TOLO TOLO

TOLO TOLO

Checco Zalone

1h 30min
2021
Story of TOLO TOLO
TOLO TOLO Checco (Checco Zalone) est un être vil et lâche qui n'hésite pas à se décharger de ses dettes sur sa famille après la faillite de son restaurant de luxe, perdu en plein milieu de la campagne des Pouilles. Il décide de fuir vers l'Afrique, seul endroit « où il est encore possible de rêver » et devient serveur dans un palace pour Européens. Là-bas, il rencontre Oumar (Souleymane Sylla), amoureux de la culture italienne. Mais cette nouvelle vie s'effondre lorsqu'une guerre civile éclate dans ce mystérieux pays africain et pousse Checco et Oumar à fuir dans le village natal de ce dernier, puis à prendre la route de ceux qui migrent vers l'Europe. Et lors de ce périple, il laisse percevoir d'autres aspects odieux de son personnage : narcissique, il estime que la conséquence la plus grave de cette guerre est qu'il n'arrive pas à remettre la main sur un pot de crème antirides digne de ce nom. Il manifeste aussi d'inquiétants relents de fascisme, parce que selon son analyse : « le fascisme, nous l'avons tous en nous, et de temps en temps, il ressort. Un peu comme l'herpès. » « Tolo Tolo est le cinquième film de Checco que je produis et c’est le premier qu’il réalise. Je voulais vraiment le voir passer derrière la caméra. Maintenant que le film est fini, je peux dire que non seulement ce n’était pas un saut dans le vide, mais un passage nécessaire dans la carrière d’un artiste aussi complet que Checco. Outre ses talents comiques et musicaux inégalables, ce film met en évidence des qualités qui, pour un réalisateur, font la différence. […] Pour Checco Zalone, il s'agit du film de la maturité artistique. Il a travaillé pendant plus d'une année sur ce grand projet et pour la première fois de sa vie, il l'a fait en tant que réalisateur. Ce long-métrage fut compliqué à tourner entre l'Afrique et l'Europe, avec une troupe de 120 personnes. Avec ce film, Checco a démontré sa capacité à affronter avec humour des thèmes graves et à mettre les Italiens en face de leurs vices, qu'ils soient petits ou grands. » Pietro Valsecchi, Dossier de presse
    • TOLO TOLO


      Checco (Checco Zalone) est un être vil et lâche qui n'hésite pas à se décharger de ses dettes sur sa famille après la faillite de son restaurant de luxe, perdu en plein milieu de la campagne des Pouilles. Il décide de fuir vers l'Afrique, seul endroit « où il est encore possible de rêver » et devient serveur dans un palace pour Européens. Là-bas, il rencontre Oumar (Souleymane Sylla), amoureux de la culture italienne. Mais cette nouvelle vie s'effondre lorsqu'une guerre civile éclate dans ce mystérieux pays africain et pousse Checco et Oumar à fuir dans le village natal de ce dernier, puis à prendre la route de ceux qui migrent vers l'Europe. Et lors de ce périple, il laisse percevoir d'autres aspects odieux de son personnage : narcissique, il estime que la conséquence la plus grave de cette guerre est qu'il n'arrive pas à remettre la main sur un pot de crème antirides digne de ce nom. Il manifeste aussi d'inquiétants relents de fascisme, parce que selon son analyse : « le fascisme, nous l'avons tous en nous, et de temps en temps, il ressort. Un peu comme l'herpès. »


      « Tolo Tolo est le cinquième film de Checco que je produis et c’est le premier qu’il réalise. Je voulais vraiment le voir passer derrière la caméra. Maintenant que le film est fini, je peux dire que non seulement ce n’était pas un saut dans le vide, mais un passage nécessaire dans la carrière d’un artiste aussi complet que Checco. Outre ses talents comiques et musicaux inégalables, ce film met en évidence des qualités qui, pour un réalisateur, font la différence. […] Pour Checco Zalone, il s'agit du film de la maturité artistique. Il a travaillé pendant plus d'une année sur ce grand projet et pour la première fois de sa vie, il l'a fait en tant que réalisateur. Ce long-métrage fut compliqué à tourner entre l'Afrique et l'Europe, avec une troupe de 120 personnes. Avec ce film, Checco a démontré sa capacité à affronter avec humour des thèmes graves et à mettre les Italiens en face de leurs vices, qu'ils soient petits ou grands. »
      Pietro Valsecchi, Dossier de presse
    • Réalisation
      Luca Medici alias Checco Zalone
    • Scenario
      Luca Medici, Paolo Virzì
    • Image
      Fabio Zamaron
    • Montage
      Pietro Morana
    • Musique
      Luca Medici
    • Producer (s)
      Pietro Valsecchi
    • Productions
      TaoDue Film
    • Distribution France
      Medusa Film (Italie)
    • Interprètes
      Checco Zalone, Nicola Nocella, Souleymane Silla, Manda Traore, Nassor Said Biyria, Alexis Michalik, Antonella Attili, Maurizio Bousso, Gianni D'Addario, Barbara Bouchet, Nicola Di Bari
    • Année
      2020
    • Durée
      90
    • Pays de production
      Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom