MANIACI SENTIMENTALI

0h 1min
1994
Story of MANIACI SENTIMENTALI
MANIACI SENTIMENTALI Le mariage de Luca et de Mara est regardé avec envie par tous leurs proches, qui sont plus ou moins désespérés ou seuls. Tout le monde est réuni dans la maison du couple, une espèce d'île du bonheur, à l'occasion de la première communion de leurs deux filles jumelles. Mais ils trouvent le couple dans une crise profonde. Mara a découvert que Luca a une maitresse. Luca nie mais il ment. Il est mal à l'aise dans son métier de scénariste et fait toujours le même rêve : il a une relation homosexuelle avec son meilleur ami, Sandro. Ce dernier, réalisateur de cinéma, est au courant des rêves de Luca mais ignore le rôle qu'il y tient et pense que son ami a un problème hormonal. En fait Luca a un problème d'ordre affectif : il aime sa femme mais il ne se sent pas aimé d'elle. Aussi s'imagine-t-il être amoureux de la jeune Caterina, sa maîtresse, et il commence à haïr ces femmes qui l'entourent mais dont il a besoin : la sienne, ses deux belles sœurs, sa belle mère, ses deux filles. Au cours de ce week-end de fête, on observe les différents personnages : Luca et Mara, la mère de Mara, une anglaise drôle et effrontée, qui n'a pas accepté d'être abandonnée par son mari vingt ans plus tôt, Serena, la sœur de Luca, récemment divorcée et désireuse de commencer une nouvelle vie, Giusy, la sœur cadette de Mara, qui a des problèmes psychologiques et sexuels, Claudia, la sœur ainée, chanteuse d'opéra, passionnée et anxieuse, enfin Sandro, quadragénaire, célibataire convaincu, qui, à chaque instant, prétend téléphoner à sa maîtresse. Au plus fort de la fête, une crise violente éclate entre Luca et Mara, crise qui sert de révélateurs aux problèmes et aux frustrations des autres hôtes. De toute façon, la "famille" a toujours su surmonter les problèmes, rien de plus naturel, si, à la fin, tous retrouvent un équilibre précaire : Luca avec Mara et Sandro avec Serena et son petit Fabietto qui a besoin d'un père.   Comédie, ni vulgaire, ni sophistiquée, qui a ravi le public italien ce printemps, Maniaci sentimentali est un film de passions contrastantes où se mélangent psychanalyse, sexe, rêves déviants, sentiments puissants, haine et amour en symbiose, trahisons, jalousies.   "Nous ne pourrons jamais nous passer de nous voir vivre. Les gens ont envie de se voir vivre et de se consoler grâce aux malheurs des autres. Les maniques sont malheureux, ils souffrent par amour, mais ils risquent aussi par amour, sida ou pas sida. C'est un amour hurlé, rageur, qui pourtant ne peut pas se passer du cœur et des feux d'artifice." Issue d'une famille qui travaille depuis des décennies dans le monde du spectacle, Simona IZZO débute, dans un premier temps, à la réalisation pour la télévision. Par la suite elle se consacre aux scénarios de trois films de son compagnon, Ricky TOGNAZZI (Piccoli equivoci, Ultrà, La scorta). Maniaci sentimentali est le premier long-métrage qu'elle dirige.
    • MANIACI SENTIMENTALI

      Le mariage de Luca et de Mara est regardé avec envie par tous leurs proches, qui sont plus ou moins désespérés ou seuls. Tout le monde est réuni dans la maison du couple, une espèce d'île du bonheur, à l'occasion de la première communion de leurs deux filles jumelles.

      Mais ils trouvent le couple dans une crise profonde. Mara a découvert que Luca a une maitresse. Luca nie mais il ment. Il est mal à l'aise dans son métier de scénariste et fait toujours le même rêve : il a une relation homosexuelle avec son meilleur ami, Sandro. Ce dernier, réalisateur de cinéma, est au courant des rêves de Luca mais ignore le rôle qu'il y tient et pense que son ami a un problème hormonal. En fait Luca a un problème d'ordre affectif : il aime sa femme mais il ne se sent pas aimé d'elle. Aussi s'imagine-t-il être amoureux de la jeune Caterina, sa maîtresse, et il commence à haïr ces femmes qui l'entourent mais dont il a besoin : la sienne, ses deux belles sœurs, sa belle mère, ses deux filles.

      Au cours de ce week-end de fête, on observe les différents personnages : Luca et Mara, la mère de Mara, une anglaise drôle et effrontée, qui n'a pas accepté d'être abandonnée par son mari vingt ans plus tôt, Serena, la sœur de Luca, récemment divorcée et désireuse de commencer une nouvelle vie, Giusy, la sœur cadette de Mara, qui a des problèmes psychologiques et sexuels, Claudia, la sœur ainée, chanteuse d'opéra, passionnée et anxieuse, enfin Sandro, quadragénaire, célibataire convaincu, qui, à chaque instant, prétend téléphoner à sa maîtresse.

      Au plus fort de la fête, une crise violente éclate entre Luca et Mara, crise qui sert de révélateurs aux problèmes et aux frustrations des autres hôtes. De toute façon, la "famille" a toujours su surmonter les problèmes, rien de plus naturel, si, à la fin, tous retrouvent un équilibre précaire : Luca avec Mara et Sandro avec Serena et son petit Fabietto qui a besoin d'un père.

       

      Comédie, ni vulgaire, ni sophistiquée, qui a ravi le public italien ce printemps, Maniaci sentimentali est un film de passions contrastantes où se mélangent psychanalyse, sexe, rêves déviants, sentiments puissants, haine et amour en symbiose, trahisons, jalousies.

       

      "Nous ne pourrons jamais nous passer de nous voir vivre. Les gens ont envie de se voir vivre et de se consoler grâce aux malheurs des autres. Les maniques sont malheureux, ils souffrent par amour, mais ils risquent aussi par amour, sida ou pas sida. C'est un amour hurlé, rageur, qui pourtant ne peut pas se passer du cœur et des feux d'artifice."

      Issue d'une famille qui travaille depuis des décennies dans le monde du spectacle, Simona IZZO débute, dans un premier temps, à la réalisation pour la télévision. Par la suite elle se consacre aux scénarios de trois films de son compagnon, Ricky TOGNAZZI (Piccoli equivoci, Ultrà, La scorta). Maniaci sentimentali est le premier long-métrage qu'elle dirige.

    • Réalisation
      Simona Izzo
    • Scénario
      Simona Izzo Giuseppe Manfredi Graziano Diana
    • Image
      Alessandro Gelsini
    • Montage
      Angelo Nicolini
    • Musique
      Antoni Di Pofi
    • Producteur (s)
      Renato Izzo
    • Productions
      DIR Internatonial Film, Union PN .
    • Interprètes
      Ricky Tognazzi, Barbara de Rossi, Alessandro Benvenuti, Monica Scattini, Clelia Rondinella, Patricia O'Hara, Sergio Rossi, Veronika Logan, Giuppy Izzo
    • Année
      1994
    • Durée
      1h 35
    • Pays de production
      Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom