LA GRANDE QUERCIA

0h 1min
1996
Story of LA GRANDE QUERCIA
LA GRANDE QUERCIA 1943. La guerre s'approche de Rome. La famille Buratti fuit le danger en se réfugiant dans la ferme du grand-père dans la campagne du Haut-Latium. Les Buratti sont des bourgeois anticonformistes et antifascistes. Le père, médecin, fait la navette entre la ferme et son cabinet de Rome et la mère reste à la ferme avec les trois enfants. Le film raconte le regard des trois enfants sur ce qui se passe autour d'eux et les dépasse. Ils sont très heureux de ce changement de vie. Ils parcourent la ferme avec leur grand-père, ils fréquentent l'école du village où ils rencontrent de nouveaux camarades. Mais leur vie n'est pas idyllique, coupée du monde. La guerre, même si elle n'est jamais visible, est constamment présente à côté d'eux, dans le monde des adultes, proche, mais souvent impénétrable. Ils perçoivent le murmure des conversations de leurs parents, le comportement parfois étrange de leur grand-père, l'endoctri­nement auquel l'école veut les soumettre. Sur la plage, ils rencontrent les soldats d'un poste de surveillance qui deviennent un temps leurs camarades de jeux, avant de disparaître, emportés par une nécessité incompréhensible. Le drame touche leur famille lorsque leur oncle, partisan, est fusillé. Mais par-dessus tout, il y a l'attente du père, et l'angoisse due à son absence.   Paolo Bianchini a une carrière de cinéaste assez éclectique. Il a fait ses débuts comme assistant et a travaillé avec de nombreux grands réalisateurs, dont Edoardo De Filippo, Vittorio De Sica, Mario Monicelli et Luigi Zampa. En tant que réalisateur, il a touché à tous les genres, de la fiction au documentaire, entre autre pour la télévision. A signaler aussi, un grand documentaire sur la révolution sandiniste : Nicaragua oggi. Après une longue phase consacrée à la publicité, avec La grande quercia, Paolo Bianchini revient au cinéma.
    • LA GRANDE QUERCIA

      1943. La guerre s'approche de Rome. La famille Buratti fuit le danger en se réfugiant dans la ferme du grand-père dans la campagne du Haut-Latium. Les Buratti sont des bourgeois anticonformistes et antifascistes. Le père, médecin, fait la navette entre la ferme et son cabinet de Rome et la mère reste à la ferme avec les trois enfants.

      Le film raconte le regard des trois enfants sur ce qui se passe autour d'eux et les dépasse. Ils sont très heureux de ce changement de vie. Ils parcourent la ferme avec leur grand-père, ils fréquentent l'école du village où ils rencontrent de nouveaux camarades.

      Mais leur vie n'est pas idyllique, coupée du monde. La guerre, même si elle n'est jamais visible, est constamment présente à côté d'eux, dans le monde des adultes, proche, mais souvent impénétrable. Ils perçoivent le murmure des conversations de leurs parents, le comportement parfois étrange de leur grand-père, l'endoctri­nement auquel l'école veut les soumettre. Sur la plage, ils rencontrent les soldats d'un poste de surveillance qui deviennent un temps leurs camarades de jeux, avant de disparaître, emportés par une nécessité incompréhensible. Le drame touche leur famille lorsque leur oncle, partisan, est fusillé. Mais par-dessus tout, il y a l'attente du père, et l'angoisse due à son absence.

       

      Paolo Bianchini a une carrière de cinéaste assez éclectique. Il a fait ses débuts comme assistant et a travaillé avec de nombreux grands réalisateurs, dont Edoardo De Filippo, Vittorio De Sica, Mario Monicelli et Luigi Zampa. En tant que réalisateur, il a touché à tous les genres, de la fiction au documentaire, entre autre pour la télévision. A signaler aussi, un grand documentaire sur la révolution sandiniste : Nicaragua oggi. Après une longue phase consacrée à la publicité, avec La grande quercia, Paolo Bianchini revient au cinéma.

    • Réalisation
      Paolo Bianchini
    • Scenario
      Paolo Bianchini Leone Colonna
    • Image
      Giovanni Cavallini
    • Montage
      Emita Frugato
    • Musique
      Fabrizio Siciliano
    • Productions
      A General Movies Production en collaboration avec Mediaset
    • Interprètes

      Gigio Alberti, Mariella Valentini, Andréa Frontoni, Roberta Nolis, Alessandro D'Achille, Emanuela Moschin, Lorenzo Loris

    • Année
      1996
    • Durée
      1h 35
    • Pays de production
      Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom