PALAZZO DI GIUSTIZIA

1h 24min
2021
Story of PALAZZO DI GIUSTIZIA
PALAZZO DI GIUSTIZIA La limite entre justice et vengeance est parfois perméable. Dans un grand tribunal italien, au cours d’une journée ordinaire, Viale (Nicola Rignanese) attend d’être jugé. Son crime ? Avoir poursuivi, puis tué, l’un des deux voleurs qui lui ont soustrait les recettes de sa station service. Magia (Giovanni Anzaldo), qui a survécu, attend sournoisement de l’autre côté des barreaux et fait confiance à la rhétorique inébranlable de son avocat. Dehors, sa compagne Angelina (Daphne Scoccia) attend de savoir, en compagnie de sa fille Luce (Bianca Leonardi), s’il sera jugé coupable. Face à elles, assise et nerveuse, Domenica (Sara Short) espère que Viale, son père, sera acquitté pour légitime défense. Toutes ces vies en équilibre instable se croisent dans le tourbillon d’une machine judiciaire où l’attente se cristallise et où le jugement tarde à arriver. « Initialement, nous avions envisagé de tourner un film-documentaire. Je voulais enquêter sur l’activité d’un tribunal et cela à travers les personnes qui le peuplent. Si je pense au Tribunal de Milan, je visualise un cadre qui fait peur : les individus qu’y pénètrent sont écrasés, ils disparaissent. J’y ai presque passé un an et j’ai effectué une longue observation sans caméra ; je m’asseyais au bar, sur les bancs placés dans les couloirs, dans la cour et dans les salles d’audience. On entendait des milliers d’histoires, mais je n’avais pas encore la mienne. Puis, un jour, j’ai vu un banc sur lequel se trouvait une fillette qui jouait avec sa jeune mère. En la regardant, j’ai trouvé le fil rouge de mon récit, j’ai décidé que mon regard se serait placé à la même hauteur que celui d’un enfant. » Chiara Bellosi
    • PALAZZO DI GIUSTIZIA


      La limite entre justice et vengeance est parfois perméable. Dans un grand tribunal italien, au cours d’une journée ordinaire, Viale (Nicola Rignanese) attend d’être jugé. Son crime ? Avoir poursuivi, puis tué, l’un des deux voleurs qui lui ont soustrait les recettes de sa station service. Magia (Giovanni Anzaldo), qui a survécu, attend sournoisement de l’autre côté des barreaux et fait confiance à la rhétorique inébranlable de son avocat. Dehors, sa compagne Angelina (Daphne Scoccia) attend de savoir, en compagnie de sa fille Luce (Bianca Leonardi), s’il sera jugé coupable. Face à elles, assise et nerveuse, Domenica (Sara Short) espère que Viale, son père, sera acquitté pour légitime défense. Toutes ces vies en équilibre instable se croisent dans le tourbillon d’une machine judiciaire où l’attente se cristallise et où le jugement tarde à arriver.

      « Initialement, nous avions envisagé de tourner un film-documentaire. Je voulais enquêter sur l’activité d’un tribunal et cela à travers les personnes qui le peuplent. Si je pense au Tribunal de Milan, je visualise un cadre qui fait peur : les individus qu’y pénètrent sont écrasés, ils disparaissent. J’y ai presque passé un an et j’ai effectué une longue observation sans caméra ; je m’asseyais au bar, sur les bancs placés dans les couloirs, dans la cour et dans les salles d’audience. On entendait des milliers d’histoires, mais je n’avais pas encore la mienne. Puis, un jour, j’ai vu un banc sur lequel se trouvait une fillette qui jouait avec sa jeune mère. En la regardant, j’ai trouvé le fil rouge de mon récit, j’ai décidé que mon regard se serait placé à la même hauteur que celui d’un enfant. »

      Chiara Bellosi

    • Scénario
      Chiara Bellosi
    • Image
      Maurizio Calvesi
    • Montage
      Stefano Cravero
    • Musique
      Giuseppe Tranquillino Minerva
    • Producteur (s)
      Carlo Cresto-Dina, Michela Pini
    • Productions
      Tempesta, Cinédokké, Rai Cinema, RSI Radiotelevisione svizzera, avec la contribution du MiBACT, avec le soutien de DFI Ufficio Federale della Cultura, Film Commission Torino Piemonte
    • Vente à l’étranger
      Vision Distribution
    • Interprètes
      Daphne Scoccia, Bianca Leonardi, Sarah Short, Nicola Rignanese, Giovanni Anzaldo, Andrea Lattanzi, Roberto Sbaratto, Simone Moretto, Margherita Coldesina, Michele Franco, Marco Rosafio, Cinzia Morandi, Debora Benincasa
    • Année
      2020
    • Durée
      84 min
    • Pays de production
      Italie,Suisse
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom