CES RENCONTRES AVEC EUX

QUEI LORO INCONTRI

0h 1min
2021
Story of QUEI LORO INCONTRI
QUEI LORO INCONTRI Ces rencontres avec eux est adapté de la dernière œuvre  écrite par Cesare Pavese, Dialogues avec Leucò. Cet écri­vain italien antifasciste ayant vécu dans la première moitié  du  vingtième siècle fut également éditeur et poète. Il s'est suicidé dans une chambre d'hôtel, on a retrouvé un exemplaire   des Dialogues à côté de sa dépouille. Il notait dans le Journal : " Le stoïcisme est le suicide.  D'ailleurs les gens ont recommencé à mourir sur les fronts. S'il y a jamais un monde pacifique, heureux, que pensera-t-il de  ces choses? Peut-être ce que nous pensons des cannibales, des sacrifices aztèques, des procès aux sorcières.  »  Dernière tentative de contact humain : un soir il se décide à aller, seul, entendre un orchestre. Il se rend à la salle Gai, où l'on danse. Il entre avec désinvolture, bien qu'il ne sache pas danser. Il rencontre une fille, seule aussi, jeune, assez jolie; il la regarde,  elle lui sourit; ils sortent ensem­ble. Le lendemain de cette rencontre, le 16 août, il écrit : " Pourquoi mourir? Les suicides sont des homicides timides. Masochisme au lieu de sadisme. Je n'ai plus rien à demander. " Puis, le 17 août : " Je regar­de le bilan de l'année que je ne finirai pas. Il suffit d'un peu de courage. " Le même jour il écrit sa dernière lettre à sa sœur, qui se trouve à Serralunga. Maria était très religieuse : "Dieu m'a donné de grands dons. Il a pourtant donné à beaucoup le cancer, il en a créé d'autres idiots, il en a fait tomber d'autres tout petits. On ne voit guère où est cette grande bonté. Voici 5000 lires pour le curé de Castellazzo, pour qu'il continue à prêcher ses sornettes, espérons qu'il  y croie, au moins lui. Porte toi bien. Moi je me porte bien comme un poisson dans la glace." Cesare Pavese   Le film a été présenté en compétition officielle au festival de Venise 2006. Il s'agissait de la première sélection de Jean-Marie Straub et Danièle Huillet à la Mostra. Les deux cinéastes n'en sont  pas à leur première  adaptation de Cesare  Pavese, ils avaient  déjà transposé sur pellicule six chapitres des Dialogues en 1979 dans De la nuée a la résistance.  La façon  dont Pavese écrivait  et concevait étant très austère, elle sied logique­ment au cinéma de Jean-Marie Straub et Danièle Huillet, leur art étant particulièrement dénué d'effets de caméra, ou d'afféteries visuelles propre à la production actuelle. Dans le  dispositif du  film  les acteurs servent le texte en le récitant d'un ton monocorde, presque monotone. Cela induit un détachement par rapport à l'image pour laisser toutes leurs places  aux réflexions mais aussi aux émotions émanant des textes.   allocine.fr   « Une transe tranquille où il est question de vie, de mort, d'humanité, de divin aussi. Pas d'effets spéciaux, un mouvement de caméra réduit à l'essentiel. (...) Ceux  qui maîtrisent la langue italienne profiteront au maximum de la beauté du texte. » Françoise Delbecq, Elle
    • QUEI LORO INCONTRI

      Ces rencontres avec eux est adapté de la dernière œuvre  écrite par Cesare Pavese, Dialogues avec Leucò. Cet écri­vain italien antifasciste ayant vécu dans la première moitié  du  vingtième siècle fut également éditeur et poète. Il s'est suicidé dans une chambre d'hôtel, on a retrouvé un exemplaire   des Dialogues à côté de sa dépouille.

      Il notait dans le Journal : " Le stoïcisme est le suicide.  D'ailleurs les gens ont recommencé à mourir sur les fronts. S'il y a jamais un monde pacifique, heureux, que pensera-t-il de  ces choses? Peut-être ce que nous pensons des cannibales, des sacrifices aztèques, des procès aux sorcières.  »  Dernière tentative de contact humain : un soir il se décide à aller, seul, entendre un orchestre. Il se rend à la salle Gai, où l'on danse. Il entre avec désinvolture, bien qu'il ne sache pas danser. Il rencontre une fille, seule aussi, jeune, assez jolie; il la regarde,  elle lui sourit; ils sortent ensem­ble. Le lendemain de cette rencontre, le 16 août, il écrit : " Pourquoi mourir? Les suicides sont des homicides timides. Masochisme au lieu de sadisme. Je n'ai plus rien à demander. " Puis, le 17 août : " Je regar­de le bilan de l'année que je ne finirai pas. Il suffit d'un peu de courage. "

      Le même jour il écrit sa dernière lettre à sa sœur, qui se trouve à Serralunga. Maria était très religieuse : "Dieu m'a donné de grands dons. Il a pourtant donné à beaucoup le cancer, il en a créé d'autres idiots, il en a fait tomber d'autres tout petits. On ne voit guère où est cette grande bonté. Voici 5000 lires pour le curé de Castellazzo, pour qu'il continue à prêcher ses sornettes, espérons qu'il  y croie, au moins lui. Porte toi bien. Moi je me porte bien comme un poisson dans la glace."

      Cesare Pavese

       

      Le film a été présenté en compétition officielle au festival de Venise 2006. Il s'agissait de la première sélection de Jean-Marie Straub et Danièle Huillet à la Mostra. Les deux cinéastes n'en sont  pas à leur première  adaptation de Cesare  Pavese, ils avaient  déjà transposé sur pellicule six chapitres des Dialogues en 1979 dans De la nuée a la résistance.  La façon  dont Pavese écrivait  et concevait étant très austère, elle sied logique­ment au cinéma de Jean-Marie Straub et Danièle Huillet, leur art étant particulièrement dénué d'effets de caméra, ou d'afféteries visuelles propre à la production actuelle. Dans le  dispositif du  film  les acteurs servent le texte en le récitant d'un ton monocorde, presque monotone. Cela induit un détachement par rapport à l'image pour laisser toutes leurs places  aux réflexions mais aussi aux émotions émanant des textes. 

       allocine.fr

       

      « Une transe tranquille où il est question de vie, de mort, d'humanité, de divin aussi. Pas d'effets spéciaux, un mouvement de caméra réduit à l'essentiel. (...) Ceux  qui maîtrisent la langue italienne profiteront au maximum de la beauté du texte. »

      Françoise Delbecq, Elle

    • Réalisation
      Danièle Huillet, Jean-Marie Straub
    • Scenario
      Danièle Huillet, Jean-Marie Straub
    • Image
      Renato Berta, Jean-Paul Toraille, Marion Befve
    • Montage
      Danièle Huillet, Jean-Marie Straub
    • Producer (s)
      Jean-Marie Straub, Danièle Huillet, Christian Châtel, Marcello Landi, Jean-Pierre Lorand, Martine Marignac, Frederic Papon, Blandine Tourneux
    • Productions
      Pierre Grise Productions, avec la participation de Regione Toscana, Provincia di Pisa, Teatro Comunale di Buti, "Il Saracino", Centre National de la Cinématographie, Le Fresnoy-Studio National Des Arts Contemporains, Archipel - L.T.C. Saint-Cloud
    • Distribution France
      Pierre Grise
    • Interprètes
      Vittorio Vigneti, Grazia Orsi, Romano Guelfi, Angela Durantini, Enrico Achilli, Giovanna Daddi, Dario Marconcini, Andrea Bacci, Andrea Balducci
    • Année
      2006
    • Durée
      1h 08
    • Pays de production
      France, Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom