FRATELLA E SORELLO

FRATELLA E SORELLO

Sergio Citti

0h 1min
2021
Story of FRATELLA E SORELLO
FRATELLA E SORELLO

Une prison romaine. Ici, une franche camaraderie et une véritable solidarité régnent entre les détenus qui semblent toujours de bonne humeur.

Un nouveau venu, Giocondo, clame son innocence. Il est si désespéré qu'il tente de mettre fin à ses jours. Jeune rentier plutôt naïf, il a été mené à la ruine par sa femme, une plantureuse africaine un brin para­noïaque dont il est amoureux fou. Serpente, incarcéré à cause d'une his­toire d'amitié qui a mal tourné, le prend sous sa protection. À leur sortie de prison, quelque temps plus tard, ils sont devenus inséparables et ils s'installent chez Giocondo. Là, ils cou­lent des jours heureux. Mais les ennuis ne vont pas tarder à arriver.

C'est d'abord l'épouse de Giocondo plus diabolique que jamais qui arrive à l'improviste, le soir de son anniversaire, et tente de semer la zizanie entre les deux hommes. Puis c'est aussi au tour de la maîtresse de Serpente, une femme follement jalouse, qui vient le récupérer pour le remettre au boulot : en effet Serpente était l'attraction maîtresse de sa boîte de nuit dans son numéro de strip-tease qui menait les femmes au bord de la crise d'hystérie. Décidément la prison avait bien des avantages !

   

« Depuis toujours, - a écrit Sergio Citti dans la présentation de son film - je suis fasciné par ce sentiment qu'est l'amitié. Un sentiment qui a toujours existé et que les centaines de mutations survenues dans l'his­toire de l'homme n'ont jamais réussi à effacer. L'amour entre un homme et une femme, l'amour pour ses enfants, pour la patrie a changé. Sans exagérer, je pense que toutes les différentes façons d'aimer ont subi des variations révolutionnaires. L'amitié, non. Surtout lorsque l'on parle de l'amitié entre deux hommes. Et lorsqu'elles paraissent improbables, elles n'en sont que plus tendres.»

Propos de Sergio Citti, www.sentieriselvaggi.it, 4 décembre 2003

    • FRATELLA E SORELLO

      Une prison romaine. Ici, une franche camaraderie et une véritable solidarité régnent entre les détenus qui semblent toujours de bonne humeur.

      Un nouveau venu, Giocondo, clame son innocence. Il est si désespéré qu'il tente de mettre fin à ses jours. Jeune rentier plutôt naïf, il a été mené à la ruine par sa femme, une plantureuse africaine un brin para­noïaque dont il est amoureux fou. Serpente, incarcéré à cause d'une his­toire d'amitié qui a mal tourné, le prend sous sa protection. À leur sortie de prison, quelque temps plus tard, ils sont devenus inséparables et ils s'installent chez Giocondo. Là, ils cou­lent des jours heureux. Mais les ennuis ne vont pas tarder à arriver.

      C'est d'abord l'épouse de Giocondo plus diabolique que jamais qui arrive à l'improviste, le soir de son anniversaire, et tente de semer la zizanie entre les deux hommes. Puis c'est aussi au tour de la maîtresse de Serpente, une femme follement jalouse, qui vient le récupérer pour le remettre au boulot : en effet Serpente était l'attraction maîtresse de sa boîte de nuit dans son numéro de strip-tease qui menait les femmes au bord de la crise d'hystérie. Décidément la prison avait bien des avantages !

       

       

      « Depuis toujours, - a écrit Sergio Citti dans la présentation de son film - je suis fasciné par ce sentiment qu'est l'amitié. Un sentiment qui a toujours existé et que les centaines de mutations survenues dans l'his­toire de l'homme n'ont jamais réussi à effacer. L'amour entre un homme et une femme, l'amour pour ses enfants, pour la patrie a changé. Sans exagérer, je pense que toutes les différentes façons d'aimer ont subi des variations révolutionnaires. L'amitié, non. Surtout lorsque l'on parle de l'amitié entre deux hommes. Et lorsqu'elles paraissent improbables, elles n'en sont que plus tendres.»

      Propos de Sergio Citti, www.sentieriselvaggi.it, 4 décembre 2003

    • Réalisation
      Sergio Citti
    • Scénario
      Sergio Citti
    • Image
      Danilo Desideri
    • Montage
      Ugo de Rossi
    • Musique
      Francesco De Masi
    • Producteur (s)
      Elide Melli
    • Productions
      Cosmo Production, Rai Cinéma
    • Vente à l’étranger
      Sharada
    • Interprètes
      Claudio Amendola, Ida Di Benedetto, Rolando Ravello, Laura Betti, Youma Diakite
    • Année
      2004
    • Durée
      1h 38
    • Pays de production
      Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom