MA MÈRE... MON AMOUR

L’APPASSIONATA

0h 1min
1988
Story of L’APPASSIONATA
L'APPASSIONATA MA MÈRE... MON AMOUR Bologne, années 50. Toni, un jeune italo-américain, vient suivre des cours de perfectionnement à l'université. Il loue une chambre dans un appartement habité par Gilberta, une femme d'une quarantaine d'années qui donne des leçons de piano, et son fils de quinze ans, Enzo. Gilberta s’éprend de Toni, qui répond sincèrement à cet amour, trouvant en elle le refuge d'un milieu familial qu'il n'a jamais connu. Enzo est troublé par cette relation, mais l'accepte pour le bonheur de sa mère. Cependant, Gilberta n'est pas heureuse. Elle craint de perdre Toni. Elle a peur des autres femmes, et surtout de Ileana, une jeune fille de 18 ans très belle et un peu sophistiquée. Gilberta soupçonne la relation entre Toni et Ileana. En effet, Ileana éloigne Toni de Gilberta, qui ne résiste pas à la dou­leur et subit un violent choc mental. Durant ses divers internements, d'abord dans un hôpital, puis dans un asile, son état ne fait qu'empirer. Finalement confiée aux soins de son fils, elle se sent déchirée entre le désespoir et des élans d'amour. Enzo retrouve Toni et le supplie d'aller rendre visite à Gilberta. Il espère qu'un miracle pourra la sauver. Mais Gilberta repousse Toni et tombe à nouveau dans sa torpeur. Accablé par la douleur et la compassion, Enzo se laisse convaincre par sa mère qu'un dernier acte de pitié pourrait mettre fin à ses souffrances.   Dans "L'APPASSIONATA", la guerre est déjà finie. Mais les arguments du film sont encore une fois dramatiques : la folie, l'amour, la compassion filiale, thèmes inspirés d'un fait divers réel. L'histoire se situe dans les années 50, au sein d'une Bologne qui cherche à effacer le souvenir de ses dernières années de guerre, qui aspire à la nouveauté et au bien-être, mais qui reste aussi fortement liée à son passé et à ses traditions culturelles. Gianfranco MINGOZZI
    • L'APPASSIONATA

      MA MÈRE... MON AMOUR

      Bologne, années 50. Toni, un jeune italo-américain, vient suivre des cours de perfectionnement à l'université. Il loue une chambre dans un appartement habité par Gilberta, une femme d'une quarantaine d'années qui donne des leçons de piano, et son fils de quinze ans, Enzo.

      Gilberta s’éprend de Toni, qui répond sincèrement à cet amour, trouvant en elle le refuge d'un milieu familial qu'il n'a jamais connu. Enzo est troublé par cette relation, mais l'accepte pour le bonheur de sa mère.

      Cependant, Gilberta n'est pas heureuse. Elle craint de perdre Toni. Elle a peur des autres femmes, et surtout de Ileana, une jeune fille de 18 ans très belle et un peu sophistiquée. Gilberta soupçonne la relation entre Toni et Ileana. En effet, Ileana éloigne Toni de Gilberta, qui ne résiste pas à la dou­leur et subit un violent choc mental.

      Durant ses divers internements, d'abord dans un hôpital, puis dans un asile, son état ne fait qu'empirer. Finalement confiée aux soins de son fils, elle se sent déchirée entre le désespoir et des élans d'amour.

      Enzo retrouve Toni et le supplie d'aller rendre visite à Gilberta. Il espère qu'un miracle pourra la sauver. Mais Gilberta repousse Toni et tombe à nouveau dans sa torpeur.

      Accablé par la douleur et la compassion, Enzo se laisse convaincre par sa mère qu'un dernier acte de pitié pourrait mettre fin à ses souffrances.

       

      Dans "L'APPASSIONATA", la guerre est déjà finie. Mais les arguments du film sont encore une fois dramatiques : la folie, l'amour, la compassion filiale, thèmes inspirés d'un fait divers réel. L'histoire se situe dans les années 50, au sein d'une Bologne qui cherche à effacer le souvenir de ses dernières années de guerre, qui aspire à la nouveauté et au bien-être, mais qui reste aussi fortement liée à son passé et à ses traditions culturelles.

      Gianfranco MINGOZZI

    • Réalisation
      Gianfranco MINGOZZI
    • Scenario
      Gianfranco Mingozzi, Lucia Drudi Demby
    • Image
      Luigi Verga
    • Montage
      Fernanda Indoni
    • Musique
      Nicola Piovani, Ennio Morricone
    • Productions
      ABCinema, Istituto Luce - Italnoleggio Cinematografica, Pegasi Intercomunications, Rai Due
    • Interprètes
      Piera Degli Esposti, Federico Provvedi, Nicola Farron, Daniela Morelli, Ornella Marcucci
    • Année
      1988
    • Durée
      1h32
    • Pays de production
      Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom