MILONGA

MILONGA

0h 1min
1998
Story of MILONGA
MILONGA Dans le centre de Rome, l'un des journalistes les plus célèbres de la télévision italienne est assassiné. Il est la dernière victime d'une série de meurtres mystérieux perpétrés contre des personnages en vue du monde du spectacle. Ce fait pencherait pour un dessein criminel précis, bien que le geste ait tous les caractères de la gratuité. Rome semble effectivement traversée par un vent de folie. Un groupe de violonistes qui joue dans le métro se livre à de véritables ratonnades contre des immigrés, des SDF et des homosexuels. Le commissaire chargé de l'enquête ne sait pas trop par où commencer. Il est vrai qu'il est surtout préoccupé par ses affaires de cœur : son jeune ami ne rate pas une occasion de le faire souffrir. L'agent Scapuzzo, une jeune et jolie blonde en admiration devant le beau commissaire essaie de tout faire pour attirer son attention et l'aider à réfléchir : elle aimerait tellement que son héros, à l'instar des détectives de cinéma, résolve l'affaire par quelque trait de génie. Mais c'est en vain. Il s'obstine à l'appeler par son nom, avec un détachement tout à fait administratif.   Finalement, tous ces personnage sont seuls, irrémédiablement. Aucune logique ne semble régir le monde, sinon celle du hasard. Et c 'est par hasard que le mystère est résolu. Greco veut nom raconter un monde étouffant où personne ne sait plus très bien ce qu 'il fait, ni pourquoi il le fait. La "milonga" en est le symbole : c 'est une danse de la nouvelle vogue du tango et Greco lui consacre la longue séquence du final : une dizaine de minutes qui suffisent pour faire tomber les dernières conventions du genre. Ce n 'est pas sans charme, mais il ne faut pas aller voir ce film comme un vrai policier: on risque d'être déçu. Roberto Nepoti, la Repubblica, 11 avril 1999
    • MILONGA

      Dans le centre de Rome, l'un des journalistes les plus célèbres de la télévision italienne est assassiné. Il est la dernière victime d'une série de meurtres mystérieux perpétrés contre des personnages en vue du monde du spectacle. Ce fait pencherait pour un dessein criminel précis, bien que le geste ait tous les caractères de la gratuité.

      Rome semble effectivement traversée par un vent de folie. Un groupe de violonistes qui joue dans le métro se livre à de véritables ratonnades contre des immigrés, des SDF et des homosexuels.

      Le commissaire chargé de l'enquête ne sait pas trop par où commencer. Il est vrai qu'il est surtout préoccupé par ses affaires de cœur : son jeune ami ne rate pas une occasion de le faire souffrir.

      L'agent Scapuzzo, une jeune et jolie blonde en admiration devant le beau commissaire essaie de tout faire pour attirer son attention et l'aider à réfléchir : elle aimerait tellement que son héros, à l'instar des détectives de cinéma, résolve l'affaire par quelque trait de génie. Mais c'est en vain. Il s'obstine à l'appeler par son nom, avec un détachement tout à fait administratif.

       

      Finalement, tous ces personnage sont seuls, irrémédiablement. Aucune logique ne semble régir le monde, sinon celle du hasard. Et c 'est par hasard que le mystère est résolu.

      Greco veut nom raconter un monde étouffant où personne ne sait plus très bien ce qu 'il fait, ni pourquoi il le fait. La "milonga" en est le symbole : c 'est une danse de la nouvelle vogue du tango et Greco lui consacre la longue séquence du final : une dizaine de minutes qui suffisent pour faire tomber les dernières conventions du genre. Ce n 'est pas sans charme, mais il ne faut pas aller voir ce film comme un vrai policier: on risque d'être déçu.

      Roberto Nepoti, la Repubblica, 11 avril 1999

    • Réalisation
      Emidio Greco
    • Scenario
      Emidio Greco, Paola Breccia
    • Image
      Marco Sperduti
    • Montage
      Bruno Sarandrea
    • Musique
      Luis Bacalov
    • Producer (s)
      Franco Committeri Pio Angeletti, Adriano De Micheli
    • Productions
      Juppiter Generale Cinematografica, International Dean Film, Medusa Film
    • Distribution France
      Acadra Distribution
    • Vente à l’étranger
      Film Export Group
    • Interprètes
      Giancarlo Nannini, Claudia Pandolfi, Carlo Cecchi, Irène Ferri, Yvonne Scio, Vanessa Gravina
    • Année
      1998
    • Durée
      1h 29
    • Pays de production
      Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom