ET IN TERRA PAX

1h 29min
2021
Story of ET IN TERRA PAX
ET IN TERRA PAX Banlieue de Rome. Le Corviale, une barre de neuf étages longue d'un kilomètre, des milliers de destins, de solitudes. Marco (Maurizio Tesei) vient de sortir de prison et il recommence à dealer. Assis sur un banc, passif, il attend  les clients. Son histoire croise celle de Sonia (Ughetta  D'Onorascenzo), une étudiante qui vit là avec sa grand-mère et qui travaille comme serveuse dans le petit café du quartier. Elle vient s'asseoir sur le banc et partager avec Marco quelques instants de sérénité. Non loin, Faustino, Massimo et Federico (Michele Botrugno, Germano Gentile, Fabio Gomiero) traînent leur ennui entre matchs de foot et cocaïne. Ils ont en eux une violence prête à éclater.   Je tiens à remercier la commission ministérielle qui a refusé de subventionner ce film. Je voudrais  remercier aussi Rai cinema qui a préféré ne pas nous accompagner dans cette aventure, tout en appréciant le scénario et le film achevé. Je tiens à remercier aussi les distributeurs qui me sont proches, ceux qui n'ont même pas voulu voir le film et ceux qui l'ont  vu, l'ont apprécié, mais qui ont préféré ne plus me répondre au téléphone.  Croyez­ moi, ce sont des remerciements sincères car vous n'imaginez pas combien il peut être gratifiant de me retrou­ver une nouvelle fois tout seul pour montrer qu'un autre cinéma est possible, même en Italie. Après avoir produit plus de cinquante films et avoir découvert  au moins une douzaine de jeunes talents qui sont devenus des auteurs confirmés du cinéma italien, cela me remplit d'orgueil et m'incite à aller de l'avant. Cet orgueil est plus fort que le regret de constater qu'il suffirait d'un tout petit effort de la part de ceux qui gèrent ou fréquentent le pouvoir cinématographique pour que ce cinéma se fortifie. » Gianluca ARCOPINTO, cinematografo.it, 9 septembre 2010   « Un crescendo dramatique de feu, de sang et de violence » (la Repubblica) « En dehors des modes, un film libre et cohérent » (Il Messaggero) « Un regard sensible sur les banlieues » (l’Unità) « Un voyage pasolinien » (Il Tempo).   Après une intense activité de critiques cinématographiques, Matteo Botrugno et Daniele Coluccini (Rome, 1981) passent à la réalisation de courts-métrages. En 2010, leur premier opus Et in terra pax, est présenté à la Mostra de Venise et à plus de 70 festivals internationaux. En 2017 ils réalisent leur second long-métrage de fiction, Il contagio.
    • ET IN TERRA PAX

      Banlieue de Rome. Le Corviale, une barre de neuf étages longue d'un kilomètre, des milliers de destins, de solitudes. Marco (Maurizio Tesei) vient de sortir de prison et il recommence à dealer. Assis sur un banc, passif, il attend  les clients. Son histoire croise celle de Sonia (Ughetta  D'Onorascenzo), une étudiante qui vit là avec sa grand-mère et qui travaille comme serveuse dans le petit café du quartier. Elle vient s'asseoir sur le banc et partager avec Marco quelques instants de sérénité. Non loin, Faustino, Massimo et Federico (Michele Botrugno, Germano Gentile, Fabio Gomiero) traînent leur ennui entre matchs de foot et cocaïne. Ils ont en eux une violence prête à éclater.

       

      Je tiens à remercier la commission ministérielle qui a refusé de subventionner ce film. Je voudrais  remercier aussi Rai cinema qui a préféré ne pas nous accompagner dans cette aventure, tout en appréciant le scénario et le film achevé. Je tiens à remercier aussi les distributeurs qui me sont proches, ceux qui n'ont même pas voulu voir le film et ceux qui l'ont  vu, l'ont apprécié, mais qui ont préféré ne plus me répondre au téléphone.  Croyez­ moi, ce sont des remerciements sincères car vous n'imaginez pas combien il peut être gratifiant de me retrou­ver une nouvelle fois tout seul pour montrer qu'un autre cinéma est possible, même en Italie. Après avoir produit plus de cinquante films et avoir découvert  au moins une douzaine de jeunes talents qui sont devenus des auteurs confirmés du cinéma italien, cela me remplit d'orgueil et m'incite à aller de l'avant. Cet orgueil est plus fort que le regret de constater qu'il suffirait d'un tout petit effort de la part de ceux qui gèrent ou fréquentent le pouvoir cinématographique pour que ce cinéma se fortifie. »

      Gianluca ARCOPINTO, cinematografo.it, 9 septembre 2010

       

      « Un crescendo dramatique de feu, de sang et de violence » (la Repubblica)

      « En dehors des modes, un film libre et cohérent » (Il Messaggero)

      « Un regard sensible sur les banlieues » (l’Unità)

      « Un voyage pasolinien » (Il Tempo).

       

      Après une intense activité de critiques cinématographiques, Matteo Botrugno et Daniele Coluccini (Rome, 1981) passent à la réalisation de courts-métrages. En 2010, leur premier opus Et in terra pax, est présenté à la Mostra de Venise et à plus de 70 festivals internationaux. En 2017 ils réalisent leur second long-métrage de fiction, Il contagio.

    • Scenario
      Matteo Botrugno, Daniele Coluccini, Andrea Esposito
    • Image
      Davide Manca
    • Montage
      Mario Marrone
    • Producer (s)
      Simone Isola, Gianluca Arcopinto
    • Productions
      Kimerafilm, Settembrini
    • Vente à l’étranger
      Ellipsis Media International
    • Interprètes
      Maurizio Tesei, Ughetta D'Onorascenzo, Michele Botrugno, Fabio Gomiero, Germano Gentile, Simone Crisari, Riccardo Flammini
    • Année
      2010
    • Durée
      89 min
    • Pays de production
      Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom