DUE SOLDATI

0h 1min
2021
Story of DUE SOLDATI
DUE SOLDATI

De nos jours, quelque part en Campanie. Maria (Angela Fontana) prépare son mariage. Euphorique, elle organise la cérémonie, visite les magasins de meubles et d’électroménager pour que son appartement tout neuf, dans un immeuble en cours d’achèvement, ait tout le confort. Rien n’est trop beau. Il faut que tout soit prêt lorsque son fiancé, Enzo (Dario Rea), rentrera d’Afghanistan. Car Enzo est militaire.

Sasà (Daniele Vicorito) a leur âge. Homme de main d’un clan de la camorra, son chef apprécie son sang-froid et il se trouve en première ligne dans la guerre entre clans rivaux.

Le monde de Maria s’effondre lorsqu’Enzo est tué dans un attentat. Plus de mariage, plus de perspectives, plus rien. Elle passe de longs moments dans l’appartement qu’il faudra revendre, au milieu des meubles non encore installés et des cartons.

C’est dans cet appartement que Sasà blessé se réfugie. Maria l’y trouve, le soigne, d’abord à contre-cœur, puis s’occupe de lui. Elle aimerait qu’il quitte la région pour échapper aux règlements de comptes. Mais un beau matin, lorsqu’elle revient, Sasà est parti. Plus rien ne la rattache désormais à son passé dévasté.

 

« Lorsque Rosario Rinaldo m’a proposé le scénario j’étais perplexe. Encore un film sur la camorra, les banlieues et des personnages à la dérive. Il me semblait qu’on en avait vu à foison et je n’aime pas que l’on raconte Naples juste à travers la criminalité. J’ai dû changer d’avis. Due soldati est plutôt un film sur l’amour courtois et sur le besoin physiologique des jeunes de croire en quelque chose, de s’enflammer, d’avoir des projets d’avenir. Maria, Sasà et Enzo expriment cet appétit d’amour et d’espoir, chacun à leur façon et dans les occasions qui s’offrent à eux, fort rares au demeurant. Pendant le tournage je me suis laissé guider par mes jeunes comédiens, leurs expériences et leurs espoirs. Les scènes en Afghanistan, impossibles sans le concours des forces armées, ont établi une étrange corrélation entre deux territoires très différents. Chaque jour on se demandait ce que seraient ces lieux enchanteurs sans l’emprise de la criminalité et de la guerre. »

Marco Tullio Giordana, Dossier de presse

    • DUE SOLDATI

      De nos jours, quelque part en Campanie. Maria (Angela Fontana) prépare son mariage. Euphorique, elle organise la cérémonie, visite les magasins de meubles et d’électroménager pour que son appartement tout neuf, dans un immeuble en cours d’achèvement, ait tout le confort. Rien n’est trop beau. Il faut que tout soit prêt lorsque son fiancé, Enzo (Dario Rea), rentrera d’Afghanistan. Car Enzo est militaire.

      Sasà (Daniele Vicorito) a leur âge. Homme de main d’un clan de la camorra, son chef apprécie son sang-froid et il se trouve en première ligne dans la guerre entre clans rivaux.

      Le monde de Maria s’effondre lorsqu’Enzo est tué dans un attentat. Plus de mariage, plus de perspectives, plus rien. Elle passe de longs moments dans l’appartement qu’il faudra revendre, au milieu des meubles non encore installés et des cartons.

      C’est dans cet appartement que Sasà blessé se réfugie. Maria l’y trouve, le soigne, d’abord à contre-cœur, puis s’occupe de lui. Elle aimerait qu’il quitte la région pour échapper aux règlements de comptes. Mais un beau matin, lorsqu’elle revient, Sasà est parti. Plus rien ne la rattache désormais à son passé dévasté.

       

      « Lorsque Rosario Rinaldo m’a proposé le scénario j’étais perplexe. Encore un film sur la camorra, les banlieues et des personnages à la dérive. Il me semblait qu’on en avait vu à foison et je n’aime pas que l’on raconte Naples juste à travers la criminalité. J’ai dû changer d’avis. Due soldati est plutôt un film sur l’amour courtois et sur le besoin physiologique des jeunes de croire en quelque chose, de s’enflammer, d’avoir des projets d’avenir. Maria, Sasà et Enzo expriment cet appétit d’amour et d’espoir, chacun à leur façon et dans les occasions qui s’offrent à eux, fort rares au demeurant. Pendant le tournage je me suis laissé guider par mes jeunes comédiens, leurs expériences et leurs espoirs. Les scènes en Afghanistan, impossibles sans le concours des forces armées, ont établi une étrange corrélation entre deux territoires très différents. Chaque jour on se demandait ce que seraient ces lieux enchanteurs sans l’emprise de la criminalité et de la guerre. »

      Marco Tullio Giordana, Dossier de presse

    • Réalisation
      Marco Tullio Giordana
    • Scénario
      Maurizio Braucci, Ludovica Rampoldi, Massimiliano Virgilio
    • Image
      Vincenzo Carpineta
    • Montage
      Francesca Calvelli, Claudio Misantoni
    • Musique
      Andrea Farri
    • Producteur (s)
      Rosario Rinaldo, Francesca Tura
    • Productions
      Cross Productions, Beta, en collaboration avec Rai Fiction
    • Interprètes
      Angela Fontana, Dario Rea, Daniele Vicorito, Walter Lippa, Nunzio Coppola, Bianca Nappi, Rosario Sparno, Rosalba Di Girolamo, Giovanni Ludeno, Antonio Pennarella, Peppe Lanzetta
    • Année
      2017
    • Durée
      1h 34
    • Pays de production
      Italie
    • Format
      VOST
    • Citation
      Tu feras quoi quand tu sortiras d’ici ?
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom