COME L’OMBRA (COMME UNE OMBRE)

COME L’OMBRA

0h 1min
2021
Story of COME L’OMBRA
COME L’OMBRA (COMME UNE OMBRE)

Le récit tourne autour de l'histoire de deux femmes : Claudia, la trentaine, qui travaille dans une agence de voyages et le soir apprend le russe, et Olga, une ukrainienne, un peu plus jeune. La vie de Claudia se déroule avec une continuité machinale à laquelle elle n'oppose pas de résistance, seules ses petites manies font comme un contrepoint à la routine quotidienne. Un soir au cours de russe, Boris, un nouvel enseignant ukrainien arrive. Entre Boris et Claudia naît peu à peu une certaine attraction. L'été approche et les cours se terminent. Claudia projette de partir en Grèce avec Sonia, une amie, et le fiancé de cette dernière.

Un soir de fin juillet Boris réapparaît ; il demande à Claudia si elle peut lui rendre un service : trouver un travail pour une "cousine" venue d’Ukraine. Claudia hésite, mais, à la fin, elle accepte même d’héberger Olga, la jeune femme en question. Quelques jours avant le départ pour la Grèce, Olga disparaît…

 

« Pour raconter l'histoire de ces solitudes, comme il y en a beaucoup, dans les métropoles d’aujourd’hui, Marina Spada a construit un film géométrique, avec brio. La construction de l'image est, par exemple, très soignée dans sa façon de rendre compte de la personnalité de la protagoniste. Presque toujours les plans buttent contre des lignes verticales, un peu comme au théâtre. Une partie de l'image est ainsi bloquée comme l’est Claudia, incapable d'aller au-delà de son quotidien. […]

Tout autour de Claudia n’est que solitude, Milan est filmée comme une ville presque déserte. Il faut attendre l'arrivée d'Olga pour la faire finalement hurler, se saouler mais surtout à les faire se décider de prendre leur vie en main.

Olga est pleine de vie, jeune, belle mais peu bruyante. Elle entre délicatement et en douceur dans la vie de Claudia. Les scènes de shopping sont très belles, non pas Via Montenapoleone, mais dans les magasins chinois Via Paolo Sarpi, pour ensuite une photographie devant la célèbre boutique Armani.

Les deux actrices protagonistes sont excellentes, en particulier Anita Kravos, dans le rôle d’une intense et douce Claudia ».

Elisa Giulidori, www.filmup.it

    • COME L’OMBRA (COMME UNE OMBRE)

      Le récit tourne autour de l'histoire de deux femmes : Claudia, la trentaine, qui travaille dans une agence de voyages et le soir apprend le russe, et Olga, une ukrainienne, un peu plus jeune. La vie de Claudia se déroule avec une continuité machinale à laquelle elle n'oppose pas de résistance, seules ses petites manies font comme un contrepoint à la routine quotidienne. Un soir au cours de russe, Boris, un nouvel enseignant ukrainien arrive. Entre Boris et Claudia naît peu à peu une certaine attraction. L'été approche et les cours se terminent. Claudia projette de partir en Grèce avec Sonia, une amie, et le fiancé de cette dernière.

      Un soir de fin juillet Boris réapparaît ; il demande à Claudia si elle peut lui rendre un service : trouver un travail pour une "cousine" venue d’Ukraine. Claudia hésite, mais, à la fin, elle accepte même d’héberger Olga, la jeune femme en question. Quelques jours avant le départ pour la Grèce, Olga disparaît…

       

      « Pour raconter l'histoire de ces solitudes, comme il y en a beaucoup, dans les métropoles d’aujourd’hui, Marina Spada a construit un film géométrique, avec brio. La construction de l'image est, par exemple, très soignée dans sa façon de rendre compte de la personnalité de la protagoniste. Presque toujours les plans buttent contre des lignes verticales, un peu comme au théâtre. Une partie de l'image est ainsi bloquée comme l’est Claudia, incapable d'aller au-delà de son quotidien. […]

      Tout autour de Claudia n’est que solitude, Milan est filmée comme une ville presque déserte. Il faut attendre l'arrivée d'Olga pour la faire finalement hurler, se saouler mais surtout à les faire se décider de prendre leur vie en main.

      Olga est pleine de vie, jeune, belle mais peu bruyante. Elle entre délicatement et en douceur dans la vie de Claudia. Les scènes de shopping sont très belles, non pas Via Montenapoleone, mais dans les magasins chinois Via Paolo Sarpi, pour ensuite une photographie devant la célèbre boutique Armani.

      Les deux actrices protagonistes sont excellentes, en particulier Anita Kravos, dans le rôle d’une intense et douce Claudia ».

      Elisa Giulidori, www.filmup.it

    • Réalisation
      Marina Spada
    • Scenario
      Sabina Bologna, Giorgio Carella
    • Image
      Sabina Bologna, Giorgio Carella
    • Montage
      Carlotta Cristiani
    • Musique
      Tommaso Leddi
    • Producer (s)
      Francesco Pamphili
    • Productions
      Ombre Film, Film Kairòs, Fondazione SCM Milan
    • Distribution France
      Aramis Films
    • Interprètes
      Anita Kravos, Karolina Dafne Porcari, Paolo Pierobon
    • Année
      2006
    • Durée
      1h 27
    • Pays de production
      Italie
    • Format
      VOST
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom