CHER PAPA

CARO PAPÀ

0h 1min
1979
Story of CARO PAPÀ
CARO PAPÀ CHER PAPA Albino Millozza, ancien résistant et homme de gauche, est devenu un important homme d'affaires romain. Sa femme, Giulia,se remet de ses dépressions nerveuses dans leur villa de Genève. Le plus jeune fils, Luca, vit avec sa mère, la fille, Costanza, une adolescente droguée, est en rééducation dans une communauté agraire et les relations avec l'aîné, Marco, étudiant en lettres, sont tendues. Un jour, par hasard, Albino trouve le journal intime de Marco où des annotations politiques ne laissent aucun doute sur son appartenance à un groupe extrémiste violent.  Albino tente alors, vainement, d'avoir une explication avec son fils. Après que Marco lui a annoncé qu'il partait en voyage, il consulte à nouveau le journal intime et découvre qu'un certain 'Monsieur P.' doit être exécuté à une date déjà fixée. Albino fait part de ses craintes à son associé Parella, avant de partir pour Montréal signer un important contrat. À son arrivée, il a des nouvelles rassurantes de Parella, mais il est tourmenté par un message de son fils lui conseillant la plus grande prudence.   Toute la crise de l'Italie (mais aussi du capitalisme et de l'Occident) est d'abord crise de puissance et de pouvoir. Il ne faudrait aucunement réduire le propos de Risi à sa dimension psychologique ou même à une lecture politique stricte (où l'ambiguïté finale risque de passer pour un brouillard idéologique ou simple incohérence politique).   "Comme toute l'œuvre de Risi, le propos de Cher papa est essentiellement métaphorique. Risi pousse peut-être à l'une de ses plus extrêmes conséquences le personnage de l'Italien moyen dont il a fait depuis longtemps son objet de prédilection. À force de s'imposer, avec son égoïsme, sa veulerie, son fascisme (machisme) quotidien, Millozza, émule du Mattatore et du Fanfaron d'autrefois, a fini par tout écraser sur son passage. Il ne reste aux autres, pour survivre, pour simplement affirmer leur existence, que la violence absurde et aveugle du terrorisme." Joël MAGNY, Cinéma 79, n° 251
    • CARO PAPÀ

      CHER PAPA

      Albino Millozza, ancien résistant et homme de gauche, est devenu un important homme d'affaires romain. Sa femme, Giulia,se remet de ses dépressions nerveuses dans leur villa de Genève. Le plus jeune fils, Luca, vit avec sa mère, la fille, Costanza, une adolescente droguée, est en rééducation dans une communauté agraire et les relations avec l'aîné, Marco, étudiant en lettres, sont tendues.
      Un jour, par hasard, Albino trouve le journal intime de Marco où des annotations politiques ne laissent aucun doute sur son appartenance à un groupe extrémiste violent.  Albino tente alors, vainement, d'avoir une explication avec son fils. Après que Marco lui a annoncé qu'il partait en voyage, il consulte à nouveau le journal intime et découvre qu'un certain 'Monsieur P.' doit être exécuté à une date déjà fixée. Albino fait part de ses craintes à son associé Parella, avant de partir pour Montréal signer un important contrat. À son arrivée, il a des nouvelles rassurantes de Parella, mais il est tourmenté par un message de son fils lui conseillant la plus grande prudence.

       

      Toute la crise de l'Italie (mais aussi du capitalisme et de l'Occident) est d'abord crise de puissance et de pouvoir. Il ne faudrait aucunement réduire le propos de Risi à sa dimension psychologique ou même à une lecture politique stricte (où l'ambiguïté finale risque de passer pour un brouillard idéologique ou simple incohérence politique).

       

      "Comme toute l'œuvre de Risi, le propos de Cher papa est essentiellement métaphorique. Risi pousse peut-être à l'une de ses plus extrêmes conséquences le personnage de l'Italien moyen dont il a fait depuis longtemps son objet de prédilection. À force de s'imposer, avec son égoïsme, sa veulerie, son fascisme (machisme) quotidien, Millozza, émule du Mattatore et du Fanfaron d'autrefois, a fini par tout écraser sur son passage. Il ne reste aux autres, pour survivre, pour simplement affirmer leur existence, que la violence absurde et aveugle du terrorisme."

      Joël MAGNY, Cinéma 79, n° 251

    • Réalisation
      Dino Risi
    • Scenario
      Bernardino Zapponi, Marco Risi, Dino Risi
    • Image
      Tonino Delli Colli
    • Montage
      Alberto Gallitti
    • Musique
      Manuel De Sica
    • Producer (s)
      Pio Angeletti, Adriano De Micheli, Jean-Pierre Bourbeau, Richard Hellman
    • Productions
      Dean Film, AMLF, Prospect Films
    • Distribution France
      Pathé Distribution
    • Interprètes
      Vittorio Gassman, Julien Guiomar, Aurore Clément, Stefano Madia, André Lachapelle, Joanne Cote, Piero Del Papa Clara Closimo, Giuseppe Ferrera
    • Année
      1979
    • Durée
      1h 46
    • Pays de production
      Italie, France, Canada
    • Citation
      Du confit des générations dans les années de plomb
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom