TUTTO QUELLO CHE VUOI

TUTTO QUELLO CHE VUOI

Francesco Bruni

0h 1min
2021
Story of TUTTO QUELLO CHE VUOI
TUTTO QUELLO CHE VUOI

Alessandro (Andrea Carpenzano) est un jeune homme de 22 ans, turbulent, violent et sans emploi. En rupture avec sa famille, il passe son temps au bar avec ses amis à ne rien faire. Giorgio (Giuliano Montaldo) est un poète de 85 ans, à la gloire passée, qui souffre d’Alzheimer, ce qui nécessite un accompagnement. Alessandro est contraint par son père d’accepter cette charge. Leur rencontre est bénéfique. Grâce à la sagesse du poète, Alessandro devient curieux de tout et s’ouvre peu à peu au monde extérieur tandis que Giorgio vit une deuxième jeunesse. Au gré de leurs promenades et de leurs discussions philosophiques, Giorgio fait surgir de sa mémoire confuse un souvenir lointain et évoque ainsi une richesse cachée. Comment déceler le vrai du faux ? Commence alors une réelle chasse au trésor entre les dires du vieux monsieur et les indices disséminés dans ses vers gravés sur les murs de son appartement.

 

« Depuis quelques années mon père souffre de la maladie d’Alzheimer. Au début de sa maladie […] il présentait des aspects très surprenants. La tendance à confondre les personnes, à dire des choses très franches et inconvenantes créaient souvent des moments touchants, embarrassants mais aussi comiques. L’aspect le plus intéressant était la régression progressive vers le passé […]. L’épisode central de ce film […] est justement l’un des épisodes auquel mon père avait fait allusion dans le passé mais qu’il n’avait jamais raconté avec une telle profusion de détails. Le résultat est que Tutto quello che vuoi est un mélange indiscernable de vécu personnel et d’invention romanesque. »

Francesco Bruni, Dossier de presse

    • TUTTO QUELLO CHE VUOI

      Alessandro (Andrea Carpenzano) est un jeune homme de 22 ans, turbulent, violent et sans emploi. En rupture avec sa famille, il passe son temps au bar avec ses amis à ne rien faire. Giorgio (Giuliano Montaldo) est un poète de 85 ans, à la gloire passée, qui souffre d’Alzheimer, ce qui nécessite un accompagnement. Alessandro est contraint par son père d’accepter cette charge. Leur rencontre est bénéfique. Grâce à la sagesse du poète, Alessandro devient curieux de tout et s’ouvre peu à peu au monde extérieur tandis que Giorgio vit une deuxième jeunesse. Au gré de leurs promenades et de leurs discussions philosophiques, Giorgio fait surgir de sa mémoire confuse un souvenir lointain et évoque ainsi une richesse cachée. Comment déceler le vrai du faux ? Commence alors une réelle chasse au trésor entre les dires du vieux monsieur et les indices disséminés dans ses vers gravés sur les murs de son appartement.

       

      « Depuis quelques années mon père souffre de la maladie d’Alzheimer. Au début de sa maladie […] il présentait des aspects très surprenants. La tendance à confondre les personnes, à dire des choses très franches et inconvenantes créaient souvent des moments touchants, embarrassants mais aussi comiques. L’aspect le plus intéressant était la régression progressive vers le passé […]. L’épisode central de ce film […] est justement l’un des épisodes auquel mon père avait fait allusion dans le passé mais qu’il n’avait jamais raconté avec une telle profusion de détails. Le résultat est que Tutto quello che vuoi est un mélange indiscernable de vécu personnel et d’invention romanesque. »

      Francesco Bruni, Dossier de presse

    • Réalisation
      Francesco Bruni
    • Scenario
      Francesco Bruni, librement inspiré du roman de Cosimo Calamini
    • Image
      Arnaldo Catinari
    • Montage
      Cecilia Zanuso, Mirko Platania
    • Musique
      Carlo Virzì
    • Producer (s)
      Beppe Caschetto
    • Productions
      IBC Movie, Rai Cinema, avec la contribution du MiBACT
    • Vente à l’étranger
      Rai Com
    • Interprètes
      Giuliano Montaldo, Andrea Carpenzano, Arturo Bruni, Emanuele Propizio, Donatella Finocchiaro, Antonio Gerardi, Raffaella Lebborini, Andrea Lehotska, Riccardo Vitiello, Carolina Pavone
    • Année
      2017
    • Durée
      1h 46
    • Pays de production
      Italie
    • Format
      VOSTF
    • Citation
      Les poésies s’écrivent quand on ne sait pas où mettre l’amour.
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom