713

MATER NATURA

0h 1min
2021
Story of MATER NATURA
MATER NATURA Naples, le monde des « femminielli ». Desiderio est un jeune transsexuel au caractère sensible, généreux et plein de vie. Un jour il-elle fait la connaissance d’Andrea, un très beau garçon qui gère une station de lavage de voitures, et il-elle en tombe profondément amoureux-se. Au fil des rencontres, il-elle commence à rêver d’une relation stable. Les deux s’aiment, mais Desiderio découvre qu’Andrea le-la trompe et qu’il est sur le point de se marier avec une jeune serveuse, Maria. Andrea n’est pas sûre de ses sentiments, néanmoins le mariage a lieu, pendant que Desiderio se fait consoler par ses amis Massimino, Europa et Sue Ellen. Tous ensemble, ils ont l’intention de s’éloigner de la ville pour ouvrir sur les flancs du Vésuve « Mater Natura », une ferme d’agriculture biologique flanqué d’un centre de soutien psychologique pour hommes en crise. Après son mariage, Andrea revoit Desiderio pour lui manifester son amour, mais dans un premier temps il-elle le repousse. Ils pourraient se rapprocher de nouveau, mais un événement dramatique intervient qui change le cours de leur histoire…     « Le film a été tourné en cinq semaines entre Naples et Rome, deux villes que je considérais idéales pour mon histoire. Je voulais raconter une histoire d’amour en mettant en scène le ‘femminiello’, un personnage typiquement napolitain en voie d’extinction. Selon moi, ces personnages si bien intégrés dans les quartiers de la ville, représentent à la perfection les difficultés de la vie, les moments de passage, l’amour. Je dirais qu’il représentent « les pandas » de l’identité, parce qu’il ne sont ni travestis, ni transsexuels, mais suspendus à mi-chemin. Mon intention était de marquer la différence avec « le gay griffé » qui, aujourd’hui, est à la mode. J’ai aussi voulu enquêter sur le monde de la prostitution, mais avec légèreté, sans rentrer dans les aspects les plus crus et les plus morbides de la profession. J’ai sacrifié des scènes comiques et innocentes. Le film est plein de couleurs, d’enfants, de personnages délicats, de choses simples : Semplicità, semplicità, la petite chanson que les enfants chantent avec Europa, est indéniablement la seule ligne de travail que les acteurs ont suivi. ». Propos recueillis par Diego K. PIERINI, Cinemazone.it, 8 septembre 2005,   Massimo Andrei est né à Naples en 1967. Après des études de Lettres, il a commencé à faire du théâtre. Il a interprété des pièces d’Annibale Ruccello, d’Eduardo De Filippo et de Vincenzo Salemme. Parmi ses nombreuses mises en scène, il a adapté la pièce d’Eduardo de Filippo Filumena Marturano, qu’il a fait interpréter par des prostitués et des transsexuels de la région de Naples. Il est aussi auteur de chansons pour Peppe Barra et de textes pour Lino Cannavacciuolo. Mater Natura est son premier long-métrage
    • MATER NATURA

      Naples, le monde des « femminielli ». Desiderio est un jeune transsexuel au caractère sensible, généreux et plein de vie. Un jour il-elle fait la connaissance d’Andrea, un très beau garçon qui gère une station de lavage de voitures, et il-elle en tombe profondément amoureux-se. Au fil des rencontres, il-elle commence à rêver d’une relation stable. Les deux s’aiment, mais Desiderio découvre qu’Andrea le-la trompe et qu’il est sur le point de se marier avec une jeune serveuse, Maria. Andrea n’est pas sûre de ses sentiments, néanmoins le mariage a lieu, pendant que Desiderio se fait consoler par ses amis Massimino, Europa et Sue Ellen. Tous ensemble, ils ont l’intention de s’éloigner de la ville pour ouvrir sur les flancs du Vésuve « Mater Natura », une ferme d’agriculture biologique flanqué d’un centre de soutien psychologique pour hommes en crise. Après son mariage, Andrea revoit Desiderio pour lui manifester son amour, mais dans un premier temps il-elle le repousse. Ils pourraient se rapprocher de nouveau, mais un événement dramatique intervient qui change le cours de leur histoire…

       

       

      « Le film a été tourné en cinq semaines entre Naples et Rome, deux villes que je considérais idéales pour mon histoire. Je voulais raconter une histoire d’amour en mettant en scène le ‘femminiello’, un personnage typiquement napolitain en voie d’extinction. Selon moi, ces personnages si bien intégrés dans les quartiers de la ville, représentent à la perfection les difficultés de la vie, les moments de passage, l’amour. Je dirais qu’il représentent « les pandas » de l’identité, parce qu’il ne sont ni travestis, ni transsexuels, mais suspendus à mi-chemin. Mon intention était de marquer la différence avec « le gay griffé » qui, aujourd’hui, est à la mode. J’ai aussi voulu enquêter sur le monde de la prostitution, mais avec légèreté, sans rentrer dans les aspects les plus crus et les plus morbides de la profession. J’ai sacrifié des scènes comiques et innocentes. Le film est plein de couleurs, d’enfants, de personnages délicats, de choses simples : Semplicità, semplicità, la petite chanson que les enfants chantent avec Europa, est indéniablement la seule ligne de travail que les acteurs ont suivi. ».

      Propos recueillis par Diego K. PIERINI, Cinemazone.it, 8 septembre 2005,

       

      Massimo Andrei est né à Naples en 1967. Après des études de Lettres, il a commencé à faire du théâtre. Il a interprété des pièces d’Annibale Ruccello, d’Eduardo De Filippo et de Vincenzo Salemme. Parmi ses nombreuses mises en scène, il a adapté la pièce d’Eduardo de Filippo Filumena Marturano, qu’il a fait interpréter par des prostitués et des transsexuels de la région de Naples. Il est aussi auteur de chansons pour Peppe Barra et de textes pour Lino Cannavacciuolo. Mater Natura est son premier long-métrage

    • Réalisation
      Massimo Andrei
    • Scénario
      Massimo Andrei, Silvia Ranfagni
    • Image
      Vladan Radovic
    • Montage
      Shara Spinella
    • Musique
      Lino Cannavacciuolo
    • Producteur (s)
      Umberto Massa
    • Productions
      Kubla Khan
    • Interprètes
      Maria Pia Calzone, Vladimir Luxuria, Enzo Moscato, Franco Javarone, Luca Ward, Valerio Foglia Manzillo
    • Année
      2005
    • Durée
      1h 30
    • Pays de production
      Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom