NESSUNA QUALITA AGLI EROI

0h 1min
2021
Story of NESSUNA QUALITA AGLI EROI
NESSUNA QUALITA AGLI EROI Bruno Ledeux a quarante ans et, pour la première fois, il ne semble ni jeune ni vieux. C'est un homme tranquille et réservé qui n'a aucun secret, et ne se trouve aucune qualité. Il consulte un médecin qui lui annonce un diagnostic cruel : il ne peut plus avoir d'enfant. Perdu, Bruno décide de ne pas l'annoncer à sa femme Anna, l'unique soutien de sa vie. Il ne le raconte pas non plus à Giorgio Neri un usurier dissimulé derrière son poste de directeur de banque, envers qui il a une grosse dette. Rien ne semble pouvoir changer dans l'existence de Bruno, mais l'inattendu surgit sous les traits de Luca, un garçon mystérieux, qui parle peu mais semble tout connaître de lui.   Sensualité et rébellion pour les 'héros' de Franchi. Premier film italien en compétition [à Venise], Nessuna qualità agli eroi, le deuxième film de Paolo Franchi, qui est l'auteur du très apprécié La Spectatrice. Nous sommes, avec cette œuvre, à des niveaux intellectuellement plus hauts et plus mûrs. [...] On navigue surtout ici dans les ténèbres de l'inconscient et, seulement en de rares moments, il est possible de cueillir quelques références directes au réel. [...] Qui est Luca et pourquoi, après avoir tenté de se suicider, a-t-il a tué son père qui est aussi l'usurier qui persécute Bruno et qu'il hait autant que Bruno haïssait son père, au point que nous lui avons vu mettre le feu à un de ses tableaux les plus célèbres, justement intitulé Nessuna qualità agli eroi ?   "Paolo Franchi répond surtout de l'intérieur, en mélangeant, avec adresse les symboles, les projections psychologiques, les rêves et des moments narratifs imaginés par Bruno : parmi les turbulences d'une conscience si bouleversée que, seulement à la fin, en mentant à la réalité, il pourra avouer une vérité uniquement intérieure. Entre les plis du récit, il y a aussi un film noir, avec un meurtre avoué par deux personnes différentes qui, dans les méandres de la psychologie, finissent par fusionner. Franchi utilise un langage cinématographique qui privilégie l'obscurité (la lumière est souvent d'une pâleur spectrale). Il a, de surcroît, choisi de tourner dans deux villes différentes, Genève et, encore une fois comme dans La Spectatrice, Turin, qu'il faut interpréter comme des 'lieux de l'âme' pour interpréter les signes les plus secrets des personnages mystérieux que sont Bruno Todeschini (Bruno), Irène Jacob (son épouse) et Elio Germano (Luca). Un beau début pour le cinéma italien en compétition à Venise." Gian Luigi Rondi, Il Tempo, 01 09 2007
    • NESSUNA QUALITA AGLI EROI

      Bruno Ledeux a quarante ans et, pour la première fois, il ne semble ni jeune ni vieux. C'est un homme tranquille et réservé qui n'a aucun secret, et ne se trouve aucune qualité. Il consulte un médecin qui lui annonce un diagnostic cruel : il ne peut plus avoir d'enfant. Perdu, Bruno décide de ne pas l'annoncer à sa femme Anna, l'unique soutien de sa vie. Il ne le raconte pas non plus à Giorgio Neri un usurier dissimulé derrière son poste de directeur de banque, envers qui il a une grosse dette.

      Rien ne semble pouvoir changer dans l'existence de Bruno, mais l'inattendu surgit sous les traits de Luca, un garçon mystérieux, qui parle peu mais semble tout connaître de lui.

       

      Sensualité et rébellion pour les 'héros' de Franchi. Premier film italien en compétition [à Venise], Nessuna qualità agli eroi, le deuxième film de Paolo Franchi, qui est l'auteur du très apprécié La Spectatrice. Nous sommes, avec cette œuvre, à des niveaux intellectuellement plus hauts et plus mûrs. [...]

      On navigue surtout ici dans les ténèbres de l'inconscient et, seulement en de rares moments, il est possible de cueillir quelques références directes au réel. [...]

      Qui est Luca et pourquoi, après avoir tenté de se suicider, a-t-il a tué son père qui est aussi l'usurier qui persécute Bruno et qu'il hait autant que Bruno haïssait son père, au point que nous lui avons vu mettre le feu à un de ses tableaux les plus célèbres, justement intitulé Nessuna qualità agli eroi ?

       

      "Paolo Franchi répond surtout de l'intérieur, en mélangeant, avec adresse les symboles, les projections psychologiques, les rêves et des moments narratifs imaginés par Bruno : parmi les turbulences d'une conscience si bouleversée que, seulement à la fin, en mentant à la réalité, il pourra avouer une vérité uniquement intérieure. Entre les plis du récit, il y a aussi un film noir, avec un meurtre avoué par deux personnes différentes qui, dans les méandres de la psychologie, finissent par fusionner.

      Franchi utilise un langage cinématographique qui privilégie l'obscurité (la lumière est souvent d'une pâleur spectrale). Il a, de surcroît, choisi de tourner dans deux villes différentes, Genève et, encore une fois comme dans La Spectatrice, Turin, qu'il faut interpréter comme des 'lieux de l'âme' pour interpréter les signes les plus secrets des personnages mystérieux que sont Bruno Todeschini (Bruno), Irène Jacob (son épouse) et Elio Germano (Luca). Un beau début pour le cinéma italien en compétition à Venise."

      Gian Luigi Rondi, Il Tempo, 01 09 2007

    • Réalisation
      Paolo Franchi
    • Scenario
      Paolo Franchi, Daniela Ceselli, Michele Pellegrini
    • Image
      Cesare Accetta
    • Montage
      Alessio Doglione
    • Musique
      Martin Wheeler
    • Producer (s)
      I.T.C. Movie, Bianca Film, Ventura Film, MiBAC,Rai Cinema, RTI-RTSI
    • Vente à l’étranger
      Wild Bunch
    • Interprètes
      Bruno Todeschini, Elio Germano, Irène Jacob, Maria De Medeiros, Paolo Graziosi, Mimosa Campironi, Alexandra Stewart, Rinaldo Rocco
    • Année
      2007
    • Durée
      1h 42
    • Pays de production
      Italie
    • Citation
      "Un homme médiocre à l'orgueil blessé"
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom