IL GIOCATTOLO

UN JOUET DANGEREUX

0h 2min
1979
Story of IL GIOCATTOLO
IL GIOCATTOLO UN JOUET DANGEREUX Le comptable Vittorio Barletta (Nino Manfredi) vit à Milan avec sa femme Ada (Marlène Jobert). Ami d'enfance de l'industriel Nicola Griffo (Arnoldo Foà), Vittorio lui sert de convoyeur de fonds de la société immobilière. Blessé à une jambe lors d'un braquage dans un supermarché, Griffo le décharge de ses fonctions. Vittorio se lie d'amitié avec Sauro Civera (Vittorio Mezzogiorno), un  policier chevronné, qui l'entraine au maniement des armes et lui offre un pistolet. Un soir, dans une pizzeria, Civera reconnaît un délinquant qui réagit en le tuant et Vittorio, à son tour, abat le bandit. Présenté comme un héros par les médias, il se métamorphose en justicier. Les ennuis s’enchainent : prison, licenciement. Lorsqu'il décide de se venger de son patron, Ada essaie vainement de l’en dissuader et finalement elle le tue.   On oublie souvent de citer Giuliano Montaldo parmi les grands du cinéma italien. Réalisateur d'une dizaine de films, Montaldo est un cinéaste engagé. […] C'est le cas avec Il  giocattolo dont la lecture à un premier degré pourrait être la relation d'un fait divers comme beaucoup d'autres. Mais l'histoire, contée dans un registre réaliste, prend les dimensions de la fable, de la parabole, où le thème principal est celui de l'engrenage de la violence. […]  Montaldo dénonce la fascination des armes ; mais le rôle qu’elles jouent dans l’escalade de la violence n’est pas détaché du contexte dans lequel nous vivons. Tout le film se déroule sur une toile de fond qui est une peinture et une dénonciation de notre société […] Il giocattolo reflète avant tout l’atmosphère de psychose, de violence qui règne en Italie, plus peut-être que partout  ailleurs. Sans doute est-ce  ce qui a fait l'immense succès du film dans ce pays. Souhaitons qu'il en connaisse autant  à l'étranger car Le jouet dangereux est un sujet sans frontière. André Cornand – La revue du cinéma, La saison cinématographique 79
    • IL GIOCATTOLO

      UN JOUET DANGEREUX

      Le comptable Vittorio Barletta (Nino Manfredi) vit à Milan avec sa femme Ada (Marlène Jobert). Ami d'enfance de l'industriel Nicola Griffo (Arnoldo Foà), Vittorio lui sert de convoyeur de fonds de la société immobilière. Blessé à une jambe lors d'un braquage dans un supermarché, Griffo le décharge de ses fonctions. Vittorio se lie d'amitié avec Sauro Civera (Vittorio Mezzogiorno), un  policier chevronné, qui l'entraine au maniement des armes et lui offre un pistolet. Un soir, dans une pizzeria, Civera reconnaît un délinquant qui réagit en le tuant et Vittorio, à son tour, abat le bandit.

      Présenté comme un héros par les médias, il se métamorphose en justicier. Les ennuis s’enchainent : prison, licenciement. Lorsqu'il décide de se venger de son patron, Ada essaie vainement de l’en dissuader et finalement elle le tue.

       

      On oublie souvent de citer Giuliano Montaldo parmi les grands du cinéma italien. Réalisateur d'une dizaine de films, Montaldo est un cinéaste engagé. […] C'est le cas avec Il  giocattolo dont la lecture à un premier degré pourrait être la relation d'un fait divers comme beaucoup d'autres. Mais l'histoire, contée dans un registre réaliste, prend les dimensions de la fable, de la parabole, où le thème principal est celui de l'engrenage de la violence. […]

       Montaldo dénonce la fascination des armes ; mais le rôle qu’elles jouent dans l’escalade de la violence n’est pas détaché du contexte dans lequel nous vivons. Tout le film se déroule sur une toile de fond qui est une peinture et une dénonciation de notre société […]

      Il giocattolo reflète avant tout l’atmosphère de psychose, de violence qui règne en Italie, plus peut-être que partout  ailleurs. Sans doute est-ce  ce qui a fait l'immense succès du film dans ce pays. Souhaitons qu'il en connaisse autant  à l'étranger car Le jouet dangereux est un sujet sans frontière.

      André Cornand – La revue du cinéma, La saison cinématographique 79

    • Réalisation
      Giuliano MONTALDO
    • Scénario
      Sergio DonatiI, Nino Manfredi, Giuliano Montaldo
    • Image
      Ennio Guarnieri
    • Montage
      Nino Aragli
    • Musique
      Ennio Morricone
    • Producteur (s)
      Claudio Mancini, Fulvio Morsella
    • Productions
      Rafran Cinematografica, Alex Cinematografica
    • Interprètes
      Nino Manfredi, Marlène Jobert, Olga Karlotos, Arnoldo Foa, Vittorio Mezzogiorno, Pamela Villoresi, Carlo Bagno, Renato Scarpa, Luciano Catenacci, Mario Brega
    • Année
      1979
    • Durée
      2h 00
    • Pays de production
      Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom