PRIME LUCI DELL’ALBA

0h 1min
1999
Story of PRIME LUCI DELL’ALBA
PRIME LUCI DELL'ALBA Palerme et ses environs de nos jours. Edo, un ingénieur, revient dans son île natale, après de longs mois d'absence pour des raisons professionnelles. Il apprend que ses parents sont morts et enterrés depuis plusieurs semaines. Personne n'a pu l'avertir à temps. Les deux parents, commerçants, ont été abattus par la Mafia. Edo retrouve à cette occasion Saro, son jeune frère qui, handicapé, se déplace dans un fauteuil roulant. A cette occasion les deux hommes se redécouvrent : depuis bien longtemps, ils avaient pris l'habitude de vivre l'un sans l'autre. Une famille se reconstitue, faite seulement de deux éléments. Edo est mûr et calme, Saro jeune et tourmenté. L'un a en partie déjà construit sa vie (sa compagne réapparaît épisodiquement), l'autre a tout à construire et doit apprendre à se prendre en charge physiquement et affectivement. Chacun a sa façon de gérer la douleur sur une terre où le silence est aussi bien ami qu'ennemi.   Il ne s'agit pas là d'un nouveau film sur la Mafia. Lucio Gaudino réalise un film tout en nuances, sans folklore et sans fusillade. La Sicile et la Mafia sont à peine évoquées bien que très présentes. Le trio de comédiens fait une composition exemplaire. Giammarco Tognazzi est exemplaire de sobriété dans son rôle de grand frère. Francesco Giuffrida donne à son personnage le mystère qui lui est nécessaire. Enfin, Laura Morante, nous fait regretter de ne pas la voir plus souvent àl'écran.   Lucio Gaudino est né àNaples en 1953. Il a étudié l'architecture et vit maintenant à Rome. Il a écrit des scénaris pour le cinéma et la télévision et dirigé des séries pour la télévision. 1990: Adélaïde; 1993 : Uomini stanchi; 1995: Io e il Re; 1998 : Dov'é mio figlio; 1999 : Prime luci dell'alba
    • PRIME LUCI DELL'ALBA

      Palerme et ses environs de nos jours. Edo, un ingénieur, revient dans son île natale, après de longs mois d'absence pour des raisons professionnelles. Il apprend que ses parents sont morts et enterrés depuis plusieurs semaines. Personne n'a pu l'avertir à temps. Les deux parents, commerçants, ont été abattus par la Mafia. Edo retrouve à cette occasion Saro, son jeune frère qui, handicapé, se déplace dans un fauteuil roulant. A cette occasion les deux hommes se redécouvrent : depuis bien longtemps, ils avaient pris l'habitude de vivre l'un sans l'autre. Une famille se reconstitue, faite seulement de deux éléments. Edo est mûr et calme, Saro jeune et tourmenté. L'un a en partie déjà construit sa vie (sa compagne réapparaît épisodiquement), l'autre a tout à construire et doit apprendre à se prendre en charge physiquement et affectivement. Chacun a sa façon de gérer la douleur sur une terre où le silence est aussi bien ami qu'ennemi.

       

      Il ne s'agit pas là d'un nouveau film sur la Mafia. Lucio Gaudino réalise un film tout en nuances, sans folklore et sans fusillade. La Sicile et la Mafia sont à peine évoquées bien que très présentes. Le trio de comédiens fait une composition exemplaire. Giammarco Tognazzi est exemplaire de sobriété dans son rôle de grand frère. Francesco Giuffrida donne à son personnage le mystère qui lui est nécessaire. Enfin, Laura Morante, nous fait regretter de ne pas la voir plus souvent àl'écran.

       

      Lucio Gaudino est né àNaples en 1953. Il a étudié l'architecture et vit maintenant à Rome. Il a écrit des scénaris pour le cinéma et la télévision et dirigé des séries pour la télévision.

      1990: Adélaïde; 1993 : Uomini stanchi; 1995: Io e il Re; 1998 : Dov'é mio figlio; 1999 : Prime luci dell'alba

    • Réalisation
      Lucio Gaudino
    • Scénario
      Nicola Molino
    • Image
      Felice De Maria
    • Montage
      Patrizio Marone
    • Musique
      Andréa Guerra
    • Productions
      Caviar Produzioni
    • Vente à l’étranger
      Intra Films
    • Interprètes
      Gianfranco Tognazzi, Francesco Giuffrida, Laura Morante, Roberto Nobile, Turi Scalia, Vittorio Ciorcalo, Francesca Chiarantano, Nini Bruschetta, Orazio Stracuzzi, Nellina Fichera
    • Année
      1999
    • Durée
      1h 26
    • Pays de production
      Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom