SANTA MARADONA

0h 1min
2021
Story of SANTA MARADONA
SANTA MARADONA Santa Maradona est une chanson de Manu Chao que ce chanteur utilise comme final de ses concerts. C'est un mélange de chœurs de supporters, de commentaires télé et de musique punk : une façon de rendre épique le monde du football. Le film présente un mélange des genres tout à fait analogue dans le même but : rendre épique la vie quotidienne. Il ne faut pas oublier non plus que Maradona a été un per­sonnage dérangeant, un révolté, incapable de se taire quand quelque chose ne lui convenait pas, et qu'il a payé tout cela au prix fort. Il y a une certaine parenté entre lui et les protagonistes du film.    Andrea a 27 ans, un diplôme en poche, beaucoup de relation féminines, plein de projets et rien en vue. Il ne sait pas comment sortir de ce no man's land qui sépare la fin des études de l'entrée dans le monde du travail. Il a deux bons amis, Bart, son co-locataire flemmard et bavard, et Lucia, une italo-indienne à la vie sentimentale très agitée. Les jours passent, tous pareils avec leur lot d'espoirs déçus, de portes qui se ferment. Mais un jour, il rencontre la belle Dolores et il voit la vie en rosé. Cette nou­velle histoire d'amour, passionnée, totale, le dynamise et le porte à croire que ce qui ne va pas peut être changé.   "Si on le regarde un certain temps, le visage d'une personne, est bien plus inté­ressant que ce que peuvent nous faire croire les clips dont la fragmentent anéan­tit tout. De même, l'image de deux personnes assises sur un banc peut devenir un moment aussi fascinant et spectaculaire qu'une scène d'action. Un gros plan associé à une certaine durée et àun certain cadrage, ou bien un dialogue filmé d'une certaine façon, peuvent raconter une histoire susceptible de transmettre une émotion aussi forte qu'inattendue. " Marco Ponti   Santa Maradona est le premier film du piémontais Marco Ponti, précédemment co­auteur du scénario de Se fossi in te, de Giulio Manfredonia (2001 ]
    • SANTA MARADONA

      Santa Maradona est une chanson de Manu Chao que ce chanteur utilise comme final de ses concerts. C'est un mélange de chœurs de supporters, de commentaires télé et de musique punk : une façon de rendre épique le monde du football. Le film présente un mélange des genres tout à fait analogue dans le même but : rendre épique la vie quotidienne. Il ne faut pas oublier non plus que Maradona a été un per­sonnage dérangeant, un révolté, incapable de se taire quand quelque chose ne lui convenait pas, et qu'il a payé tout cela au prix fort. Il y a une certaine parenté entre lui et les protagonistes du film. 

       

      Andrea a 27 ans, un diplôme en poche, beaucoup de relation féminines, plein de projets et rien en vue. Il ne sait pas comment sortir de ce no man's land qui sépare la fin des études de l'entrée dans le monde du travail. Il a deux bons amis, Bart, son co-locataire flemmard et bavard, et Lucia, une italo-indienne à la vie sentimentale très agitée. Les jours passent, tous pareils avec leur lot d'espoirs déçus, de portes qui se ferment. Mais un jour, il rencontre la belle Dolores et il voit la vie en rosé. Cette nou­velle histoire d'amour, passionnée, totale, le dynamise et le porte à croire que ce qui ne va pas peut être changé.

       

      "Si on le regarde un certain temps, le visage d'une personne, est bien plus inté­ressant que ce que peuvent nous faire croire les clips dont la fragmentent anéan­tit tout. De même, l'image de deux personnes assises sur un banc peut devenir un moment aussi fascinant et spectaculaire qu'une scène d'action. Un gros plan associé à une certaine durée et àun certain cadrage, ou bien un dialogue filmé d'une certaine façon, peuvent raconter une histoire susceptible de transmettre une émotion aussi forte qu'inattendue. "

      Marco Ponti

       

      Santa Maradona est le premier film du piémontais Marco Ponti, précédemment co­auteur du scénario de Se fossi in te, de Giulio Manfredonia (2001 ]

    • Réalisation
      Marco Ponti
    • Image
      Marcello Montarsi
    • Montage
      Walter Fasano
    • Musique
      Motel Connection
    • Producteur (s)
      Roberto Buttafarro
    • Productions
      Rai Cinema, Harold, Mikado Film, Télé +, avec le soutien de Film Commission Torino
    • Vente à l’étranger
      Rai Trade
    • Interprètes
      Stefano Accorsi, Anita Caprioli, Libero De Rienzo, Mandala Tayde
    • Année
      2001
    • Durée
      1h 36
    • Pays de production
      Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom