SULLA STRADA DI CASA

1h 23min
2021
Story of SULLA STRADA DI CASA
SULLA STRADA DI CASA Alberto (Vinicio  Marchioni) est un petit chef d'entreprise au bord de la faillite. Dos au mur, il se voit contraint de traiter avec une organisation criminelle calabraise. Insoupçonnable aux yeux de tous, les trafiquants  l'utilisent comme transporteur pour livrer de la drogue. Un  nouveau "voyage" se prépare. A la veille du départ, des hommes armés s'introduisent chez lui, le menacent, brutalisent et séquestrent sa femme (Donatella  Finocchiaro) et ses enfants. Ils lui ordonnent de leur rapporter la précieuse marchandise au lieu de la livrer à l'endroit prévu. Alberto est bouleversé, il n'a pas d'autre choix que de céder à cet odieux chantage. Il traverse donc l'Italie, pour récupérer la drogue et sauver sa famille. Cependant, dépassé par l'ampleur de l'organisation et noyé dans ce milieu qu'il ne connaît  pas, Alberto  joue un jeu dangereux dont il ne maîtrise pas les règles. Une fois arrivé à destination, les choses ne se passent pas comme prévu   Ce qui m'a intéressé dans le sujet et qui est à la base du scénario, c'était la possibilité de faire un thriller qui ne serait pas un simple film de genre, mais qui aurait aussi un côté dramatique susceptible d'explorer le besoin de conserver intactes  ses valeurs et son  identité. C'est ce thème qui m'a semblé central dès le début.  C'est un thème classique, mais de grande actualité,  je crois, dans le moment de grande confusion que nous connaissons, où la frontière entre le bien et le mal semble perdre son sens, et où les gens ont du mal à ne pas s'égarer, comme il advient aux personnages de mon  film que le besoin pousse vers le crime alors que ce ne sont  pas des criminels. En écrivant le scénario et pendant le tournage  j'ai donc tenté de faire un thriller qui ne soit pas nécessairement lié aux stéréotypes des films de genre, mais qui aurait aussi un côté réaliste et une épaisseur dramatique liés aux relations humaines et à des contextes identifiables, susceptibles de représenter le plus possible notre époque et notre façon de vivre.  Emiliano CORAPI, Note di regia, milanojilmfestival.it,2011
    • SULLA STRADA DI CASA

      Alberto (Vinicio  Marchioni) est un petit chef d'entreprise au bord de la faillite. Dos au mur, il se voit contraint de traiter avec une organisation criminelle calabraise. Insoupçonnable aux yeux de tous, les trafiquants  l'utilisent comme transporteur pour livrer de la drogue. Un  nouveau "voyage" se prépare. A la veille du départ, des hommes armés s'introduisent chez lui, le menacent, brutalisent et séquestrent sa femme (Donatella  Finocchiaro) et ses enfants. Ils lui ordonnent de leur rapporter la précieuse marchandise au lieu de la livrer à l'endroit prévu. Alberto est bouleversé, il n'a pas d'autre choix que de céder à cet odieux chantage. Il traverse donc l'Italie, pour récupérer la drogue et sauver sa famille. Cependant, dépassé par l'ampleur de l'organisation et noyé dans ce milieu qu'il ne connaît  pas, Alberto  joue un jeu dangereux dont il ne maîtrise pas les règles. Une fois arrivé à destination, les choses ne se passent pas comme prévu

       

      Ce qui m'a intéressé dans le sujet et qui est à la base du scénario, c'était la possibilité de faire un thriller qui ne serait pas un simple film de genre, mais qui aurait aussi un côté dramatique susceptible d'explorer le besoin de conserver intactes  ses valeurs et son  identité. C'est ce thème qui m'a semblé central dès le début.  C'est un thème classique, mais de grande actualité,  je crois, dans le moment de grande confusion que nous connaissons, où la frontière entre le bien et le mal semble perdre son sens, et où les gens ont du mal à ne pas s'égarer, comme il advient aux personnages de mon  film que le besoin pousse vers le crime alors que ce ne sont  pas des criminels. En écrivant le scénario et pendant le tournage  j'ai donc tenté de faire un thriller qui ne soit pas nécessairement lié aux stéréotypes des films de genre, mais qui aurait aussi un côté réaliste et une épaisseur dramatique liés aux relations humaines et à des contextes identifiables, susceptibles de représenter le plus possible notre époque et notre façon de vivre. 

      Emiliano CORAPI, Note di regia, milanojilmfestival.it,2011

    • Image
      Raoul Torresi
    • Montage
      Andrea Maguolo
    • Musique
      Giordano Corapi
    • Producteur (s)
      Andrea Petrozzi
    • Productions
      Marvin Film
    • Vente à l’étranger
      Ellipsis Media International
    • Interprètes
      Vinicio Marchioni, Daniele Liotti, Donatella Finocchiaro, Claudia Pandolfi, Fabrizio Rongione, Massimo Popolizio
    • Année
      2011
    • Durée
      83 min
    • Pays de production
      Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom