1071

GIORNI

Laura Muscardin

0h 1min
2021
Story of GIORNI
GIORNI

Claudio a trente-cinq ans, il est cadre dans une grande banque et il est en instance de mutation au siège milanais. Claudio est homosexuel. Il vit avec Dario et il est séropositif depuis dix ans. Il est contraint de se rendre régulièrement dans une clinique pour recevoir des soins. Il y retrouve des visages connus, mais parfois certains ont disparu. Angoisse.

Dario s'active pour le déménagement et il se rend à Milan afin de préparer le nouvel appartement. Claudio revoit Andrea, un garçon qu'il avait connu dans le passé. Il est jeune, il est beau et plein de vie. Ce n'est pas la première fois que Claudio a une aventure, mais cette fois sa vie est bouleversée. Une forte passion emporte les deux jeunes gens, malgré le spectre de la maladie de Claudio, qu'Andrea veut ignorer.

   

« Giorni est une histoire d'amour. Dans ce film j'essaie de montrer l'impact de l'amour et de la passion sur une personne qui doit affronter jour aprés jour l'idée de la mort. Comme Claudio le dit à son médecin : " la thérapie est une effort sans fin…". Un séropositif ne peut survivre qu'en gommant une partie de lui-même, mais d'une certaine façon cette règle vaut pour tout le monde. J'ai décrit la vie de Claudio en mettant en évidence son organisation et son sérieux. Au fond, c'est un être un peu terne, même s'il est plutôt satisfait de sa vie. Il éprouve pourtant une certaine angoisse.

C'est cette angoisse que je veux mettre en évidence: c'est celle qu'éprouve tout être humain face aux aléas de la vie, face à l'amour et à l'incapacité de maîtriser les événements. Andrea entre dans la vie de Claudio et il anéantit toutes les défenses que ce dernier s'était constituées. Il l'oblige à affronter son destin, à comprendre le gouffre de la passion et le chaos qu'elle engendre. Dans cette histoire, l'homosexualité n'est pas le thème central, ce n'est qu'un contexte. Pour moi, Claudio et Andrea sont deux personnes amoureuses et c'est tout. »

Laura Muscardin

    • GIORNI

      Claudio a trente-cinq ans, il est cadre dans une grande banque et il est en instance de mutation au siège milanais. Claudio est homosexuel. Il vit avec Dario et il est séropositif depuis dix ans. Il est contraint de se rendre régulièrement dans une clinique pour recevoir des soins. Il y retrouve des visages connus, mais parfois certains ont disparu. Angoisse.

      Dario s'active pour le déménagement et il se rend à Milan afin de préparer le nouvel appartement. Claudio revoit Andrea, un garçon qu'il avait connu dans le passé. Il est jeune, il est beau et plein de vie. Ce n'est pas la première fois que Claudio a une aventure, mais cette fois sa vie est bouleversée. Une forte passion emporte les deux jeunes gens, malgré le spectre de la maladie de Claudio, qu'Andrea veut ignorer.

       

       

      « Giorni est une histoire d'amour. Dans ce film j'essaie de montrer l'impact de l'amour et de la passion sur une personne qui doit affronter jour aprés jour l'idée de la mort. Comme Claudio le dit à son médecin : " la thérapie est une effort sans fin…". Un séropositif ne peut survivre qu'en gommant une partie de lui-même, mais d'une certaine façon cette règle vaut pour tout le monde. J'ai décrit la vie de Claudio en mettant en évidence son organisation et son sérieux. Au fond, c'est un être un peu terne, même s'il est plutôt satisfait de sa vie. Il éprouve pourtant une certaine angoisse.

      C'est cette angoisse que je veux mettre en évidence: c'est celle qu'éprouve tout être humain face aux aléas de la vie, face à l'amour et à l'incapacité de maîtriser les événements. Andrea entre dans la vie de Claudio et il anéantit toutes les défenses que ce dernier s'était constituées. Il l'oblige à affronter son destin, à comprendre le gouffre de la passion et le chaos qu'elle engendre. Dans cette histoire, l'homosexualité n'est pas le thème central, ce n'est qu'un contexte. Pour moi, Claudio et Andrea sont deux personnes amoureuses et c'est tout. »

      Laura Muscardin

    • Réalisation
      Laura Muscardin
    • Scénario
      Laura Muscardin, Monica Rametta, Davide Osorio
    • Image
      Sabrina Varani
    • Montage
      Walter Fasano
    • Musique
      Ivan Iusco
    • Producteur (s)
      Francesco P. Montini
    • Productions
      Movie Factory
    • Vente à l’étranger
      Buskin Film
    • Interprètes
      Thomas Trabacchi, Monica Rametta, Davide Bechini, Riccardo Salerno, Paola Gassman, Riccardo De Filippis, Bruna Rossi
    • Année
      2001
    • Durée
      1h 20
    • Pays de production
      Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom