IL DOLCE E L’AMARO

0h 1min
2021
Story of IL DOLCE E L’AMARO
IL DOLCE E L'AMARO Après la mort de son père en prison, Saro Scordia est placé sous la tutelle de Don Gaetano Butera,, un important mafieux. Il commence ainsi sa carrière dans l'antre de Cosa Nostra. Sans vraiment comprendre ce qui arrive, il se retrouve pris dans des fusillades avec des inconnus à éliminer… Mais le crime offre une vie somme toute agréable  l'argent, les femmes, le respect,, tout ce qu'un pauvre diable comme lui n'a jamais eu…   "Mafia, quand tu nous tiens ! Digne des meilleurs Scorsese Encore un film italien sur la mafia... Certes. Mais attention : Il dolce et l'amaro s'inscrit dans la meilleure veine d'un genre magistralement relancé voici trois ans par le remarquable Romanzo criminale de Michele Placido. [...] Le doux et l'amer symbolisent parfaitement la philosophie de vie réglant celle du héros de ce thriller linéaire dans sa chronologie et de facture apparemment classique - avec voix off - mais superbement écrit par un véritable orfèvre en la matière. Car s'il n'en est qu'à son deuxième long-métrage en tant que réalisateur, Andrea Porporati est un scénariste de renom, auquel on doit notamment le script de Lamerica, l'un des meilleurs films de Gianni Amelio. L'ouvrage soutient dès lors la comparaison avec les meilleurs du genre, y compris les grands standards US, et notamment ceux de Martin Scorsese, en particulier Les affranchis et Casino auquel il fait incontestablement référence. En tête de distribution, Liugi Lo Cascio confirme pleinement sa réputation naissante de Dustin Hoffman italien. Découvert il y a dix ans dans Les cent pas, il fut la star de La meglio gioventù, le film fleuve qui, voici cinq ans, plongea le cinéma transalpin dans une vraie cure de jouvence. À voir sans l'ombre d'une hésitation ! " Dominique DEPRETRE, dhnet.be, 30 juillet 2008
    • IL DOLCE E L'AMARO

      Après la mort de son père en prison, Saro Scordia est placé sous la tutelle de Don Gaetano Butera,, un important mafieux. Il commence ainsi sa carrière dans l'antre de Cosa Nostra. Sans vraiment comprendre ce qui arrive, il se retrouve pris dans des fusillades avec des inconnus à éliminer… Mais le crime offre une vie somme toute agréable  l'argent, les femmes, le respect,, tout ce qu'un pauvre diable comme lui n'a jamais eu…

       

      "Mafia, quand tu nous tiens ! Digne des meilleurs Scorsese
      Encore un film italien sur la mafia... Certes. Mais attention : Il dolce et l'amaro s'inscrit dans la meilleure veine d'un genre magistralement relancé voici trois ans par le remarquable Romanzo criminale de Michele Placido. [...]

      Le doux et l'amer symbolisent parfaitement la philosophie de vie réglant celle du héros de ce thriller linéaire dans sa chronologie et de facture apparemment classique - avec voix off - mais superbement écrit par un véritable orfèvre en la matière. Car s'il n'en est qu'à son deuxième long-métrage en tant que réalisateur, Andrea Porporati est un scénariste de renom, auquel on doit notamment le script de Lamerica, l'un des meilleurs films de Gianni Amelio.

      L'ouvrage soutient dès lors la comparaison avec les meilleurs du genre, y compris les grands standards US, et notamment ceux de Martin Scorsese, en particulier Les affranchis et Casino auquel il fait incontestablement référence. En tête de distribution, Liugi Lo Cascio confirme pleinement sa réputation naissante de Dustin Hoffman italien. Découvert il y a dix ans dans Les cent pas, il fut la star de La meglio gioventù, le film fleuve qui, voici cinq ans, plongea le cinéma transalpin dans une vraie cure de jouvence. À voir sans l'ombre d'une hésitation ! "

      Dominique DEPRETRE, dhnet.be, 30 juillet 2008

    • Réalisation
      Andrea Porporati
    • Scénario
      Andrea Porporati
    • Image
      Alessandro Pesci
    • Montage
      Simona Paggi
    • Musique
      Ezio Bosso
    • Producteur (s)
      Francesco Tornatore - Medusa Film, Sciarlò, avec la contribution du MiBAC
    • Vente à l’étranger
      Adriana Chiesa Enterprises
    • Interprètes
      Fabrizio Gifuni, Luigi Lo Cascio, Donatella Finocchiaro, Ornella Giusto, Toni Gambino, Vincenzo Amato, Renato Carpentieri
    • Année
      2007
    • Durée
      1h 38
    • Pays de production
      Italie
    • Citation
      "Rappelle-toi que dans la vie, il y a toujours le doux...et puis l'amer"
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom