FLESH OUT

LE MARIAGE DE VERIDA

1h 34min
2021
Story of FLESH OUT
FLESH OUT LE MARIAGE DE VERIDA Nouakchott, Mauritanie. Verida (Verida Beitta Ahmed Deiche) travaille dans un salon de beauté et elle apprécie la compagnie de ses amies, des jeunes filles modernes habituées des réseaux sociaux et qui sortent le soir. Sa famille, elle, est attachée aux traditions culturelles du pays. Un matin, sa mère lui annonce qu’elle a été promise à un homme et que le mariage  est prévu dans trois mois. Pour plaire à son futur mari, comme le veut la coutume, on demande à Verida de prendre du poids. Commence alors son «gavage» afin de réaliser l’idéal de beauté et de statut social que la tradition lui impose. Verida se soumet et régulièrement on la pèse pour constater l’évolution. Alors que les noces approchent et que le rythme des repas s’intensifie, Verida a de plus en plus de mal à supporter ses proches, son mode de vie, l’idée de se marier avec un homme qu’elle n’a pas choisi, et son propre corps   « Il y a quelques années, en me regardant dans le miroir, je me suis focalisée sur toutes les rides de mon visage. Je vieillissais et je ressentais soudainement un sentiment de détérioration et de perte. [...] J’ai commencé à observer les femmes autour de moi et j’ai réalisé que beaucoup recherchaient la jeunesse à tout prix. Elles étaient obsédées par des images de beauté imposées, inaccessibles et subjectives, au point d’avoir recours à la chirurgie esthétique, de grossir des parties de leur corps ou, au contraire, de se rendre très minces. C’est ainsi qu’est née l’idée d’un film sur les diktats de la beauté féminine dans notre société occidentale. Peu de temps après, j’ai lu un article sur le gavage en Mauritanie, à propos de ces femmes qui devaient devenir très grosses pour plaire à leur futur mari. J’ai immédiatement compris que j’avais trouvé ce que je cherchais, une histoire qui racontait le même phénomène qu’en Europe de l’Ouest, mais avec des exigences contraires. » Michela Occhipinti, Dossier de presse
  Titre italien : IL CORPO DELLA SPOSA
    • FLESH OUT

      LE MARIAGE DE VERIDA

      Nouakchott, Mauritanie. Verida (Verida Beitta Ahmed Deiche) travaille dans un salon de beauté et elle apprécie la compagnie de ses amies, des jeunes filles modernes habituées des réseaux sociaux et qui sortent le soir. Sa famille, elle, est attachée aux traditions culturelles du pays. Un matin, sa mère lui annonce qu’elle a été promise à un homme et que le mariage  est prévu dans trois mois. Pour plaire à son futur mari, comme le veut la
      coutume, on demande à Verida de prendre du poids. Commence alors son «gavage» afin de réaliser l’idéal de beauté et de statut social que la tradition lui impose. Verida se soumet et régulièrement on la pèse pour constater l’évolution. Alors que les noces approchent et que le rythme des repas s’intensifie, Verida a de plus en plus de mal à supporter ses proches, son mode de vie, l’idée de se marier avec un homme qu’elle n’a pas choisi, et son propre corps

       

      « Il y a quelques années, en me regardant dans le miroir, je me suis focalisée sur toutes les rides de mon visage. Je vieillissais et je ressentais soudainement un sentiment de détérioration et de perte. [...] J’ai commencé à observer les femmes autour de moi et j’ai réalisé que beaucoup recherchaient la jeunesse à tout prix. Elles étaient obsédées par des images de beauté imposées, inaccessibles et subjectives, au point d’avoir recours à la chirurgie esthétique, de grossir des parties de leur corps ou, au contraire, de se rendre très minces. C’est ainsi qu’est née l’idée d’un film sur les diktats de la beauté féminine dans notre société occidentale. Peu de temps après, j’ai lu un article sur le gavage en Mauritanie, à propos de ces femmes qui devaient devenir très grosses pour plaire à leur futur mari. J’ai immédiatement compris que j’avais trouvé ce que je cherchais, une histoire qui racontait le même phénomène qu’en Europe de l’Ouest, mais avec des exigences contraires. »
      Michela Occhipinti, Dossier de presse

       

      Titre italien : IL CORPO DELLA SPOSA

    • Scénario
      Michela Occhipinti, Simona Coppini
    • Image
      Daria D’Antonio
    • Montage
      Cristiano Travaglioli
    • Musique
      Alex Braga
    • Producteur (s)
      Marta Donzelli, Gregorio Paonessa
    • Productions
      Vivo film , RAI Cinema, Films Boutique, avec la contribution du MiBAC, avec le soutien de Regione Lazio, Europe Créative Media
    • Distribution France
      KMBO
    • Interprètes
      Verida Beitta Ahmed Deiche, Amal Saab Bouh Oumar, Aichetou Abdallahi Najim, Sidi Mohamed Chinghaly, Aminetou Souleimane
    • Année
      2019
    • Durée
      94 min
    • Pays de production
      Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom