IO STO BENE

IO STO BENE

Donato Rotunno

Story of IO STO BENE
IO STO BENE Antonio (Renato Carpentieri) est un homme âgé. Il a passé sa vie au Luxembourg, y a épousé Mady (Marie Jung), qui vient de décéder. Il est temps de céder l’entreprise qu’ils avaient créée, de vendre leur maison et d’aller dans une maison de retraite. Les souvenirs reviennent, le voyage avec ses cousins établis en Belgique, la rigueur du climat, sa rencontre avec Mady… Ses amis font une fête en son honneur. Lorsqu’il les quitte, il est pris d’un léger malaise et la jeune Leo (Sara Serraiocco), la dj qui animait la soirée, le ramène chez lui. Elle vient d’arriver au Luxembourg, son copain l’a quittée, elle travaille dans une discothèque où elle agrémente la musique par des créations vidéo. Lorsqu’elle perd son emploi, elle se retrouve seule et désemparée. Elle ne peut s’adresser qu’à Antonio qui la prend sous son aile. De génération en génération les histoires se répètent, toutes uniques, toutes semblables.
  « Ce film est la continuité d’un travail initié sur le documentaire Terra Mia, Terra nostra, avec la volonté de m’éloigner de mon histoire personnelle. Mais surtout, il fallait trouver une approche contemporaine du sujet. Un lien entre les migrations historiques des années 50’ et 60’ et les nouveaux départs auxquels sont confrontés les pays européens du sud ces dernières années. Un éternel recommencement avec nombre de similitudes et de différences. Je voulais raconter une rencontre entre générations, chacune avec son propre bagage. Cette idée je l’ai initié avec Jean Portante afin d’identifier divers personnages qui pouvaient servir d’ossature au travail d’écriture. Par la suite, il m’a fallu traduire ce travail de préparation en une écriture plus appropriée au cinéma, pour aboutir à un scénario et enfin à un film. » Donato Rotunno, Dossier de presse
  • IO STO BENE

    Antonio (Renato Carpentieri) est un homme âgé. Il a passé sa vie au Luxembourg, y a épousé Mady (Marie Jung), qui vient de décéder. Il est temps de céder l’entreprise qu’ils avaient créée, de vendre leur maison et d’aller dans une maison de retraite. Les souvenirs reviennent, le voyage avec ses cousins établis en Belgique, la rigueur du climat, sa rencontre avec Mady… Ses amis font une fête en son honneur. Lorsqu’il les quitte, il est pris d’un léger malaise et la jeune Leo (Sara Serraiocco), la dj qui animait la soirée, le ramène chez lui. Elle vient d’arriver au Luxembourg, son copain l’a quittée, elle travaille dans une discothèque où elle agrémente la musique par des créations vidéo. Lorsqu’elle perd son emploi, elle se retrouve seule et désemparée. Elle ne peut s’adresser qu’à Antonio qui la prend sous son aile. De génération en génération les histoires se répètent, toutes uniques, toutes semblables.

    « Ce film est la continuité d’un travail initié sur le documentaire Terra Mia, Terra nostra, avec la volonté de m’éloigner de mon histoire personnelle. Mais surtout, il fallait trouver une approche contemporaine du sujet. Un lien entre les migrations historiques des années 50’ et 60’ et les nouveaux départs auxquels sont confrontés les pays européens du sud ces dernières années. Un éternel recommencement avec nombre de similitudes et de différences. Je voulais raconter une rencontre entre générations, chacune avec son propre bagage. Cette idée je l’ai initié avec Jean Portante afin d’identifier divers personnages qui pouvaient servir d’ossature au travail d’écriture. Par la suite, il m’a fallu traduire ce travail de préparation en une écriture plus appropriée au cinéma, pour aboutir à un scénario et enfin à un film. »

    Donato Rotunno, Dossier de presse

  • Réalisation
    Donato Rotunno
  • Scénario
    Donato Rotunno
  • Image
    Jean-François Hensgens
  • Montage
    Matyas Veress
  • Musique
    Massimo Zamboni
  • Producteur (s)
    Elise André, Donato Rotunno, Yilmaz Arslan, Valérie Bournonville, Marta Donzelli, Gregorio Paonessa, Joseph Rouschop
  • Productions
    Tarantula Luxembourg, Tarantula Belgique, MaxMa film, Vivo Film, avec la contribution du MiBACT, le soutien de Film Fund Luxembourg, Wallimage, Apulia Film Commission, Regione Lazio, en coproduction avec Arte, Voo-Be Tv
  • Vente à l’étranger
    MPM Premium
  • Interprètes
    Renato Carpentieri, Alessio Lapice, Sara Serraiocco, Marie Jung, Vittorio Nastri, Maziar Firouzi, Véronique Kinnen, Luigi Di Razza, Jean-Paul Raths, Nicole Max, Pitt Simon, Jean-Paul Maes, Tommy Schlesser, Gabriel Boisante, Jules Werner, Rosalie Maes Raoul Schlechter
  • Année
    2020
  • Durée
    100 min
  • Pays de production
    Luxembourg, Belgique, Allemagne, Italie
Et vous, qu’en pensez-vous ?

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d’un *.

Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

Festival du Film Italien de Villerupt

Festival du Film Italien de Villerupt
6 rue Clemenceau
54190 Villerupt


+33 (0)3 82 89 40 22
organisation@festival-villerupt.com

©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom