LA LOI DE LA MAFIA

MILIONARI

0h 1min
2021
Story of MILIONARI
MILIONARI LA LOI DE LA MAFIA

À l’époque où Diego Armando Maradona était le roi de Naples, Marcello Cavani (Francesco Scianna), surnommé Alendelon, en était l’un des hommes les plus riches et les plus assoiffés de pouvoir. Marié avec Rosaria (Valentina Lodovini), ce bon père de famille établit une nette séparation entre sa famille et ses affaires. Car Marcello est en réalité l’astre ascendant de la Camorra et il gère le quartier Monterosa pour le compte de Don Carmine (Gianfranco Gallo), un criminel qui a bâti son empire le révolver au poing. Mais lorsque pour ce dernier l’heure est arrivée de se retirer, la passation de pouvoir ne se fait pas sans heurts, la puissance du clan commence à décroître et les affaires s’en ressentent. Les conflits se multiplient, dans la ville et dans la famille, et ils finissent par avoir raison du clan et de ses membres. Pour Marcello c’est la chute sans fin.

 

« Bien que le thème de la Camorra ait été plusieurs fois traité au cinéma et à la télévision, je crois que mon film est tourné différemment. La télévision produit avec un autre rythme et de fait nous avions lancé le projet et tourné avant la diffusion de la série Gomorra. Il nous paraissait que I milionari était un bon moyen pour creuser davantage le thème. L’idée directrice était que la vie criminelle dans sa course en avant ne peut qu’imploser. Vouloir une vie bourgeoise et tranquille cadre mal avec la clandestinité. Il nous semblait que cela suffisait pour en justifier l’utilité. Il faut se battre contre la tolérance diffuse pour la criminalité qu’il y a chez nous. Le film est une analyse de l’ascension criminelle qui débouche sur la repentance et notre ambition était d’aborder ce thème d’un point de vue original. Nous avions comme modèles les grands maîtres du cinéma américain et nous voulions réaliser un film de gangsters avec une attention particulière à la psychologie des personnages. »

Alessandro Piva, propos recueillis par Elisabetta Bartucca, Oggialcinema.net, 20 octobre 2014

    • MILIONARI

      LA LOI DE LA MAFIA

      À l’époque où Diego Armando Maradona était le roi de Naples, Marcello Cavani (Francesco Scianna), surnommé Alendelon, en était l’un des hommes les plus riches et les plus assoiffés de pouvoir. Marié avec Rosaria (Valentina Lodovini), ce bon père de famille établit une nette séparation entre sa famille et ses affaires. Car Marcello est en réalité l’astre ascendant de la Camorra et il gère le quartier Monterosa pour le compte de Don Carmine (Gianfranco Gallo), un criminel qui a bâti son empire le révolver au poing. Mais lorsque pour ce dernier l’heure est arrivée de se retirer, la passation de pouvoir ne se fait pas sans heurts, la puissance du clan commence à décroître et les affaires s’en ressentent. Les conflits se multiplient, dans la ville et dans la famille, et ils finissent par avoir raison du clan et de ses membres. Pour Marcello c’est la chute sans fin.

       

      « Bien que le thème de la Camorra ait été plusieurs fois traité au cinéma et à la télévision, je crois que mon film est tourné différemment. La télévision produit avec un autre rythme et de fait nous avions lancé le projet et tourné avant la diffusion de la série Gomorra. Il nous paraissait que I milionari était un bon moyen pour creuser davantage le thème. L’idée directrice était que la vie criminelle dans sa course en avant ne peut qu’imploser. Vouloir une vie bourgeoise et tranquille cadre mal avec la clandestinité. Il nous semblait que cela suffisait pour en justifier l’utilité. Il faut se battre contre la tolérance diffuse pour la criminalité qu’il y a chez nous. Le film est une analyse de l’ascension criminelle qui débouche sur la repentance et notre ambition était d’aborder ce thème d’un point de vue original. Nous avions comme modèles les grands maîtres du cinéma américain et nous voulions réaliser un film de gangsters avec une attention particulière à la psychologie des personnages. »

      Alessandro Piva, propos recueillis par Elisabetta Bartucca, Oggialcinema.net, 20 octobre 2014

    • Réalisation
      Alessandro Piva
    • Scenario
      Massimo Gaudioso, Giacomo Gensini, Stefano Sardo, Giuseppe Gagliardi, Alessandro Piva, d'après le roman de Luigi Alberto Cannavale e Giacomo Gensini
    • Image
      Renaud Personnaz
    • Montage
      Alessandro Piva
    • Musique
      Andrea Farri
    • Producer (s)
      Giuseppe Gargiulo, Galliano Juso
    • Productions
      CRC Compagnia Realizzazione Cinetelevise, Rai Cinema
    • Interprètes
      Francesco Scianna, Valentina Lodovini, Carmine Recano, Francesco Di Leva, Salvatore Striano, Gianfranco Gallo, Ivan Castiglione, Massimiliano Rossi, Antonio Zavatteri
    • Année
      2014
    • Durée
      1h 44
    • Pays de production
      Italie
    • Format
      VOST
    • Citation
      Buvons au retour d’Alendelon, le boss de Monterosa !
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom