UN MONDO D’AMORE

0h 1min
2021
Story of UN MONDO D’AMORE
UN MONDO D'AMORE Pendant l'hiver 1949, dans le Frioul, Pier Paolo Pasolini, qui est enseignant et secrétaire de la section locale du Parti Communiste, est accusé de détourne­ment de mineurs. Il lui est reproché de s'être isolé avec quelques adolescents pendant la fête du village de Ramoscello. Il n'y a pas eu de violences et aucune plainte n'a été déposée. Les carabiniers agissent à cause de bruits qui courent. Du coup, tout le monde l'accuse, on le traite de dépravé. Toute sa vie s'écroule. Il est démis de ses fonctions et le Parti l'expulse. Son père, officier de carrière, ne supporte pas l'humiliation et il tombe en dépres­sion. Chômeur et mortifié, Pasolini quitte le Frioul pour Rome en compagnie de sa mère. Pour vivre, elle fait des ménages alors que Pier Paolo n'arrive pas à trouver de travail. Pendant cette période difficile, il pense que sa vie est fichue.   " Dans le rapport avec la mère, dans la poésie de l'homme désarmé face à la vie, le film gagne encore en intensité. On sent la compas­sion du cinéaste. Le récit s'intériorise et recrée grâce au noir et blanc l'image de l'Italie des années 50 que Pasolini a regretté toute sa vie." Maurizio Porro, Corriere della Sera, 7 juin 2003
    • UN MONDO D'AMORE

      Pendant l'hiver 1949, dans le Frioul, Pier Paolo Pasolini, qui est enseignant et secrétaire de la section locale du Parti Communiste, est accusé de détourne­ment de mineurs. Il lui est reproché de s'être isolé avec quelques adolescents pendant la fête du village de Ramoscello. Il n'y a pas eu de violences et aucune plainte n'a été déposée. Les carabiniers agissent à cause de bruits qui courent.

      Du coup, tout le monde l'accuse, on le traite de dépravé. Toute sa vie s'écroule. Il est démis de ses fonctions et le Parti l'expulse. Son père, officier de carrière, ne supporte pas l'humiliation et il tombe en dépres­sion.

      Chômeur et mortifié, Pasolini quitte le Frioul pour Rome en compagnie de sa mère. Pour vivre, elle fait des ménages alors que Pier Paolo n'arrive pas à trouver de travail. Pendant cette période difficile, il pense que sa vie est fichue.

       

      " Dans le rapport avec la mère, dans la poésie de l'homme désarmé face à la vie, le film gagne encore en intensité. On sent la compas­sion du cinéaste. Le récit s'intériorise et recrée grâce au noir et blanc l'image de l'Italie des années 50 que Pasolini a regretté toute sa vie."

      Maurizio Porro, Corriere della Sera, 7 juin 2003

    • Réalisation
      Aurelio Grimaldi
    • Scénario
      Aurelio Grimaldi, Anna Maria Cogliotore
    • Image
      Massimo Intoppa
    • Montage
      Giuseppe Pagano
    • Musique
      Maria Soldatini
    • Producteur (s)
      Caterina Nardi, Leonardo Giuliano
    • Productions
      Impresa Pubblici Esercizi
    • Interprètes
      Arturo Paglia, Guja Jelo, Fernando Pannullo, Gaetano Amato
    • Année
      2001
    • Durée
      1h 26
    • Pays de production
      Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom