LA BALIA

LA NOURRICE

0h 1min
1999
Story of LA BALIA
LA BALIA LA NOURRICE Le professeur Mori et son épouse Vittoria viennent d'avoir leur premier enfant. Mais le bébérefuse le sein de sa mère qui n'éprouve par ailleurs aucun sentiment pour son enfant. Mori décide alors d'engager une nourrice. Il se rend dans un village de la campagne romaine où se réunissent les femmes prêtes à abandonner leur enfant en échange d'une importante rétribution. Parmi un groupe de révolutionnaires en route vers la prison, il remarque Annetta, une jeune paysanne, qu'il choisit. La jeune femme est en bonne santéet prend rapidement et parfaitement en charge sa nouvelle fonction. Inévitablement, des liens se créent entre l'enfant et la nourrice, ce qui plonge Vittoria dans une profonde mélancolie. Elle quitte le domicile conjugal sans donner aucune explication. De son côté, Annetta, est une jeune femme avec des sentiments, un passé, une histoire. Elle sollicite Mori pour qu'il lui apprenne àlire et à écrire afin de correspondre avec son mari emprisonné. Cette nouvelle situation permet au professeur Mori de retrouver une attention vis-à-vis des autres qu'il avait oubliés. Ainsi, il est à même de renouer ses liens avec Vittoria.   «J'ai été fasciné par le drame de cette famille bourgeoise, un neuro­psychiatre, son épouse, leur nouveau-né et la nourrice. La mère natu­relle ne réussit pas à allaiter son bébé, et entre la nourrice et l'enfant se crée un rapport très intense qui déclenche un violent conflit entre les deux femmes. De me suis davantage intéressé à ce déséquilibre intime qu'au cadre historique qui en est la toile de fond. Pour La Balia, j'ai été confronté à deux problèmes majeurs : instaurer dans la mise en scène un juste équilibre dans l'individualisation du drame, et trouver une comédienne pour interpréter le rôle de la nourrice... » Marco Bellocchio  
    • LA BALIA

      LA NOURRICE

      Le professeur Mori et son épouse Vittoria viennent d'avoir leur premier enfant. Mais le bébérefuse le sein de sa mère qui n'éprouve par ailleurs aucun sentiment pour son enfant. Mori décide alors d'engager une nourrice. Il se rend dans un village de la campagne romaine où se réunissent les femmes prêtes à abandonner leur enfant en échange d'une importante rétribution. Parmi un groupe de révolutionnaires en route vers la prison, il remarque Annetta, une jeune paysanne, qu'il choisit. La jeune femme est en bonne santéet prend rapidement et parfaitement en charge sa nouvelle fonction. Inévitablement, des liens se créent entre l'enfant et la nourrice, ce qui plonge Vittoria dans une profonde mélancolie. Elle quitte le domicile conjugal sans donner aucune explication. De son côté, Annetta, est une jeune femme avec des sentiments, un passé, une histoire. Elle sollicite Mori pour qu'il lui apprenne àlire et à écrire afin de correspondre avec son mari emprisonné. Cette nouvelle situation permet au professeur Mori de retrouver une attention vis-à-vis des autres qu'il avait oubliés. Ainsi, il est à même de renouer ses liens avec Vittoria.

       

      «J'ai été fasciné par le drame de cette famille bourgeoise, un neuro­psychiatre, son épouse, leur nouveau-né et la nourrice. La mère natu­relle ne réussit pas à allaiter son bébé, et entre la nourrice et l'enfant se crée un rapport très intense qui déclenche un violent conflit entre les deux femmes. De me suis davantage intéressé à ce déséquilibre intime qu'au cadre historique qui en est la toile de fond. Pour La Balia, j'ai été confronté à deux problèmes majeurs : instaurer dans la mise en scène un juste équilibre dans l'individualisation du drame, et trouver une comédienne pour interpréter le rôle de la nourrice... »

      Marco Bellocchio

       

    • Réalisation
      Marco Bellocchio
    • Scénario
      Marco Bellocchio, Daniela Ceselli, librement inspiré de la nouvelle de Luigi Pirandello
    • Image
      Giuseppe Lanci
    • Montage
      Francesca Calvelli
    • Musique
      Carlo Crivelli
    • Producteur (s)
      Pier Giorgio Bellocchio
    • Productions
      Filmalbatros, en coproduction avec Istituto Luce avec la collaboration de Rai Radiotelevisione Italiana
    • Distribution France
      Les Films de l'Astre
    • Interprètes
      Fabrizio Bentivoglio, Valeria Bruna-Tedeschi, Maya Sansa, Pier Giorgio Bellocchio, Michèle Placido, Jacqueline Lustig, Gisella Busitano, Elda Alvigni, Eleonora Danco, Fabio Camilli
    • Année
      1999
    • Durée
      1h 43
    • Pays de production
      Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom