ODIO L’ESTATE

ODIO L’ESTATE

Massimo Venier

Story of ODIO L’ESTATE
ODIO L'ESTATE Aldo, hypocondriaque chronique et flemmard constant, a loué une magnifique maison sur une île pour les vacances. Il s’y rend avec sa femme, ses trois enfants et son chien. Après un voyage stressant, ils arrivent et s’installent. Giovanni, un petit commerçant pinailleur à l’excès, accompagné de sa femme et de sa fille, sonne à la porte. Lui aussi a un contrat de location pour cette maison. La discussion s’envenime lorsqu’arrive Giacomo, un grand médecin un brin snob, avec sa femme et son fils, qui lui aussi a un contrat de location. L’agence immobilière est aux abonnés absents et le maréchal des carabiniers a trop chaud pour réfléchir à une solution. On est en plein mois d’août, tout affiche complet, il n’y a pas d’autre solution, il faut cohabiter. Les caractères et les modes de vie si différents amènent bien des conflits. Heureusement il y a les femmes et les enfants. Et puis ce sont les vacances. Giacomo : « Comme toujours, nous avons voulu mettre en scène les caractères des personnages plutôt que leurs choix. Y compris les choix politiques, qui de nos jours, à mon avis, ne signifient pas grand-chose. Cependant, nous restons en dehors de la politique. On prend plus de plaisir à dessiner des caractères. En ce sens, interpréter un bourgeois, un prolétaire au bord de la faillite et un fainéant s’est fait assez spontanément. » Giovanni : « Faire rire les gens est toujours un mécanisme mystérieux. Nous cherchons une histoire et une atmosphère qui nous satisfont. Et les amis avec qui la réaliser. Ensuite, nous espérons que se crée une alchimie qui déclenche le comique et satisfasse le public. Il n’y a pas de recettes, à moins que Giacomo en ait une... » Giacomo : « Il n’y a pas de recette, si ce n’est faire confiance à notre intuition et être fidèles à notre façon de travailler. » Propos recueillis par Mattia Pasquini, Amica, 30 janvier 2020
  • ODIO L'ESTATE

    Aldo, hypocondriaque chronique et flemmard constant, a loué une magnifique maison sur une île pour les vacances. Il s’y rend avec sa femme, ses trois enfants et son chien. Après un voyage stressant, ils arrivent et s’installent. Giovanni, un petit commerçant pinailleur à l’excès, accompagné de sa femme et de sa fille, sonne à la porte. Lui aussi a un contrat de location pour cette maison. La discussion s’envenime lorsqu’arrive Giacomo, un grand médecin un brin snob, avec sa femme et son fils, qui lui aussi a un contrat de location. L’agence immobilière est aux abonnés absents et le maréchal des carabiniers a trop chaud pour réfléchir à une solution. On est en plein mois d’août, tout affiche complet, il n’y a pas d’autre solution, il faut cohabiter. Les caractères et les modes de vie si différents amènent bien des conflits. Heureusement il y a les femmes et les enfants. Et puis ce sont les vacances.


    Giacomo : « Comme toujours, nous avons voulu mettre en scène les caractères des personnages plutôt que leurs choix. Y compris les choix politiques, qui de nos jours, à mon avis, ne signifient pas grand-chose. Cependant, nous restons en dehors de la politique. On prend plus de plaisir à dessiner des caractères. En ce sens, interpréter un bourgeois, un prolétaire au bord de la faillite et un fainéant s’est fait assez spontanément. »
    Giovanni : « Faire rire les gens est toujours un mécanisme mystérieux. Nous cherchons une histoire et une atmosphère qui nous satisfont. Et les amis avec qui la réaliser. Ensuite, nous espérons que se crée une alchimie qui déclenche le comique et satisfasse le public. Il n’y a pas de recettes, à moins que Giacomo en ait une... »
    Giacomo : « Il n’y a pas de recette, si ce n’est faire confiance à notre intuition et être fidèles à notre façon de travailler. »
    Propos recueillis par Mattia Pasquini, Amica, 30 janvier 2020

  • Réalisation
    Massimo Venier
  • Scénario
    Davide Lantieri, Michele Pellegrini, Massimo Venier, Aldo Giovanni e Giacomo
  • Image
    Vittorio Omodei Zorini
  • Montage
    Enrica Gatto
  • Musique
    Brunori Sas
  • Producteur (s)
    Paolo Guerra
  • Productions
    AGIDI DUE, avec le soutien de Fondazione Apulia Film Commission
  • Vente à l’étranger
    Vision Distribution
  • Interprètes
    Aldo Baglio, Giovanni Storti, Giacomo Poretti, Lucia Mascino, Carlotta Natoli, Maria Di Biase, Michele Placido, Massimo Ranieri
  • Année
    2020
  • Durée
    105
  • Pays de production
    Italie
Et vous, qu’en pensez-vous ?

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d’un *.

Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

Festival du Film Italien de Villerupt

Festival du Film Italien de Villerupt
6 rue Clemenceau
54190 Villerupt


+33 (0)3 82 89 40 22
organisation@festival-villerupt.com

©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom