FUNNE – LE RAGAZZE CHE SOGNAVANO IL MARE

0h 1min
2021
Story of FUNNE – LE RAGAZZE CHE SOGNAVANO IL MARE
FUNNE - LE RAGAZZE CHE SOGNAVANO IL MARE

Il était une fois douze "jeunes filles" de 80 ans, vivant à Daone, splendide montagne du Trentin qui, comme le raconte cette fable, rêvent de voir la mer pour la première fois. Les "Funne" (les femmes en dialecte local) s’apprêtent à défier les préjugés, leur âge, leurs peurs, pour atteindre leur objectif et organiser ce périple au bord de la mer.

Á l’occasion des 20 ans de leur club de retraitées, la présidente décide de lancer un appel aux dons pour concrétiser ce voyage. C’est ainsi que débute cette folle aventure, entre vente de gâteaux, pose pour un calendrier et même un financement participatif sur Internet. Leur enthousiasme et leur joie de vivre les portent pour aller au bout leur rêve et même atteindre une certaine notoriété.

« Je les ai rencontrées par hasard ou ce sont peut-être elles qui m’ont rencontrée. Et je suis tombée amoureuse des filles qui rêvaient de la mer. La plupart d’entre elles n’avait jamais vu la mer, si ce n’est à la télévision ou sur une vieille carte postale. Leur vie a toujours été là, dans ce petit village perdu au milieu des montagnes, avec leurs maris qui travaillent dans les mines, élevant leurs enfants à la polenta et trayant les vaches pendant les hivers glaciaux. Mais les filles qui rêvaient de la mer ont quelque chose de spécial, une énergie et une force qui leur vient des montagnes. Ces montagnes qui les ont rendues fortes et indestructibles et les ont aidées à n’avoir peur de rien, à ne pas avoir peur de leurs rêves. »

Katia Bernardi, Dossier de presse

Katia Bernardi naît à Trente en 1973, et se passionne immédiatement pour les montagnes de sa région. Après avoir étudié le cinéma à Bologne, elle devient réalisatrice par passion et écrivain par jeu, ou peut-être l’inverse. Elle écrit et réalise plusieurs documentaires et publie son premier roman Funne - Le ragazze che sognavano il mare, en 2016.

    • FUNNE - LE RAGAZZE CHE SOGNAVANO IL MARE

      Il était une fois douze "jeunes filles" de 80 ans, vivant à Daone, splendide montagne du Trentin qui, comme le raconte cette fable, rêvent de voir la mer pour la première fois. Les "Funne" (les femmes en dialecte local) s’apprêtent à défier les préjugés, leur âge, leurs peurs, pour atteindre leur objectif et organiser ce périple au bord de la mer.

      Á l’occasion des 20 ans de leur club de retraitées, la présidente décide de lancer un appel aux dons pour concrétiser ce voyage. C’est ainsi que débute cette folle aventure, entre vente de gâteaux, pose pour un calendrier et même un financement participatif sur Internet. Leur enthousiasme et leur joie de vivre les portent pour aller au bout leur rêve et même atteindre une certaine notoriété.

      « Je les ai rencontrées par hasard ou ce sont peut-être elles qui m’ont rencontrée. Et je suis tombée amoureuse des filles qui rêvaient de la mer. La plupart d’entre elles n’avait jamais vu la mer, si ce n’est à la télévision ou sur une vieille carte postale. Leur vie a toujours été là, dans ce petit village perdu au milieu des montagnes, avec leurs maris qui travaillent dans les mines, élevant leurs enfants à la polenta et trayant les vaches pendant les hivers glaciaux. Mais les filles qui rêvaient de la mer ont quelque chose de spécial, une énergie et une force qui leur vient des montagnes. Ces montagnes qui les ont rendues fortes et indestructibles et les ont aidées à n’avoir peur de rien, à ne pas avoir peur de leurs rêves. »

      Katia Bernardi, Dossier de presse

      Katia Bernardi naît à Trente en 1973, et se passionne immédiatement pour les montagnes de sa région. Après avoir étudié le cinéma à Bologne, elle devient réalisatrice par passion et écrivain par jeu, ou peut-être l’inverse. Elle écrit et réalise plusieurs documentaires et publie son premier roman Funne - Le ragazze che sognavano il mare, en 2016.

    • Réalisation
      Katia Bernardi
    • Image
      Nicola Cattani, Sebastiano Luca Insinga, Simone Cargnoni
    • Montage
      Diego Volpi
    • Musique
      Ezio Bosso, Andrea Gattico, Matej Mestrovic
    • Producer (s)
      Alessandro Carroli, Luigi Pepe, Vanja Jambrovic
    • Productions
      Eie Film, Jump Cut, Restart, Chocolat, avec la contribution d’Hydro Dolomiti Energia, Discovery Italia, HRT Croazia, Croatian Audiovisual Center, la mairie de Valdaone
    • Vente à l’étranger
      Intramovies
    • Année
      2016
    • Durée
      1h 18
    • Pays de production
      Italie, Croatie
    • Format
      VOST
    • Citation
      Je m’y engage, les Funne, un jour ou l’autre, je les emmène à la mer.
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom