TE LO LEGGO NEGLI OCCHI

0h 1min
2021
Story of TE LO LEGGO NEGLI OCCHI
TE LO LEGGO NEGLI OCCHI L'histoire de trois femmes, trois générations qui s'éloignent et se rapprochent, partagées entre Rome et Naples. Volcanique et imprévisible, Margherita est une chanteuse contrainte d'affronter une crise personnelle et professionnelle provoquée par un grave problème aux cordes vocales. Chiara, sa fille, a coupé avec ses racines. Elle vit à Rome où elle exerce la profession d'orthophoniste. La relation avec sa mère a été surtout bâtie sur les contrastes et l'éloignement. Lucia, la fille de Chiara, représente un pont entre ces deux femmes. La fillette vit sa relation avec sa grand-mère comme une bouffée de liberté. Et Margherita, à travers sa petite fille, parvient à être la mère qu'elle n'a jamais réussi à devenir. « Je dédie cette chanson à ma fille ». Ce sont peut-être là les mots les plus sincères et nécessaires que Margherita parvient à offrir à sa fille Chiara. Son geste à elle, sa main tendue, son étreinte. Par ces mots, Margherita offre à sa fille tout ce qu'elle a, c'est-à-dire elle-même, tout ce qui les a éloignées l'une de l'autre par le passé. Incapables d'affronter le sentiment complexe qui les unissait, Chiara et sa mère ont progressivement pris leurs distances. Et ce n'est que lorsque Chiara parviendra à regarder sa mère avec la simplicité concrète du regard de sa fille Lucia, qu'elle pourra accepter Margherita telle qu'elle est, sans plus vouloir la changer.   Valia Santella est née à Naples en 1965. Elle commence à travailler comme scripte et assistante-réalisatrice en 1990, collabore avec de nombreux réalisateurs italiens, tels que Antonio Capuano, Carlo Cecchi, Pappi Corsicato, Daniele Lucchetti, Mario Martone, Nanni Moretti, Gabriele Salvatores, Silvio Soldini. Elle a réalisé plusieurs courts métrages. En 2001, elle a dirigé ln nome del popolo italiano, tiré du journal intime de Claudio Foschini. Venise 2001, section Nuovi Territori
    • TE LO LEGGO NEGLI OCCHI

      L'histoire de trois femmes, trois générations qui s'éloignent et se rapprochent, partagées entre Rome et Naples. Volcanique et imprévisible, Margherita est une chanteuse contrainte d'affronter une crise personnelle et professionnelle provoquée par un grave problème aux cordes vocales. Chiara, sa fille, a coupé avec ses racines. Elle vit à Rome où elle exerce la profession d'orthophoniste. La relation avec sa mère a été surtout bâtie sur les contrastes et l'éloignement.

      Lucia, la fille de Chiara, représente un pont entre ces deux femmes. La fillette vit sa relation avec sa grand-mère comme une bouffée de liberté. Et Margherita, à travers sa petite fille, parvient à être la mère qu'elle n'a jamais réussi à devenir. « Je dédie cette chanson à ma fille ». Ce sont peut-être là les mots les plus sincères et nécessaires que Margherita parvient à offrir à sa fille Chiara. Son geste à elle, sa main tendue, son étreinte. Par ces mots, Margherita offre à sa fille tout ce qu'elle a, c'est-à-dire elle-même, tout ce qui les a éloignées l'une de l'autre par le passé. Incapables d'affronter le sentiment complexe qui les unissait, Chiara et sa mère ont progressivement pris leurs distances. Et ce n'est que lorsque Chiara parviendra à regarder sa mère avec la simplicité concrète du regard de sa fille Lucia, qu'elle pourra accepter Margherita telle qu'elle est, sans plus vouloir la changer.

       

      Valia Santella est née à Naples en 1965. Elle commence à travailler comme scripte et assistante-réalisatrice en 1990, collabore avec de nombreux réalisateurs italiens, tels que Antonio Capuano, Carlo Cecchi, Pappi Corsicato, Daniele Lucchetti, Mario Martone, Nanni Moretti, Gabriele Salvatores, Silvio Soldini. Elle a réalisé plusieurs courts métrages. En 2001, elle a dirigé ln nome del popolo italiano, tiré du journal intime de Claudio Foschini.

      Venise 2001, section Nuovi Territori

    • Réalisation
      Valia Santella
    • Scénario
      Valia Santella, Heidrun Schleef
    • Image
      Tommaso Borgstrom
    • Montage
      Clelio Benevento
    • Musique
      Paolo Fresu
    • Producteur (s)
      Nanni Moretti, Angelo Barbagallo
    • Productions
      Sacher Film, Rai Cinema
    • Interprètes
      Stefania Sandrelli, Teresa Saponangelo, Luigi Maria Burruano, Camilla Di Nicola, Ernesto Mahieux, Mariano Rigillo
    • Année
      2004
    • Durée
      1h 22
    • Pays de production
      Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom