HOTEL PAURA

HOTEL PAURA

0h 1min
1996
Story of HOTEL PAURA
HOTEL PAURA

À 49 ans, Carlo Ruggieri est un homme arrivé. Il est directeur administratif d'une grande entreprise milanaise. Sa vie familiale est sans nuage, entre sa femme Liliana et son fils Paolo. Il envisage l'achat d'un appartement plus grand que celui qu'il loue et dont le bail arrive à expiration. Mais son entreprise fusionne avec une autre et il y a compression du personnel. Carlo se retrouve au chômage.

Du coup, la banque lui refuse le prêt nécessaire pour l'achat de l'appartement et Carlo et sa famille doivent accepter un appartement HLM en banlieue. Carlo ne trouve pas de travail. Liliana part avec Paolo passer l'été chez ses parents. Carlo reste seul. Du coup, il n'a plus droit à l'appartement HLM et il se fait héberger par un jeune magasinier au fond d'un entrepôt. Il va retrouver sa famille à Sorrento, mais il n'ose pas avouer sa déchéance à sa femme.

De retour à Milan, il devient SDF. Il fait la connaissance de Lucia, une jolie fille qui est dans la même situation que lui. Elle l'introduit dans un endroit secret, une sorte de ville sous la ville, où vit toute une humanité exclue…    

« Mon film parle de la peur de perdre sa famille, son travail, sa maison. De perdre les sentiments et les objets. La peur de rester seul pour supporter la difficulté de vivre. Il y a un personnage central fort. On le suit dans une mutation : il perd tout, puis il retrouve quelque chose d'essentiel, le respect de soi, de la vie, des gens qui vivent dans ce monde qui peinent mais qui ont la force de continuer à aimer. Un monsieur bien qui traverse la société de haut en bas : ce pourrait être un voyage en enfer, mais ce n'est pas le cas. Comme tous les voyages, celui-ci est un parcours de connais­sance. »

Renato de Maria

    • HOTEL PAURA

      À 49 ans, Carlo Ruggieri est un homme arrivé. Il est directeur administratif d'une grande entreprise milanaise. Sa vie familiale est sans nuage, entre sa femme Liliana et son fils Paolo. Il envisage l'achat d'un appartement plus grand que celui qu'il loue et dont le bail arrive à expiration. Mais son entreprise fusionne avec une autre et il y a compression du personnel. Carlo se retrouve au chômage.

      Du coup, la banque lui refuse le prêt nécessaire pour l'achat de l'appartement et Carlo et sa famille doivent accepter un appartement HLM en banlieue. Carlo ne trouve pas de travail. Liliana part avec Paolo passer l'été chez ses parents. Carlo reste seul. Du coup, il n'a plus droit à l'appartement HLM et il se fait héberger par un jeune magasinier au fond d'un entrepôt. Il va retrouver sa famille à Sorrento, mais il n'ose pas avouer sa déchéance à sa femme.

      De retour à Milan, il devient SDF. Il fait la connaissance de Lucia, une jolie fille qui est dans la même situation que lui. Elle l'introduit dans un endroit secret, une sorte de ville sous la ville, où vit toute une humanité exclue…

       

       

      « Mon film parle de la peur de perdre sa famille, son travail, sa maison. De perdre les sentiments et les objets. La peur de rester seul pour supporter la difficulté de vivre. Il y a un personnage central fort. On le suit dans une mutation : il perd tout, puis il retrouve quelque chose d'essentiel, le respect de soi, de la vie, des gens qui vivent dans ce monde qui peinent mais qui ont la force de continuer à aimer. Un monsieur bien qui traverse la société de haut en bas : ce pourrait être un voyage en enfer, mais ce n'est pas le cas. Comme tous les voyages, celui-ci est un parcours de connais­sance. »

      Renato de Maria

    • Réalisation
      Renato De Maria
    • Scenario
      Silvia Colombini, Alberto Sandrini
    • Image
      Gianfilippo Corticelli
    • Montage
      Mirco Garrone
    • Musique
      Avion Travel
    • Producer (s)
      Giorgio Leopardi, Nella Banfi
    • Productions
      Angel Films, Union P.N.
    • Distribution France
      Banfilm
    • Interprètes
      Sergio Castellito, Iaia Forte, Isabella Ferrari, Victor Cavallo, Roberto De Francesco, Alfonso Santagata, Alessandra Vanzi, Matteo Urzia
    • Année
      1996
    • Durée
      1h 40
    • Pays de production
      Italie, France
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom