ANIMA PERSA

ANIMA PERSA

ÂMES PERDUES

Dino Risi

Story of ANIMA PERSA
ANIMA PERSA ÂMES PERDUES Le jeune Tino (Danilo Mattei) arrive à Venise où il doit suivre les cours d’une école d’art et vient habiter chez son oncle, Fabio Stoltz (Vittorio Gassman) un ingénieur sévère et autoritaire qui humilie constamment sa femme Elisa (Catherine Deneuve), soumise et obéissante comme une enfant. Très vite Tino réalise qu’il y a quelque chose d’inquiétant dans ce grand palais ancien : la relation distante entre l’oncle et sa femme, des bruits étranges et angoissants qui proviennent de l’étage supérieur mais que personne ne veut expliquer. Après qu’il a beaucoup insisté, Elisa, fragile et inquiète, lui révèle que dans la mansarde est enfermé Berth, le frère de Fabio, qui a perdu la raison de désespoir. Il se sent coupable de la fin tragique de Beba, la fille d’Elisa, morte longtemps auparavant, à l’âge de dix ans. Tino n’arrive pas à voir cet homme, jusqu’au jour où il se décide à ouvrir la porte de la pièce secrète et où il fait une découverte terrifiante et poignante qui le bouleverse. Le film est adapté d’un roman de Giovanni Arpino, Une âme perdue. L’intrigue tient à la fois du thriller psychologique et du film d’horreur. Vittorio Gassman est magistral dans le double rôle de l’oncle, glacial et despotique, et de son frère fou. Fabrizio Corallo, réalisateur Rétrospective Dino Risi – Villerupt, octobre 2021   « Parfum de femme et Âmes perdues représentent le tournant que j’aurais dû prendre il y a bien des années et que je n’ai jamais pris. […] Si le succès m’a un peu coupé les ailes dans le passé, il m’a actuellement donné le droit de faire le cinéma auquel j’ai au fond toujours aspiré. J’ai opté pour un nouveau style parce que je sens également que la comédie italienne, dont je suis l’un des "coupables", a fait son temps, elle commence à lasser. Je ne veux pas dire par là que c’en est fini de la comédie : je dis qu’elle a vieilli, comme ont vieilli les auteurs, ceux de ma génération, qui l’ont créée. […] À l’époque, nous avons mis en scène la comédie du boom, de la société du bien-être, dans laquelle le public retrouvait plus ou moins son image. De nos jours, il faudrait inventer la comédie italienne du malaise... Plus que plaisanter avec la mort, je la présente. […] Je crois que la pensée de la mort devrait être omniprésente, et il est bon qu’on l’introduise aussi dans la comédie, car dans la tragédie elle est souveraine maîtresse. La présence de la mort nous permet d’aimer davantage la vie. » Dino Risi, propos recueillis par Aldo Tassone, Le cinéma italien parle, Aldo Tassone, Edilig, 1982
  • ANIMA PERSA

    ÂMES PERDUES

    Le jeune Tino (Danilo Mattei) arrive à Venise où il doit suivre les cours d’une école d’art et vient habiter chez son oncle, Fabio Stoltz (Vittorio Gassman) un ingénieur sévère et autoritaire qui humilie constamment sa femme Elisa (Catherine Deneuve), soumise et obéissante comme une enfant. Très vite Tino réalise qu’il y a quelque chose d’inquiétant dans ce grand palais ancien : la relation distante entre l’oncle et sa femme, des bruits étranges et angoissants qui proviennent de l’étage supérieur mais que personne ne veut expliquer. Après qu’il a beaucoup insisté, Elisa, fragile et inquiète, lui révèle que dans la mansarde est enfermé Berth, le frère de Fabio, qui a perdu la raison de désespoir. Il se sent coupable de la fin tragique de Beba, la fille d’Elisa, morte longtemps auparavant, à l’âge de dix ans. Tino n’arrive pas à voir cet homme, jusqu’au jour où il se décide à ouvrir la porte de la pièce secrète et où il fait une découverte terrifiante et poignante qui le bouleverse.
    Le film est adapté d’un roman de Giovanni Arpino, Une âme perdue. L’intrigue tient à la fois du thriller psychologique et du film d’horreur. Vittorio Gassman est magistral dans le double rôle de l’oncle, glacial et despotique, et de son frère fou.

    Fabrizio Corallo, réalisateur
    Rétrospective Dino Risi – Villerupt, octobre 2021

    « Parfum de femme et Âmes perdues représentent le tournant que j’aurais dû prendre il y a bien des années et que je n’ai jamais pris. […] Si le succès m’a un peu coupé les ailes dans le passé, il m’a actuellement donné le droit de faire le cinéma auquel j’ai au fond toujours aspiré.
    J’ai opté pour un nouveau style parce que je sens également que la comédie italienne, dont je suis l’un des "coupables", a fait son temps, elle commence à lasser. Je ne veux pas dire par là que c’en est fini de la comédie : je dis qu’elle a vieilli, comme ont vieilli les auteurs, ceux de ma génération, qui l’ont créée. […] À l’époque, nous avons mis en scène la comédie du boom, de la société du bien-être, dans laquelle le public retrouvait plus ou moins son image. De nos jours, il faudrait inventer la comédie italienne du malaise...
    Plus que plaisanter avec la mort, je la présente. […] Je crois que la pensée de la mort devrait être omniprésente, et il est bon qu’on l’introduise aussi dans la comédie, car dans la tragédie elle est souveraine maîtresse. La présence de la mort nous permet d’aimer davantage la vie. »

    Dino Risi, propos recueillis par Aldo Tassone,
    Le cinéma italien parle, Aldo Tassone, Edilig, 1982

  • Réalisation
    Dino Risi
  • Scénario
    Dino Risi, Bernardino Zapponi, d’après le roman Un anima persa de Giovanni Arpino
  • Image
    Tonino Delli Colli
  • Montage
    Alberto Gallitti
  • Musique
    Francis Lai
  • Producteur (s)
    Pio Angeletti, Adriano De Micheli
  • Productions
    Dean Film, Les Productions Fox Europa
  • Distribution France
    Les Acacias
  • Interprètes
    Vittorio Gassman, Catherine Deneuve, Danilo Mattei, Anicée Alvina, Gino Cavalieri, Ester Carloni, Michele Capnist
  • Année
    1977
  • Durée
    102 min
  • Pays de production
    Italie, France
  • Citation
    « Parfois, j’aimerais vivre dans un rébus. Mais, n’est-ce pas déjà le cas ? Ne vivons-nous pas tous dans un rébus ? »
Et vous, qu’en pensez-vous ?

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d’un *.

Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

Festival du Film Italien de Villerupt

Festival du Film Italien de Villerupt
6 rue Clemenceau
54190 Villerupt


+33 (0)3 82 89 40 22
organisation@festival-villerupt.com

©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom