LE TERRE ROSSE

1h 40min
2021
Story of LE TERRE ROSSE
LE TERRE ROSSE Basilicate, au milieu du 19e siècle. Giuseppe Prestone (Simone Castano), jeune menuisier de son village, se bat contre l’emprise des Bourbons. Il intègre un groupe de volontaires et rejoint les troupes de Garibaldi. Le général promet d’unifier l’Italie et de mettre un terme au système féodal qui opprime les populations du Sud. Au cours de son voyage, Giuseppe croise des brigands qui veulent participer aux combats afin d’obtenir leur réhabilitation. Mais tout ne se déroule pas comme il l’avait espéré. Blessé et rapatrié dans son village, Giuseppe observe le déclin d’un territoire tombé entre les mains de nouveaux propriétaires soutenus par les nouveaux gouvernants qui agissent en envahisseurs. La pauvreté et les souffrances d’une population toujours plus démunie provoquent la recrudescence du brigandage, encore plus violent et désormais organisé. Giuseppe voit ses amis émigrer, mourir ou se battre dans un Sud où l’espoir d’un renouveau semble devenu impossible.   « Le film de Giovanni Brancale s’insère dans un genre cinématographique inauguré par Pietro Germi en 1952 avec Il brigante di tacca del lupo (La tanière des brigands) qui entend réviser les faits historiques. Il s’agit du récit d’une terre humiliée que l’auteur Rocco Scotellaro avait déjà décrite dans Contadini del Sud (1954), un roman d’enquête, une analyse sociologique du monde rural. Le terre rosse est tiré du roman Il rinnegato (2007) de Giuseppe Brancale (1925-1979) et en reproduit fidèlement la réalité historique donnant de l’importance aux vaincus, dont font partie les brigands. Personne ne s’est réellement penché sur ces parias qui étaient, pour la plupart, des hommes opprimés qui tentaient de faire survivre leurs familles. » Michele Eugenio Di Carlo, fondazioneterradotranto.it, 18 novembre 2017
    • LE TERRE ROSSE

      Basilicate, au milieu du 19e siècle. Giuseppe Prestone (Simone Castano), jeune menuisier de son village, se bat contre l’emprise des Bourbons. Il intègre un groupe de volontaires et rejoint les troupes de Garibaldi. Le général promet d’unifier l’Italie et de mettre un terme au système féodal qui opprime les populations du Sud. Au cours de son voyage, Giuseppe croise des brigands qui veulent participer aux combats afin d’obtenir leur réhabilitation. Mais tout ne se déroule pas comme il l’avait espéré. Blessé et rapatrié dans son village, Giuseppe observe le déclin d’un territoire
      tombé entre les mains de nouveaux propriétaires soutenus par les nouveaux gouvernants qui agissent en envahisseurs. La pauvreté et les souffrances d’une population toujours plus démunie provoquent la recrudescence du brigandage, encore plus violent et désormais organisé. Giuseppe voit ses amis émigrer, mourir ou se battre dans un Sud où l’espoir d’un renouveau semble devenu impossible.

       

      « Le film de Giovanni Brancale s’insère dans un genre cinématographique inauguré par Pietro Germi en 1952 avec Il brigante di tacca del lupo (La tanière des brigands) qui entend réviser les faits historiques. Il s’agit du récit d’une terre humiliée que l’auteur Rocco Scotellaro avait déjà décrite dans Contadini del Sud (1954), un roman d’enquête, une analyse sociologique du monde rural. Le terre rosse est tiré du roman Il rinnegato (2007) de Giuseppe Brancale (1925-1979) et en reproduit fidèlement la réalité historique donnant de l’importance aux vaincus, dont font partie les brigands.
      Personne ne s’est réellement penché sur ces parias qui étaient, pour la plupart, des hommes opprimés qui tentaient de faire survivre leurs familles. »

      Michele Eugenio Di Carlo,
      fondazioneterradotranto.it, 18 novembre 2017

    • Scenario
      Giovanni Brancale, adapté de Il rinnegato de Giuseppe Brancale
    • Image
      Francesco Ritondale
    • Montage
      Francesco Ritondale
    • Musique
      Canzoniere Grecanico Salentino
    • Productions
      Estravagofilm
    • Vente à l’étranger
      Estravagofilm
    • Interprètes
      Simone Castano, Erminio Truncellito, Camillo Ciorciaro, Giorgia Masseroni, Maurizio Cicchetti, Dino Paradiso, Giuseppe Ranoia, Luisa La Rotonda, Andrea La Penna, Saverio Archetti, Valentina D’Andrea, Gerardo Cammarelle, Nando Irene
    • Année
      2017
    • Durée
      100 min
    • Pays de production
      Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom