PLUS)

Paolo Sorrentino

0h 1min
2021
Story of L’UOMO IN PIÙ
L'UOMO IN PIÙ (L'HOMME EN PLUS) Naples, dans les années 80 C'est l'histoire d'Antonio Pisapia, également connu sous le nom de Tony. Il est à Naples le 15 août 1934 et c'est une vedette de la chanson. C'est aussi l'histoire d'Antonio Pisapia, né le 15 août 1949, footballeur professionnel. Ils ont le même nom et le même anniversaire, mais ils n'ont rien d'autre en commun. Tony est un présomptueux, mégalo et égoïste tandis qu'Antonio est timide, humble, et assez difficile à vivre. Le film montre d'abord Tony et Antonio en 1980 en plein succès dans leurs professions respectives. Mais ce succès est éphémère. Tony séduit une mineure et est accuse de viol tandis qu'Antonio se blesse et doit mettre un terme prématuré à sa carrière. Nous les retrouvons en 1984 Toni a été innocenté mais il ne retrouve ni son ancienne gloire ni son standing et il doit se contenter de contrats modestes. Antonio est devenu entraîneur de football mais son ancien club ne l'embauche pas, malgré les promesses faites. Chacun de son coté cherche le moyen de se sortir d'une situation précaire et frustrante, sans rien trouver de concluant. Antonio est invité à une émission de télévision où l'on fait parler d'anciennes, vedettes tombées dans l'anonymat. Il n'y résiste pas. La semaine suivante, c'est le tour de Tony…   "Un bon scénario, deux bons comédiens et le tout est joué. Le minimalisme devient un faux problème. Leigh et Loach, par exemple, l'ont bien compris. Tony et Antonio ont des tics, une façon bien à eux de s'habiller, de se mouvoir, de parler, de regarder. Le spectateur les adopte immédiatement. C'est la magie du cinéma : quand un film est mauvais on s'ennuie, même si sur l'écran il se passe les choses les plus incroyables, mais quand un film est bon il nous tient, même si nos héros ne font rien de vraiment excitant ; ils sniffent un peu de cocaïne, ils bavardent, ils font l'amour (comme des pieds) ou ils mangent du poisson" Francisco Alo, caltanet.it   Le premier long-métrage de Paolo Sorrentino, L'uomo in più, a obtenu le prix RAI International pour le scénario.
    • L'UOMO IN PIÙ (L'HOMME EN PLUS)

      Naples, dans les années 80

      C'est l'histoire d'Antonio Pisapia, également connu sous le nom de Tony. Il est à Naples le 15 août 1934 et c'est une vedette de la chanson.

      C'est aussi l'histoire d'Antonio Pisapia, né le 15 août 1949, footballeur professionnel. Ils ont le même nom et le même anniversaire, mais ils n'ont rien d'autre en commun. Tony est un présomptueux, mégalo et égoïste tandis qu'Antonio est timide, humble, et assez difficile à vivre.

      Le film montre d'abord Tony et Antonio en 1980 en plein succès dans leurs professions respectives. Mais ce succès est éphémère. Tony séduit une mineure et est accuse de viol tandis qu'Antonio se blesse et doit mettre un terme prématuré à sa carrière. Nous les retrouvons en 1984

      Toni a été innocenté mais il ne retrouve ni son ancienne gloire ni son standing et il doit se contenter de contrats modestes. Antonio est devenu entraîneur de football mais son ancien club ne l'embauche pas, malgré les promesses faites.

      Chacun de son coté cherche le moyen de se sortir d'une situation précaire et frustrante, sans rien trouver de concluant.

      Antonio est invité à une émission de télévision où l'on fait parler d'anciennes, vedettes tombées dans l'anonymat. Il n'y résiste pas. La semaine suivante, c'est le tour de Tony…

       

      "Un bon scénario, deux bons comédiens et le tout est joué. Le minimalisme devient un faux problème. Leigh et Loach, par exemple, l'ont bien compris. Tony et Antonio ont des tics, une façon bien à eux de s'habiller, de se mouvoir, de parler, de regarder. Le spectateur les adopte immédiatement. C'est la magie du cinéma : quand un film est mauvais on s'ennuie, même si sur l'écran il se passe les choses les plus incroyables, mais quand un film est bon il nous tient, même si nos héros ne font rien de vraiment excitant ; ils sniffent un peu de cocaïne, ils bavardent, ils font l'amour (comme des pieds) ou ils mangent du poisson"

      Francisco Alo, caltanet.it

       

      Le premier long-métrage de Paolo Sorrentino, L'uomo in più, a obtenu le prix RAI International pour le scénario.

    • Réalisation
      Paolo SORRENTINO
    • Scénario
      Paolo SORRENTINO
    • Image
      Pasquale MARI
    • Montage
      Giorgio FRANCHINI
    • Musique
      Pasquale CATALANO
    • Producteur (s)
      Nicola Giuliano, Francesca Cima, Angelo Curti
    • Productions
      Indigo Film. Keyfïlms
    • Distribution France
      Bellissima Films
    • Interprètes
      Toni SERVILLO. Andréa RENZI, Nello MASCIA. Ninni BRUSCHETTA. Peppe LANZETTA, Angela GOODWIN
    • Année
      2001
    • Durée
      1h 36
    • Pays de production
      Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom